Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

lundi 28 septembre 2020

C'est l'histoire d'un GAN

Oui binaire s'adresse aussi aux jeunes de tous âges que le numérique laisse parfois perplexes. Avec « Petit binaire », osons ici expliquer de manière simple et accessible un des mécanismes qui nous donne l'impression d'une intelligence artificielle : les réseaux antagonistes génératifs (Generative Adversial Network ou GAN en anglais).

Lire l'article de Marie-Agnès Enard, Pascal Guitton et Thierry Viéville sur Binaire.

dimanche 27 septembre 2020

Les QR codes présentent plus de risques que vous ne le croyez

Des billets de train et d’avion aux menus des restaurants, les QR codes, ces petits carrés eux-mêmes constitués de petits carrés noirs ou blancs sont devenus communs dans nos vies quotidiennes. Avec nos smartphones, il suffit de passer notre appareil photo dessus pour avoir accès à toutes sortes de service. Mais ces codes-barres du XXIe siècle posent des problèmes insoupçonnés de sécurité.

Lire l'article de Maurice Midena sur Forbes

samedi 26 septembre 2020

Intel et l'erreur de calcul à 500 millions de dollars

Au mitan des années 1990, le fondeur américain lançait son Pentium en fanfare: un petit bug lui a coûté très cher.

Lire l'article de Thomas Burgel sur Korii

vendredi 25 septembre 2020

On a retrouvé le mode d'emploi du premier ordinateur !

Créé en 1945 sous le régime de l'Allemagne nazie, le Zuse Z4 est l'un des tout premiers ordinateurs et le seul rescapé de cette époque. Sa documentation vient d'être retrouvée et elle permet aux chercheurs de comprendre comment fonctionnait cette machine.

L'informatique aussi a son archéologie et les scientifiques ont parfois du mal à comprendre le fonctionnement et l'architecture des premiers ordinateurs. Au fil des décennies, en plus des techniciens qui étaient les mémoires vives du fonctionnement de ces machines, les documentations et manuels ont bien souvent disparu. C'était justement le cas de ce que l'on considère comme le premier ordinateur numérique conçu en 1944, le Zuse Z4. Jusqu'à maintenant les scientifiques n'avaient que peu de connaissances sur cette gigantesque machine qui est exposée au Deutsches Museum, à Munich, en Allemagne. Mais depuis peu, sa documentation vient justement d'être retrouvée dans une pile de documents à Zurich en Suisse. Le blog de l'Association des machines informatiques (ACM) qui relate l'histoire de cette découverte, explique que ce calculateur, entré en fonction en 1945, a été transformé en ordinateur en 1950 après avoir été récupéré par l'École polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ). Le Zuse Z4 occupe une pièce entière et est alimenté en données par des bandes magnétiques. Il fallait plusieurs techniciens pour le faire fonctionner.

Une machine puissante… pour l’époque

Le Z4 est le fruit du travail de Konrad Zuse. L'inventeur avait développé pour les nazis ce Z4 qui devait rejoindre le camp de concentration de Dora-Mittelbau, où des détenus étaient forcés à construire les funestes missiles V1 et V2. Konrad Zuse avait finalement pris soin de cacher son Z4 dans une grange de la petite ville de Bad Hindelang, dans le sud de l'Allemagne, en attendant la fin de la seconde guerre mondiale. C'est à l'EPF de Zurich que le Z4 transformé en ordinateur a été exploité à partir de 1950, et ce jusqu'en 1955, pour réaliser une centaine de calculs. Il a permis de construire le barrage de la Grande-Dixence, en Valais. Il a également réalisé des calculs de balistiques, de trajectoire des fusées, sur les ailes des avions, sur les vibrations. C'est grâce à lui que le FFA P-16, un avion de chasse suisse, a pu être développé.
C'est d'ailleurs en triant des documents liés aux recherches aéronautiques des années 1950 que le manuel a été retrouvé. Pour l'époque, le Z4 était une machine puissante. Il pouvait exécuter des additions et soustractions en une demi-seconde, des multiplications en trois secondes et réaliser des divisions et des calculs de racines carrées en six secondes. Il savait traiter en moyenne 1.000 opérations par heure. Après son passage en Suisse, le Z4 fut transféré en France à l'Institut de recherche militaire franco-allemand de Saint-Louis où il a œuvré jusqu'en 1959. Depuis 1960, c'est l'une des pièces de musée du Deutsches Museum.

Source : Louis Neveu sur Futura Tech

jeudi 24 septembre 2020

Les effets spéciaux de foule au cinéma

mercredi 23 septembre 2020

Smartphonique - Expériences de physique avec un smartphone


Smartphonique
Expériences de physique avec un smartphone

Ulysse Delabre
Dunod (12 juin 2019)
192 pages

Présentation de l'éditeur
Nos smartphones sont de véritables concentrés de capteurs technologiques : accéléromètres, magnétomètres, capteur de pression, de luminosité… qu’il est possible de détourner de leurs fonctions d’origine, afin de mener de véritables expériences scientifiques. Votre smartphone devient alors un laboratoire portatif pour expérimenter n’importe où et quand vous voulez.
Après une description des différents capteurs d’un smartphone, cet ouvrage explique comment les utiliser pour tester les grands principes de la physique en mécanique, en acoustique et en optique. Grâce à l’utilisation d’applications simples et gratuites, il est ainsi possible de mesurer la vitesse du son, de peser la masse de la Terre, de voir et mesurer la taille des cellules, d’étudier le transit d’exoplanètes…
Chaque expérience s’accompagne de rappels théoriques (niveau L1/L2) permettant au lecteur d’approfondir sa compréhension des phénomènes observés.

mardi 22 septembre 2020

Derrière nos écrans de fumée

C’est le documentaire dont tout le monde parle, celui qu’il faut avoir vu : « The Social Dilemma », rebaptisé en français « Derrière nos écrans de fumée » de Jeff Orlowski, diffusé - quelle ironie ! - sur Netflix. Pendant 1h34, des repentis du numérique, anciens grands sachems de Google, Facebook, YouTube, Twitter, Instagram, Pinterest…, filmés face caméra, alertent sur le contrôle démentiel exercé sur leurs utilisateurs par des plateformes et des réseaux sociaux toujours plus invasifs et cupides (TéléObs).

lundi 21 septembre 2020

Fact check US : Quel est le poids de l’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine ?

Accusations et rumeurs vont bon train : la Russie, mais aussi la Chine et l’Iran, tenteraient d’influencer la campagne présidentielle américaine. L’élection de 2016, fortement marquée par l’ingérence russe, a créé un tel précédent que l’inquiétude est justifiée. D’autant que des bots d’origine russe ont été déjoués ces dernières semaines.

Lire l'article de Sophie Marineau sur The Conversation

dimanche 20 septembre 2020

Pourquoi la Russie reste la principale cybermenace sur l’élection présidentielle américaine

Le gouvernement de Donald Trump n'a cessé, au cours de son mandat, de minimiser la cybermenace russe. Mais à deux mois des élections, de nouveaux indicateurs pointent vers un pic d'activité des hackers responsables de l'attaque contre l'équipe de campagne d'Hillary Clinton en 2016.

Lire l'article de François Manens sur Cyberguerre

samedi 19 septembre 2020

Hôpital : une femme décède à cause d’un ransomware

Une femme est décédée jeudi en Allemagne après une attaque de ransomware qui a ciblé par erreur un hôpital. À cause de la paralysie du système informatique, la patiente a dû être transférée vers un autre établissement mais n'a pas survécu.

Lire l'article d'Edward Back sur Futura