Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



mercredi 31 décembre 2008

Les concepteurs de robots s'inspirent de la nature

Un albatros prenant son envol, un insecte volant à contre-courant du vent, une samare se détachant de son arbre et virevoltant dans l’espace sans bruit lors de sa descente, une chauve-souris contournant un obstacle alors qu’on n’y voit rien, voilà autant d’observations inspirant les concepteurs de robots qui désirent se prévaloir de ces particularités dans la fabrication de robots volants.
L’espoir de parfaire leurs connaissances les porte à procéder à des observations rigoureuses du mouvement effectué par ces créatures qui glissent sur l’air avec tant de facilité. Un défi pour ces concepteurs qui misent sur la perfection rencontrée dans la nature et s’en inspirent.
Une équipe de chercheurs possédant des formations d’ingénieurs, de neurobiologistes ou de biologistes, travailleront de concert à l’étude des systèmes relatif au vol et à la navigation de ces organismes soumis à observation. Les chercheurs espèrent doter les appareils volants lourds existant présentement d’une technologie semblablement conçue, leur permettant ainsi d’accéder à plus de légèreté.
L’armée américaine, désirant promouvoir ce programme, offre la somme de douze millions de dollars pour la poursuite de recherches dans cette voie effectuées dans huit universités américaines. Trois prototypes volants à ailes battantes, imitant le mouvement de l’oiseau en vol, figurent parmi les réalisations. Ces créatures volantes livrent le secret de l’aérodynamisme à l’homme qui tente, par ses observations, de se l’approprier.
Le regard posé sur les insectes volants suggère aux chercheurs l’emploi d’un rotor flexible afin d’améliorer la performance des hélicoptères. Soumis à une expérience, les chauve-souris purent détecter un trou dans un filet avant de s’y enfiler, grâce à son système d’écholocation.
Les appareils réalisés suite à de telles recherches servent prioritairement à la fabrication de drones à l’usage de l’armée qui finance ces projets qui s’étendent également aux services policiers. Ils serviront également à d’autres usages dont la recherche de victimes, l’exploration d’un lieu à risque, la garde sous surveillance des canalisations ou des lignes où le courant circule à haute tension.

Sources : Sur la toile, Futura-sciences, Éducation-technique

mardi 23 décembre 2008

L'ordinateur pourrait-il lire dans les pensées ?

Un ordinateur est parvenu à analyser l'activité cérébrale avec suffisamment de précision pour déterminer la forme géométrique, en l'occurrence une lettre, que regardait le sujet.
Ces expériences ont été conduites par un spécialiste du domaine, Yukiyasu Kamitani, responsable des laboratoires informatiques de neurologie d'ATR (Advanced Telecommunications Research Institute International) à Kyoto, et Frank Tong, de l’université de Princeton. Leurs surprenants résultats viennent d'être publiés dans la revue Neuron.
Dans un premier temps, des volontaires regardaient diverses représentations composées de lignes obliques alignées sous différentes orientations, tandis que l’activité de leur cortex visuel était analysée par IRM.
Les scientifiques ont d’abord noté les caractéristiques de ce flux pour chacune des images. Ils ont ensuite créer un logiciel devant choisir l'un de ces modèles selon l’activité cérébrale détectée. Et effectivement, ce programme a pu déterminer ce que les volontaires observaient... De plus, si deux images différentes étaient projetées simultanément devant les sujets à qui on demandait de se concentrer sur l'une d'elles, il était aussi possible de déterminer laquelle recevait toute leur attention.
Dans une deuxième série d’expériences, deux images étaient projetées, mais l’une d’entre elles clignotait tellement rapidement que les sujets ne pouvaient matériellement pas l’identifier, ni même la percevoir consciemment. Pourtant, en analysant l’activité de leur cerveau, les chercheurs ont pu déterminer de quelle image il s’agissait, alors même que les volontaires n’en avaient aucun souvenir.

Visualiser les pensées !

Enfin, et c’est là l’aspect le plus spectaculaire de l’expérience, les scientifiques ont réussi à s’affranchir de la série de modèles préétablis utilisés lors des premiers essais.
Pour cela, ils ont projeté devant les sujets les six lettres N, E, U, R, O, N dans un ordre aléatoire, et ont analysé le signal directement issu du nerf optique transmis dans le cortex visuel. L’information a ensuite été décodée par ordinateur, qui avait reçu au préalable les types de signaux produits en réponse à une stimulation, sur les mêmes sujets, suite à la perception d’une suite de 400 images différentes.
Le résultat est étonnant. L’ordinateur a réussi à reconstituer l’image de la lettre de l’alphabet telle qu’elle a été perçue sur la rétine de chaque volontaire, et à la représenter sur écran. Le procédé est bien sûr limité et exige de dresser préalablement un tableau de correspondances entre formes et signaux pour chaque individu. Mais cette technique ne se réclame d’aucune rupture technologique et met en œuvre des moyens scientifiques connus et éprouvés, ouvrant ainsi la voie à une expérimentation que de nombreux centres de recherche poursuivront certainement...


A partir des signaux visuels recueillis chez le sujet regardant une lettre, l'ordinateur a pu reconstituer la forme géométrique de ce caractère.... Crédit ATR


Source : Futura-Science

jeudi 18 décembre 2008

Six antivirus gratuits

La licence de votre antivirus va bientôt expirer et vous n'êtes pas très chaud à l'idée de devoir à nouveau sortir votre bourse.
libellules.ch propose un dossier proposant six alternatives capables d'assurer la sécurité de votre ordinateur sans entamer votre budget.

mercredi 17 décembre 2008

Générateurs de Sudoku

Si vous ne savez pas quoi faire pendant les vacances de Noël, vous pouvez résoudre de bons vieux Sudoku produits par les générateurs ci-dessous :

mardi 16 décembre 2008

Spams et hams... et comment les filtrer

Que celui qui n'a jamais reçu un message lui vantant les mérites de la loterie lève le doigt ! Probablement personne… Eh oui, c'est ainsi... tous les jours nous recevons dans notre boîte aux lettres électronique des messages (en général commerciaux) que l'on n'a pas vraiment sollicités : on appelle ces messages des spams... et les autres, qui sont vraiment intéressants... des hams ! Spams et hams : voilà ce qu'il y a dans votre boîte aux lettres (virtuelle ou réelle !).

Voir l'article complet sur )i( interstices.

lundi 15 décembre 2008

Portail de l'informatique sur Wikipédia

Le portail de l'informatique sur Wikipédia est une source d'informations très riche à laquelle on ne pense pas forcément.

dimanche 14 décembre 2008

Leçon 1.13

Leçon un peu sépciale puisque j'ai voulu montrer à mes élèves comment on concevait "en vrai" un petit programme pour jouer au Mastermind (l'ordinateur cache les couleurs et indique au joueur lesquelles sont bien ou mal placées). C'était intéressant, mais on n'est pas tout à fait arrivés à terminer (il nous a manqué 10 minutes). La partie délicate, qui nous a pris autant de temps que tout le reste, est d'indiquer les couleurs mal placées.
Je voulais montrer aux élèves que l'on n'écrit pas un programme de manière linéaire. On écrit d'abord un bout de code, on le teste, on modifie, on reteste, on corrige les bugs, etc. Avant de passer à l'étape suivante, l'idéal est d'être sûr que ce que l'on a déjà écrit fonctionne. On doit aussi parfois revenir en arrière, parce qu'on n'a pas pensé à tout.

samedi 13 décembre 2008

Carrefour numérique

La Cité des Sciences propose des animations intéractives Flash® qui vous permettront de découvrir les composants de base de l'informatique et d'Internet :

  • Le clavier
  • Le cheminement d'un mail
  • La résolution de l'écran
  • L'arborescence de fichiers
  • Les réseaux et Internet
  • L'ordinateur et ses périphériques
  • Apprendre à manipler la souris
  • Qu'est-ce qu'une URL ?
  • Qu'est-ce qu'un virus ?

vendredi 12 décembre 2008

Test 2

Le test 2 était radicalement différent du premier. Les élèves ont dû écrire 3 petits programmes (entre 10 et 20 lignes) en 90 minutes. Ils avaient tout le cours à disposition. Le premier problème consistait à traduire en Python un algorithme donné. Dans le deuxième problème, ils devaient dessiner une figure géométrique répétitive (genre spirale) avec Turtle. Dans le dernier enfin, ils devaient écrire un programme simple sans indications de ma part (il y avait donc une petite phase de conception).
Les résultats sont bons, en tout cas meilleurs que je ne pensais. Les geeks sortent un peu du lot, mais les novices s'en sont bien sortis. La moyenne de classe est quasiment la même que pour le test 1.

mercredi 10 décembre 2008

Comment fonctionne une souris