Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

samedi 31 janvier 2015

Pixel - Teaser

Pixel - Teaser from CCN Créteil / Cie Käfig on Vimeo.

mardi 27 janvier 2015

codingame.com

Plate-forme de jeux pour développeurs : codingame.com

Les jeux sont basés sur un fonctionnement au tour par tour. A chaque tour de jeu, vous obtenez des informations depuis l’entrée standard (ce peut être une carte du jeu, la position des ennemis…), votre code effectue un calcul et écrit l'action à effectuer sur la sortie standard.
Pour chaque langage de programmation, un bout de code qui lit les infos du jeu est fourni par défaut. Le tutoriel permet de comprendre facilement comment tout fonctionne.

lundi 26 janvier 2015

SVOR/ASRO competition 2015

Considérez le Swiss Super League comportant 10 équipes. Déterminez quel est le nombre de points minimum qu'une équipe doit obtenir pour gagner le championnat, ceci en tenant compte de la contrainte que chaque équipe doit avoir un résultat final différent. Afin de calculer le nombre de points minimum, il faut remplir le tableau Excel ci-joint avec 1, x, 2 selon le résultat de la rencontre (victoire de l'équipe locale, match nul, victoire à l'extérieur). Une victoire rapporte 3 points, un match nul 1 point. Remplissez le tableau depuis le 8ème jour, les 7 premiers jours étant déjà fixés et remplis.

Allez sur la page du concours.

jeudi 22 janvier 2015

Entretien autour de l’informatique : Olivier Marti, climatologue

Selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique et la Nasa, l'année 2014 a été la plus chaude sur le globe depuis le début des relevés de températures en 1880. (Voir l'article de l'Obs). Depuis les débuts de l'informatique, la climatologie se nourrit des progrès de l'informatique et du calcul scientifique, et en même temps leur propose sans cesse de nouveaux défis. Dans un entretien réalisé par Christine Froidevaux et Claire Mathieu, Olivier Marti, climatologue au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, explique ses recherches en calcul scientifique et développement de modèles pour la climatologie, un domaine exigeant et passionnant. <

Lire l'article sur Binaire.

mercredi 14 janvier 2015

Cepheus, le logiciel imbattable au poker

Cepheus, un programme informatique développé par des chercheurs de l’université de l’Alberta au Canada, revendique son invincibilité à une variante du poker. Entraîné à jouer contre lui-même pendant deux mois, il a passé en revue des milliards de possibilités jusqu’à connaître le jeu « par cœur ». Cette réussite pourrait avoir des débouchés dans d’autres domaines comme la sécurité ou la santé.

Par Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Un cap important vient d’être franchi en matière d’intelligence artificielle grâce au poker… Le célèbre jeu de cartes a servi de terrain d’expérimentation pour une équipe de chercheurs de l’université de l’Alberta (Canada) qui a mis au point un programme informatique tellement performant qu’il est imbattable. Baptisé Cepheus, ce logiciel a résolu l’une des variantes du poker appelée Texas Hold'em à limite fixe en tête-à-tête (en anglais heads-up limit hold’em poker). Cela signifie qu’il est en mesure de systématiquement battre un joueur humain, au moins sur la durée.
Dans leur article publié par la revue Science, les chercheurs qui ont mis au point Cepheus expliquent que le programme ne va certes pas gagner de l’argent à chaque main, mais qu’il triomphe invariablement sur le long terme. « Si l'on prend en compte toutes les mains qui peuvent survenir et que l'on fait la moyenne, alors l'ordinateur ne peut pas perdre. Il est soit à l'équilibre soit gagnant. »

Six milliards de mains à la seconde

Pour atteindre cette quasi-perfection, Cepheus a eu droit à un entraînement des plus intensifs. Après avoir intégré les règles du jeu, le logiciel a joué contre lui-même pendant deux mois, analysant 6 milliards de mains par seconde pour choisir la meilleure option en prenant en compte toutes les conséquences découlant de chaque décision possible. Pour atteindre cette puissance de calcul, l’équipe de l’université de l’Alberta a coordonné 200 ordinateurs dotés chacun de 32 Go de mémoire vive et de 24 processeurs. Au final, Cepheus aura joué l’équivalent d’un milliard de milliards de mains, apprenant de ses défaites et de ses victoires.
« Même si Cepheus ne joue pas parfaitement, il est si proche de la perfection qu’après avoir joué au poker contre lui l’équivalent d’une vie entière (environ 60 millions de mains) on ne peut voir la différence. Il est parfait en pratique », expliquent ses concepteurs. Ces derniers ont créé un site Internet dédié au projet sur lequel il est possible d'affronter Cepheus.
Mais l’apport de Cepheus en matière d’intelligence artificielle pourrait aller bien au-delà du poker. Michael Bowling, le chercheur à l’origine de ce projet, a indiqué au site The Verge qu’il pensait que son programme pourrait aider les gouvernements et certaines entreprises à optimiser leurs stratégies en matière de sécurité informatique. Cepheus pourrait aussi aider les médecins à soigner les patients souffrant de diabète, en prenant en compte des changements de situation (régime alimentaire, activité physique) et certaines incertitudes pour ajuster leur traitement.

Source : Futura-Sciences

mardi 13 janvier 2015

La drôle de guerre d'Alan Turing ou comment les maths ont vaincu Hitler

vendredi 9 janvier 2015

gnod - the global network of discovery

Ce site propose entre autres des "maps" permettant de visualiser les goûts des gens en musique, films et littérature. Plus deux éléments sont proches sur la map, plus la probabilité que les gens aiment ces deux artistes (ou œuvres) est grande. Après l'avoir testé d'après mes goûts, je trouve le résultat est assez impressionnant.

mercredi 7 janvier 2015

Imitation Game, un film qui rend hommage à Alan Turing

Alan Turing a changé l'histoire de l'humanité de deux façons. D'abord en posant les bases de l'informatique et des ordinateurs modernes et ensuite en permettant aux Alliés de décrypter les messages secrets des armées nazies pendant la seconde guerre mondiale. Le film qui va sortir sur les écrans sous le titre d'Imitation Game narre cette partie de la vie du grand mathématicien. Il rend hommage à cet homme que son pays a probablement conduit au suicide en 1954 en le condamnant pour son homosexualité.

Le 07/01/2015 à 13:42 - Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

On a fêté en 2012 le centenaire de la naissance d’un des pères de l’informatique, le mathématicien et physicien Alan Turing. Dans la foulée des hommages à un homme injustement persécuté par la justice britannique de son époque, peu de temps après la seconde guerre mondiale, un biopic lui a été consacré. Le film va sortir sur les écrans français sous le titre Imitation Game le 28 janvier 2015.
Ce titre fait référence au fameux test que Turing a proposé en 1950 dans un article théorique sur l'intelligence artificielle intitulé Computing Machinery and Intelligence. Le test de Turing est revenu sur le devant de la scène récemment quand il a été faussement annoncé que le chatbot Eugene Goostman, un logiciel censé simuler une conversation, l'avait passé.


Le film raconte l'histoire hors-norme d'Alan Turing, le mathématicien anglais qui aida à percer le code de l'outil de communication des Allemands durant la seconde guerre mondiale : la machine Enigma. © StudioCanal France, YouTube

Clarke et Turing, un tandem de mathématiciens contre Enigma

Pour tenir le rôle de l’un des plus grands génies du XXe siècle, britannique de surcroît, il n’y avait probablement pas de meilleurs choix que son compatriote Benedict Cumberbatch, connu pour son interprétation dans l'adaptation contemporaine de Sherlock Holmes par la BBC du début des années 2010. Pour lui donner la réplique l’actrice Keira Knightley joue quant à elle le personnage de Joan Clarke.
Mathématicienne de formation et même wrangler (bagarreur) de l’université de Cambridge, ce qui veut dire qu’elle était arrivée dans le peloton de tête de l’examen final de la licence de mathématique de cette université (elle a majoré simultanément celle de lettres), Joan Clarke ne pouvait pas officiellement se targuer de ce diplôme selon les règles de l’époque.


Un épisode de la série Savants & Militaires. En 1939, la guerre des chiffres et des lettres bat son plein. Les sous-marins allemands communiquent en langage codé grâce à leur machine de cryptage Enigma. Le futur père de James Bond, Ian Fleming, met sur pied l'opération Sans pitié pour s'en emparer, mais c'est un échec. C'est finalement Alan Turing qui en viendra à bout... © Universcience.tv

La réhabilitation de Turing demandée par Hawking

Son intelligence et ses compétences en cryptologie vont toutefois charmer Alan Turing lorsqu’ils se rencontrent. Celui-ci proposera même le mariage à Joan Clarke avant de changer d’avis quelques mois plus tard. Ensemble, ils travaillent sur un projet ultrasecret mis en place par les autorités britanniques pendant la seconde guerre mondiale. Il s’agissait de casser les codes secrets des messages de l’armée allemande nazie, cryptés à l'aide d'une machine électromécanique portable appelée Enigma. Les hommes et les femmes chargés de cette mission étaient rassemblés au domaine de Bletchley Park. C’est là que Turing, inspiré par des travaux de mathématiciens polonais, va mettre au point une autre machine qualifiée de « Bombe électromécaniques » capable de déchiffrer les messages d’Enigma. Ce faisant, il a contribué de façon très significative à la victoire sur les forces de l'Axe en permettant de connaître, notamment, les communications avec les sous-marins allemands qui tentaient de mettre en place un blocus de l'Angleterre.
Imitation Game ne retrace pas seulement cette partie de la vie d’Alan Turing, parfois de façon romancée, mais aussi sa jeunesse et les circonstances de sa mort. Plusieurs éléments laissent en effet à penser qu’il s’est suicidé en 1954 des suites d’un soi-disant traitement de castration chimique qui lui avait été imposé en 1952 lorsqu’il est devenu public qu’il était homosexuel. Il s’agissait d’un délit grave selon les lois britanniques de l’époque. Le gouvernement ne fit d'ailleurs rien pour protéger Turing puisque ses contributions à la victoire sur l’Allemagne nazie devaient rester secrètes.
Celles-ci ne seront connues que bien des années plus tard et il faudra attendre 2009 pour que soient présentées des excuses officielles et que le savant soit réhabilité, en partie sous la pression d’une pétition lancée par onze scientifiques, dont Stephen Hawking lui-même.

Vous pouvez télécharger le document pédagogique sur le site du film.

Source : Futura-Sciences

mardi 6 janvier 2015

Il est désormais possible de prévoir l’avenir, grâce au Big Data et à Kira Radinsky

Kira Radinsky est une jeune femme de 27 ans à la tête d’une start-up florissante. A tel point que son entreprise, SalesPredict, a été sélectionné par le MIT Tech Review dans son célèbre palmarès des 35 jeunes les plus innovants du monde. Son invention, elle la détient du Big Data, en ayant programmé un logiciel qui permet de prédire l’avenir.

Lire l'article sur focusur.fr

jeudi 1 janvier 2015

Défi Turing : 2 ans après

Quelques statistiques deux ans après le lancement du Défi Turing :

  • 107 problèmes
  • 424 membres, dont 234 ont résolu au moins un problème
  • 8 membres ont résolu tous les problèmes
  • les problèmes les plus durs semblent être le 93 et le 105 (seulement 16 résolutions)
  • 16 membres ont le grade de tour (le plus élevé actuellement), 8 membres le grade de fou, 9 membres le grade de cavalier, 20 membres le grade de pion
  • 4542 bonnes réponses
  • 646 billets dans le forum
  • 13382 visites
Je me réjouis particulièrement du succès du forum, qui permet aux membres de comparer leurs solutions.