Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

dimanche 29 mars 2020

Robots et avatars

Des robots de Capek au Terminator de Cameron, de l'ordinateur paranoïaque de Kubrick à l'agent Smith de Matrix, les créatures artificielles ont toujours peuplé notre imaginaire. Depuis près de 2000 ans, l’Homme tente de recréer la vie sous la forme d’automates, de robots, d'avatars et, plus récemment, de créatures virtuelles.

Lire le dossier Robots et avatars de Jean-Claude Heudin sur Futura

dimanche 19 janvier 2020

L'interdiction des «robots tueurs» n'est pas pour demain

Entamées en 2017, les négociations internationales pour encadrer l'utilisation des armes autonomes sont pour le moment infructueuses.

Lire l'article d'Antoine Hasday sur Korii

jeudi 16 janvier 2020

Le premier robot vivant fabriqué à partir de cellules

Des chercheurs ont créé des robots à partir de cellules souches de grenouille, capables de se déplacer de façon autonome et de s'auto-organiser pour effectuer différentes tâches. La création par l'Homme d'organismes n'existant pas dans la nature suscite toutefois des craintes de détournement et des questions éthiques.

Lire l'article de Céline Deluzarche sur Futura

jeudi 26 décembre 2019

5 robots pour apprendre à coder

Apprendre la programmation avec un robot, c’est plus ludique. Voici la sélection de cinq modèles répondant à différentes tranches d’âge, proposée pas 01Net.

samedi 30 novembre 2019

La police du Massachusetts utilise le robot Spot, l’ACLU s’indigne

La police du Massachussets utilise d’ores et déjà le robot quadrupède Spot de Boston Dynamics. L’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) exige de connaître tous les détails de cette militarisation de la robotique...

Lire l'article de Bastien L sur lebigdata.fr

lundi 30 septembre 2019

Ce robot a appris l'art de la raclette à partir du geste de professionnels

La raclette est-elle encore le propre de l’homme? Pas sûr… des chercheurs du groupe «Robot Learning & Interaction» de l’Idiap se sont associés avec Eddy Baillifard, ambassadeur du fromage à raclette du Valais AOP. L’enjeu? Apprendre, grâce à l’exemple répété du professionnel, aux algorithmes d’intelligence artificielle d’un bras robotisé à manier le racloir avec autant de finesse que lui!

Pourquoi ce n’est pas seulement amusant

Appliquer un geste avec suffisamment de fermeté à la surface de la meule de raclette pour en tirer une délicate tranche de fromage fondant, voilà qui nous paraît intuitif, voire trivial. Pourtant, la tâche est ardue pour les robots, ces derniers étant souvent programmés pour accomplir des tâches répétitives avec une précision millimétrique. Or, le robot est ici capable de s’adapter en fonction de la disposition du fromage, ou de la quantité qu’il en reste. A noter qu’il a également fallu modifier le four à raclette traditionnel pour faciliter sa préhension par le robot.


Le robot sera en démonstration à la Foire du Valais, (Tables Suisses, espace 62) samedi 28 septembre de 11 heures à 19 heures puis le mercredi 2 octobre, vendredi 4 et samedi 5 au même horaire.

Source : Heidi News

mardi 27 août 2019

DJI RoboMaster S1 : un rover pédagogique pour se former à la programmation

DJI, le spécialiste chinois des drones vient de présenter un petit rover, tout droit sorti d'une campagne d'exploration martienne. Pour autant, le RoboMaster S1 n'est pas destiné au voyage intersidéral, il a été conçu comme un robot éducatif doté d'outils qui permettent "d'approfondir la compréhension des sciences, des mathématiques, de la physique ou de la programmation", selon DJI.


Il adopte un design modulaire avec 46 composants personnalisables, dont sept moteurs, six détecteurs d'impact, sept capteurs infrarouges, un capteur optique (caméra HD), un microphone, un haut-parleur, deux gyroscopes et 21 voyants LED ; autant d'éléments qui peuvent être adaptés et configurés par l'utilisateur. On note également la présence de roues Mecanum qui offrent un déplacement omnidirectionnel et d'un étonnant "blaster" pour tirer des billes de gel.
La partie programmation passe par des langages de Scratch 3.0 et Python. Une interface simplifiée est aussi disponible pour débuter. DJI a ajouté une petite couche d'IA qui lui permet de reconnaître des gestes, des sons, des personnes et même d’autres robots S1. Des applications sont disponibles sur iOS, Android et Windows pour exploiter toutes les capacités du robot et profiter des différents modes de jeu (solo, course, combat en arène). Le RM S1 peut être contrôlé à l’aide d’un ordinateur, d'un smartphone, d'une tablette ou via la manette.

Source : Roch Arène, CNet

dimanche 18 août 2019

Le surprenant robot humanoïde Fedor va rejoindre la Station spatiale internationale

Habituellement, les vols Soyouz à destination de la Station spatiale européenne sont utilisés pour la rotation des équipages à bord du complexe orbital. La prochaine mission, prévue le 22 août, sera inédite. En effet, le véhicule Soyouz sera lancé par une version du Soyouz jamais utilisée pour des vols habités. Donc, pas de cosmonaute à bord mais Fedor. Fedor, c'est ce robot russe anthropomorphique qui fait le buzz sur Internet avec des performances remarquables diffusées sur son compte Twitter.

Lire l'article de Rémy Decourt sur Futura

jeudi 27 juin 2019

Un restaurant autonome avec un robot pizzaiolo va ouvrir en septembre en France

Pazzi est une jeune pousse française qui a créé un robot capable de confectionner 100 pizzas à l'heure. Il sera le chef du premier « restaurant autonome » qui ouvrira à la rentrée en Seine-et-Marne.

Lire l'article sur Futura

lundi 10 juin 2019

Le robot, un «animal» comme les autres ?

Les algorithmes d’intelligence artificielle sont parfois des boîtes noires aux règles inaccessibles. Pour comprendre le comportement des machines qui en sont dotées, nous devons créer une nouvelle discipline scientifique, comme nous avons créé l’étude du comportement animal. C’est le point de vue de Jean-François Bonnefon qui, avec 22 autres scientifiques, vient de signer une tribune dans la revue Nature.

Lire l'article dans le journal du CNRS