Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

samedi 1 février 2020

Une machine comme moi


Une machine comme moi
Ian McEwan
Gallimard (9 janvier 2020)
400 pages

Présentation de l'éditeur
Londres, 1982. Dans un monde qui ressemble à s'y méprendre au nôtre, quelques détails dissonent : les Beatles sont toujours au complet, les Anglais ont perdu la guerre des Malouines et le chercheur Alan Turing est encore en vie. Grâce à lui, les prouesses technologiques sont inouïes et les avancées scientifiques en matière d'intelligence artificielle fulgurantes. C'est ainsi que Charlie fait l'acquisition d'un "Adam" , un androïde doté de l'intelligence artificielle la plus perfectionnée qui soit. Adam ressemble beaucoup à un humain, sait faire la conversation, écrit des poèmes et proclame son amour pour Miranda, la compagne de Charlie. En dépit de la jalousie que cette déconcertante situation induit, le trio vit en bonne entente, insensible aux catastrophes économiques et sociales qui bouleversent l'Angleterre après l'assassinat du Premier ministre et la possibilité d'une sortie de l'Union européenne. Mais Adam et ses semblables ont été conçus pour respecter les règles et ne parviennent pas à accepter les imperfections du monde - notamment le mensonge. La situation va alors se compliquer au sein de cet inquiétant ménage à trois. Dans ce roman subtil et subversif, à l'humour noir et à la pertinence redoutable, Ian McEwan explore le danger de créer ce que l'on ne peut contrôler, et pose une question mélancolique : Si nous construisions une machine qui puisse lire dans nos coeurs, pourrions-nous vraiment espérer qu'elle aime ce qu'elle y trouve ?

dimanche 22 décembre 2019

Les furtifs


Les furtifs
Alain Damasio
La Volte (18 avril 2019)
687 pages


Présentation de l'éditeur
Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes ? Plutôt l'exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l'éducation nationale, en faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur fille unique de quatre ans, Tishka - volatisée un matin, inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca, convaincu que sa fille est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l'armée chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Là, il va découvrir que ceux-ci naissent d'une mélodie fondamentale, le frisson, et ne peuvent être vus sans être aussitôt pétrifiés. Peu à peu il apprendra à apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne. Les Furtifs vous plonge dans un futur proche et fluide où le technococon a affiné ses prises sur nos existences. Une bague interface nos rapports au monde en offrant à chaque individu son alter ego numérique, sous forme d'IA personnalisée, où viennent se concentrer nos besoins vampirisés d'écoute et d'échanges. Partout où cela s'avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquittez. La bague au doigt, vous êtes tout à fait libres et parfaitement tracés, soumis au régime d'auto-aliénation consentant propre au raffinement du capitalisme cognitif.

samedi 21 décembre 2019

Le_zéro_et_le_un.txt


Le_zéro_et_le_un.txt
Josselin Bordat
Flammarion (9 octobre 2019)
293 pages

Présentation de l'éditeur
Octobre 1955 : les chercheurs Frank Rosenblatt et Octavia Barlov travaillent sur une machine révolutionnaire qui prétend répliquer le cerveau humain. Ils sont persuadés qu'un jour elle pourra parler, voir, écrire et même être consciente de sa propre existence. Mais ils rencontrent trop d'embûches et de résistances, et leurs travaux finissent par tomber dans l'oubli. Mars 2019 : quelque chose se produit. De prime abord, le narrateur de cette histoire nous ressemble: il lit des romans, regarde des films et des séries, et il lui arrive même de tomber amoureux. Sauf que celui qui livre ici son autobiographie, depuis sa naissance dans les années 1950 jusqu'à aujourd'hui, est une intelligence artificielle. Réflexion sur les fantasmes suscités par l'IA et les algorithmes, tout comme sur l'état de nos cerveaux connectés, Le_zéro_et_le_un. txt est un roman d'"apprentissage profond" où l'on croise pêle-mêle Stanley Kubrick, Elon Musk, Daft Punk, des VTC et beaucoup de robots ménagers.

vendredi 20 décembre 2019

Simili-love



Simili-love
Antoine Jaquier
Au Diable Vauvert (21 mars 2019)
256 pages


Présentation de l'éditeur
2040. Dans un monde socialement fracturé, Foogle décrète la Grande lumière, rendant publiques les données personnelles de chacun. Dépourvus d'intimité, les gens s'isolent et vivent avec des androïdes facilitateurs de vie. De plus en plus nombreux, les pauvres sont chassés des centres et perdent tous leurs droits. Après des années de dépression et de solitude, un écrivain quinquagénaire tombe fou amoureux de son androïde et rompt avec son statut protégé... Cette magnifique anticipation littéraire qui résonne avec la puissance des réseaux et notre actualité sociale, est aussi un très beau roman universel sur le choix de qui nous décidons d'être et comment aimer l'autre.

Lire l'article d'Annabelle Laurent sur Usbek & Rica

dimanche 1 décembre 2019

Le fabuleux chantier


Le fabuleux chantier
Rendre l'intelligence artificielle robustement bénéfique

Lê Nguyên Hoang, El Mahdi El Mhamdi
EDP Sciences (28 novembre 2019)
296 pages

Présentation de l'éditeur
L'histoire de nos civilisations est marquée par l'externalisation progressive de l'information, de l'invention du langage à celle de l'imprimerie. La révolution algorithmique est sans doute la plus spectaculaire de ces externalisations, car elle est incarnée par le traitement automatisé de l'information. Désormais, Homo Sapiens s'appuie davantage sur son téléphone que sur son cerveau pour mémoriser la connaissance, s'orienter en ville ou planifier ses vacances. Cette révolution présente des opportunités fantastiques dans les sciences, la santé et la protection de l'environnement. Cependant, le déploiement du traitement automatisé de l'information est allé si vite que ses effets secondaires n'ont pas eu le temps d'être anticipés adéquatement. Par exemple, les algorithmes de recommandations influencent quotidiennement les croyances de milliards d'individus, avec un degré de personnalisation stupéfiant. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Discours de haine, biais sexistes, addiction, conspirationnisme, manipulations politiques, propagande antivaccin, ou encore catalyse de génocides. Boostée par des techniques de machine learning mal maitrisées, l'information automatiquement (mal) traitée tue. Ce livre analyse, dans un langage accessible, les effets secondaires présents et les risques futurs du déploiement massif des algorithmes. Il fournit au lecteur une compréhension conceptuelle des algorithmes clés en jeu, de leurs limites et de leurs vulnérabilités. Ce livre esquisse aussi le chantier initié par une communauté croissante de chercheurs dans le but de rendre le traitement automatisé de l'information robustement bénéfique pour l'humanité. Il souligne les enjeux de ce fabuleux chantier, les principaux défis qu'il pose et comment chacun, expert ou non, peut apporter sa pierre à l'édifice.

vendredi 22 novembre 2019

The Hundred-Page Machine Learning Book en français


The Hundred-Page Machine Learning Book en français
Andriy Burkov
Editeur: Andriy Burkov (2 août 2019)
200 pages


Présentation de l'éditeur
L'édition française du best-seller The Hundred-Page Machine Learning Book de Andriy Burkov.
Peter Norvig, directeur de recherche chez Google, co-auteur de AIMA, le manuel d'IA le plus populaire au monde: "Burkov a entrepris une tâche très utile, mais incroyablement difficile, de réduire l’apprentissage machine à 100 pages. Il réussit bien à choisir les sujets - à la fois théoriques et pratiques - qui seront utiles aux praticiens, et pour le lecteur qui comprend que ce sont les 100 premières (ou en réalité 150) pages que vous lirez, et non les dernières, constitue une solide introduction dan le domaine."
Aurélien Géron, ingénieur principal en intelligence artificielle, auteur du best-seller Hands-on Machine Learning With Scikit-learn, Keras, and Tensorflow: "L'ampleur des sujets couverts par le livre est incroyable pour seulement 100 pages (plus quelques pages de bonus!). Burkov n'hésite pas d'entrer dans des équations mathématiques: c’est une chose que les livres courts oublient généralement. J’ai vraiment aimé la façon dont l’auteur explique les concepts de base en quelques mots seulement. Ce livre peut être très utile pour les nouveaux venus sur le terrain, ainsi que pour les anciens qui peuvent tirer profit d’une telle vision du domaine".
Karolis Urbonas, Head of Data Science, Amazon: “Une excellente introduction à l’apprentissage machine par un praticien de renommée mondiale.”
Chao Han, VP, Head of R&D, Lucidworks: “J’aurais aimé avoir un tel livre lorsque j’étais étudiant en statistiques et que je voulais apprendre l’apprentissage machine.”Sujeet Varakhedi, Head of Engineering, eBay: “Le livre d’Andriy est fantastique, il va droit au but et permet de rentrer dans le sujet à la vitesse grand V dès la première page.”
Deepak Agarwal, VP of Artificial Intelligence, LinkedIn: “Un livre merveilleux pour les ingénieurs qui veulent incorporer de l’apprentissage machine dans leur travail quotidien sans nécessairement y consacrer beaucoup de temps.”
Vincent Pollet, Head of Research, Nuance: “Une excellente lecture pour débuter en apprentissage machine."

jeudi 21 novembre 2019

La fin de l'individu


La fin de l'individu
Voyage d'un philosophe au pays de l'intelligence artificielle

Gaspard Koenig
L'Observatoire (11 septembre 2019)
400 pages


Présentation de l'éditeur
Quel avenir pour l'individu et ses libertés à l'ère de l'intelligence artificielle ? Pour répondre à cette question urgente, Gaspard Koenig a entrepris un tour du monde de San Francisco à Pékin, d'Oxford à Tel Aviv et de Washington à Copenhague. Il a rencontré plus de 120 professeurs, entrepreneurs, intellectuels, politiques, économistes, artistes, et même un magicien. Au fil de ce périple émerge une véritable philosophie de l'intelligence artificielle (IA). Celle-ci ne menace pas l'existence d Homo sapiens et les robots ne voleront pas nos emplois. En revanche, en déployant des techniques d'optimisation, de prédiction et de manipulation à grande échelle, l'IA remet en cause le fondement même de nos Lumières : l idée d'un individu autonome et responsable. L'intelligence artificielle nous prépare ainsi des droits sans démocratie, un art sans artiste, une science sans causalité, une économie sans marché, une justice sans coupable, des amours sans séduction... à moins que nous ne reprenions le contrôle en forgeant pour nous-mêmes un droit à l'errance. Un récit philosophique pour notre époque, fourmillant d'informations, d'anecdotes, d'états d âme et aussi d'humour. De quoi rendre l'IA plus facile à comprendre et, espérons-le, à maîtriser !

mardi 19 novembre 2019

De l'autre côté de la machine


De l'autre côté de la machine
Voyage d'une scientifique au pays des algorithmes

Aurélie Jean
L'observatoire (13 novembre 2019)
208 pages

Présentation de l'éditeur
Qui sont ces « algorithmes » qui bouleversent notre quotidien ? Que se trouve-t-il de l'autre côté de l'iceberg mathématique ? « Algorithmes » : voilà un mot décrié, que beaucoup pensent comprendre, mais que peu savent manier. Il fallait bien une spécialiste du code et des équations pour nous guider à travers ce véritable voyage en terre inconnue de modélisation numérique. Pour l'éminente scientifique et entrepreneure Aurélie Jean, pourtant, rien de plus simple, de plus lisible qu'une ligne de code : la promesse de comprendre, par la virtualisation des phénomènes, la vie elle-même ; l'ensemble des phénomènes physiques, économiques ou sociétaux de tout système, vivant ou inerte. Écrire un algorithme, c'est dessiner un chemin de résolution pour un problème donné, un moyen précis et fiable d'accéder à la réponse recherchée. Plonger dans le virtuel pour comprendre le réel : si la démarche semble paradoxale, c'est pour la chercheuse la méthode unique pour maîtriser notre monde, aux nombreux enjeux aujourd'hui encore insaisissables. Et c'est précisément ce moyen, cette machine algorithmique, qui sépare et relie à la fois ces deux univers, réel et virtuel. En comprendre le fonctionnement, c'est comprendre ce qui réconcilie ces deux mondes.

jeudi 14 novembre 2019

La belle histoire des révolutions numériques


La belle histoire des révolutions numériques
Henri Lilen
De Boeck Sup (29 octobre 2019)
384 pages


Présentation de l'éditeur
Une histoire de l'électronique, de l'informatique, d'internet, de la robotique et de l'intelligence artificielle à travers un tour d'horizon chronologique et largement illustré des grandes étapes qui ont marqué leur évolution.
Après l'invention de l'électronique et de l'informatique durant la première moitié du XXe siècle, celle du microprocesseur en 1971 bouleverse profondément notre société. Avènement du micro-ordinateur, de la robotique, d'Internet, de la téléphonie mobile ou des réseaux sociaux, les révolutions numériques se succèdent dès lors à un rythme effréné... jusqu'aux nouveaux défis de l'intelligence artificielle. Ce livre est une histoire moderne de nos défis les plus fous...
Une immersion totale dans l'univers des nouvelles technologies !

vendredi 8 novembre 2019

La voiture qui en savait trop : L'intelligence artificielle a-t-elle une morale ?


La voiture qui en savait trop
L'intelligence artificielle a-t-elle une morale ?
Jean-François Bonnefon
Humensciences Editions (2 octobre 2019)
182 pages

Présentation de l'éditeur
Sur la route, si vous n'aviez pas le choix, préféreriez-vous sauver un homme ou une femme ? Un sans-abri ou un cadre supérieur ? Deux jeunes filles ou deux mamies ? Accepteriez-vous de vous sacrifier avec vos passagers pour éviter d'écraser des enfants ? Les voitures sans conducteur rouleront bientôt dans nos villes. Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, une machine décidera seule qui sauver, sans que l'humain ait le temps de vérifier sa décision. L'algorithme choisira en fonction des critères moraux que nous lui aurons inculqués. Mais sommes-nous sûrs de notre propre morale ? Comme le montrent les études scientifiques, la valeur que nous accordons psychologiquement à telle ou telle vie diffère en fonction du sexe, de l'âge, de la condition sociale, de l'état de santé de la personne considérée. Nous sommes aussi conditionnés par notre culture. Il n'existe pas de morale universelle. Nous ignorons quelle sera celle des machines. Qui, de nous ou de la machine, prendra les commandes ?