Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



vendredi 21 juin 2013

Bilan de l'année

Cette année, j'ai fait un tout nouveau cours de programmation Python, basé (presque) entièrement sur les jeux. L'idée était de programmer des petits jeux relativement simples pour introduire des nouveaux concepts. Comme c'est la première fois que je l'utilisais, j'ai demandé aux élèves de me noter et de faire leurs commentaires (anonymement). Résultats :

Note moyenne : 7.9/10 (moins bonne note 5, meilleure 10)

Commentaires

Les + :

  • L'idée d'utiliser les jeux comme fil rouge a beaucoup plu aux élèves.
  • Autonomie, liberté (3x)
  • Cours bien structuré.
Les - :
  • Cours un peu monotone. Ii faudrait insérer un peu de théorie de temps en temps pour changer le rythme.
  • Un peu dur au commencement pour ceux qui n'ont jamais programmé.
  • Pas assez d'exercices simples.
  • Corrections pas assez détaillées. Les commenter en commun.

lundi 17 juin 2013

arcObot

arcObot est un concours, basé sur les briques de robotique Lego NXT.

Ce concours est ouvert à tous les élèves des classes provenant des écoles du secondaire 2 de l'Arc jurassien, ce qui comprend la formation gymnasiale et la formation professionnelle de base, des cantons du Jura de Neuchâtel, de la Berne francophone, y compris les gymnase allemand de Bienne.

mercredi 12 juin 2013

Cédric Villani parle d'Alan Turing

dimanche 9 juin 2013

Microsoft démantèle une partie du botnet Citadel

Appuyé par le FBI et la justice américaine, Microsoft a mis hors service un réseau de plus de 1.400 serveurs qui contrôlaient à distance des milliers de PC infectés avec un logiciel malveillant nommé Citadel. Ce « keylogger » toucherait plus de cinq millions de personnes à travers la planète.
Voilà déjà plusieurs années que Microsoft s’est engagé dans la lutte contre les botnets, qui prospèrent en se servant de centaines de milliers de PC « zombies » infectés par un malware qu’ils commandent à distance à l’insu de leurs propriétaires. Dans un billet de blog, Microsoft vient d'annoncer avoir fait tomber une partie du botnet Citadel dans une opération menée conjointement avec le Federal Bureau of Investigation (FBI), et avec un mandat délivré par un tribunal de l’État de Caroline du Nord.
Citadel est un keylogger, un logiciel malveillant capable d’enregistrer les informations provenant de la frappe sur le clavier. Cela permet aux cybercriminels de récupérer les données de connexion à des comptes bancaires et d’autres services sensibles. En tout, 1.462 serveurs de commande du botnet ont été désactivés lors de cette action coup de poing, la septième du genre menée par Microsoft dans le cadre de son Operation b54. Des marshals fédéraux accompagnés de représentants de la firme de Redmond se sont notamment rendus dans deux data centers situés en Pennsylvanie et dans le New Jersey pour y saisir des données concernant le botnet. Selon Microsoft, Citadel aurait causé près de 500 millions de dollars de pertes financières à des particuliers et des entreprises.

Cinq millions de personnes touchées par le botnet Citadel

Envoi massif de pourriels, vol de données personnelles, usurpation d’identité et propagation de virus sont les principaux méfaits commis par les botnets, dont les centres de commande sont souvent disséminés aux quatre coins du monde. Dans le cas de Citadel, Microsoft dit avoir découvert que le malware bloque l’accès aux principaux services antivirus en ligne. Plus de cinq millions de personnes à travers le monde seraient touchées par ce virus, les zones infectées les plus importantes se trouvant aux États-Unis, en Europe, en Inde, en Australie, à Hong Kong et à Singapour. Microsoft a d’ailleurs reconnu qu’en raison de « sa taille et sa complexité », il n’avait pas démantelé la totalité du botnet Citadel.
L’éditeur met à disposition du public un outil en ligne de détection et d’éradication des malwares. Au passage, Microsoft en profite pour inciter les utilisateurs à adopter les versions les plus récentes de Windows. Il dit avoir découvert que les botnets avaient été montés à partir de versions piratées de Windows XP grâce à des clés produits frauduleuses. « Windows Vista, Windows 7 et Windows 8 ont des mesures pour aider à protéger contre ce type d'abus de clés produits », explique Microsoft. Selon les derniers chiffres de NetMarketShare, Windows XP est encore le deuxième système d’exploitation le plus utilisé dans le monde avec 37,74 % de parts d’usage, derrière Windows 7 (44,85 %) et très loin devant Windows Vista (4,51 %) et Windows 8 (4,27 %).

Source : Futura-Sciences

lundi 3 juin 2013

Google se lance dans les ordinateurs quantiques avec D-Wave Systems

La société D-Wave Systems prétend depuis des années être en mesure de commercialiser des calculateurs quantiques avec plus de 100 qubits intriqués. La communauté scientifique est majoritairement sceptique, mais Google vient d'annoncer qu'il a acheté l’un de ces calculateurs et que la Nasa l'utilisera aussi.

Lire l'article de Laurent Sacco sur Futura-Sciences