Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



jeudi 5 avril 2018

Quel langage pour le secondaire ? (en France)

Hourra ! Enfin, les élèves de secondaire vont bientôt apprendre l’informatique. C’est l’aboutissement d’un long combat que nous avons amplement commenté ici. Tout est dit ? Non, pas vraiment : apprendre la programmation, c’est plus facile à dire qu’à faire. Il va falloir par exemple se mettre d’accord sur un langage de programmation – or, des langages, il y en a beaucoup, et même de plus en plus… On peut dire sans trop exagérer que chacun a sa personnalité propre. Mettez deux informaticiens face à face, demandez-leur leur langage préféré : vous pouvez sortir le pop-corn, vous en avez pour plusieurs heures. Laurent Bloch, enseignant au CNAM, nous offre ici des pistes de réflexion sur ce qu’on peut exiger d’un langage enseigné dans le secondaire.

Lire l'article de Charlotte Truchet sur Binaire.

samedi 6 février 2016

Julia

Julia est un langage de programmation de haut niveau, performant et dynamique pour le calcul scientifique, avec une syntaxe familière aux utilisateurs d'autres environnements de développement similaires (Matlab, R, Scilab, Python, etc.). Il fournit un compilateur sophistiqué, une exécution parallèle distribuée, la précision numérique et une bibliothèque de fonctions mathématiques étendue.

A consulter :

vendredi 27 novembre 2015

Langues et langages

Langages de programmation et langues naturelles. Le néophyte est un peu perdu. Il n'est pas certain que l'informaticien ait vraiment réfléchi aux liens, aux différences. Maurice Nivat, un des grands pionniers de l'informatique, nous livre quelques réflexions sur le sujet. Il en dégage des pistes intéressantes pour l'enseignement de l'informatique aux enfants. Serge Abiteboul.

Lire l'article sur Binaire

vendredi 20 novembre 2015

La programmation par contraintes expliquée à ma garagiste ou à mon fleuriste

Parmi les grandes familles d'approches et de langages informatiques, on entend parfois parler de « programmation par contraintes ». Un chercheur du domaine vous expliquerait peut-être que « c'est un paradigme de programmation déclarative permettant de traiter des problèmes fortement combinatoires ». Euh... Heureusement, Binaire a son joker : une enseignante-chercheure Charlotte Truchet, spécialiste du domaine, qui sait expliquer ses recherches. Thierry Viéville.

Lire l'article sur Binaire

jeudi 15 octobre 2015

Rust

Rust est un langage de programmation compilé multi-paradigme conçu et développé par Mozilla Research. Il a été conçu pour être « un langage sécurisé, concurrent, pratique », supportant les styles de programmation purement fonctionnelle, modèle d'acteur, procédurale et orientée objet.
La première version alpha numérotée du compilateur Rust apparaît en janvier 2012. La version actuelle stable est la version 1.3.0.
Du fait de la politique de Mozilla, Rust est entièrement développé de façon ouverte (les ingénieurs de Mozilla Research publient leurs idées et les décisions prises lors des meetings) et sollicite les remarques et contributions de la communauté. La conception du langage est graduellement améliorée au travers des retours de l'équipe travaillant sur le moteur de rendu Servo et de façon pragmatique lors de l'écriture du compilateur. Bien que le projet soit financé par Mozilla et Samsung, la majorité des contributions proviennent de la communauté. Le but de Rust est de devenir un langage efficace pour la création de larges logiciels clients et serveurs reposant sur Internet.

Site officiel : www.rust-lang.org

samedi 12 juillet 2014

Quel langage devrait-on utiliser pour introduire la programmation ?

Dans les années 80, Pascal était le langage de programmation le plus utilisé pour l’initiation à la programmation.
Compte tenu du faible taux d’utilisation du langage en milieu professionnel, Pascal a été progressivement abandonné par les universités en faveur des langages plus populaires en entreprise comme Java et C++.
De nos jours, il semblerait que les universités se tourneraient vers un autre langage de programmation. Python serait devenu le langage de programmation le plus utilisé dans les grandes universités américaines pour l’initiation à la programmation, selon un récent sondage de l’association Computing Machinery (ACM).

Pour en savoir plus : Developpez.com et Communications of the ACM

jeudi 7 mars 2013

Blockly

Dépeint comme un langage de programmation visuel, Blockly se présente sous le forme d'un puzzle dont chacune des pièces constitue une fonction pour former une action finale. Directement à partir d'une page web, l'internaute peut donc glisser, déposer et assembler ces blocs afin de constituer son programme. Le code généré est du JavaScript mais peut également être exporté en Python ou en Dart.
Blockly peut également être couplée à une application existante pour en augmenter les fonctionnalités. Dans sa FAQ, Google explique par exemple : « au sein de Gmail vous pouvez utiliser Blockly pour créer un filtre permettant de faire des choses du type : "si Bob m'envoie trois emails en moins d'une heure contenant chacun le terme "délai" dans le sujet, effacer tous ces emails à l'exception du premier" ».
Google ajoute que les programmeurs débutants doivent non seulement faire attention à leur logique mais également à leur syntaxe. Blockly leur permettrait d'oublier ce dernier point en générant automatiquement du code correct. L'outil reste cependant réservé aux petits scripts. « S'il vous plait n'essayez pas de développer le kernel de Linux avec Blockly », ironise Google.
Relativement ludique, Blockly s'inspire du projet App Inventor initié par Google et simplifiant le développement d'applications pour Android. App inventor se basait sur le langage Scratch développé par les ingénieurs du MIT, lesquels sont désormais eux-mêmes chargés de maintenir App Inventor. Reste à savoir si Blockly, pour l'heure à l'état de prototype, saura convaincre les novices à s'initier à la programmation.

Source : Clubic.com

mercredi 23 janvier 2013

Les langages de programmation les plus populaires

Chaque mois, le site TIOBE publie un classement des langages de programmation, et génère un certain nombre de spéculations sur l’avenir des langages. L’occasion de faire le point de ce soi-disant indice de popularité et de passer en revue les alternatives.

Lire l'article sur 01Net Entreprises

mardi 24 janvier 2012

Naissance des langages de programmation

Au cours de la décennie 1950-1960, la programmation des ordinateurs a connu une véritable révolution, passant d’un codage en notation binaire à l’usage de langages de programmation de haut niveau, ancêtres de ceux que nous connaissons aujourd’hui.

Lire l'article sur Interstices

mardi 13 septembre 2011

Dart : un langage de programmation web par Google

Le 10 octobre prochain, lors de la conférence GOTO Aarhus au Danemark, Google devrait présenter son nouveau langage de programmation, le Dart. D'après les rares informations qui ont filtré, ce langage devrait être orienté vers la programmation web, et serait à l'instar du Javascript un langage interprété. Rappelons qu'un langage interprété est un langage qui n'est pas exécuté directement par la machine, mais qui a besoin d'un interprète afin de fonctionner.
Ce n'est cependant pas la première fois que la firme de Mountain View se lance dans la création d'un langage de programmation, puisqu'il y a quelques années de cela Google lançait le Go, un mélange de C et de Python.

Source : Sur-la-Toile