Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



samedi 31 mars 2012

Enseigner l'informatique ?

Alors qu'une nouvelle spécialité Informatique et sciences du numérique va être introduite au lycée en France, profitons-en pour réfléchir à la façon d'aborder l'enseignement de cette discipline scientifique, de la maternelle à l'université...

Lire l'article sur Interstices

jeudi 29 mars 2012

A propos des compilateurs

Peu connue des non-informaticiens, la compilation est pourtant un des fondements de la programmation. Sandrine Blazy nous présente le rôle des compilateurs dans ce podcast audio d'Interstices.

dimanche 25 mars 2012

Google : le moteur de recherche comprendra bientôt vos questions

Selon le Wall Street Journal, Google serait en train de préparer une mise à jour conséquente de son moteur de recherche. L'objectif ? Offrir une réponse directe aux questions formulées en langage naturel. C’est ce que l’on appelle la « recherche sémantique ».

Lorsque vous saisissez le nom d’une ville et le mot « météo » dans le champ de recherche de Google, celui-ci affiche immédiatement le temps qu’il fait sur le lieu en question. Ainsi, une poignée de domaines précis comme les résultats sportifs, les séances de cinéma, les conversions d’unités sont concernés par cette méthode.
Mais le géant de l’Internet souhaite aller plus loin. C’est en tout cas ce qu’indique un article récent du Wall Street Journal (WSJ). Selon lui, Google serait en passe de généraliser ce mode de « questions-réponses » à tous les domaines. Le moteur pourrait alors comprendre le sens d’une phrase exprimée en langage naturel.
Une ambitieuse mise à jour du moteur de recherche, que le quotidien économique qualifie de « modification la plus importante de son histoire ».

Source : Futura-Sciences

mardi 20 mars 2012

Android plus fort que le FBI

C'est une nouvelle qui devrait rassurer tous les possesseurs d'un smartphone tournant sous Android. Dans une enquête de prostitution aux USA, le Bureau Fédéral d'Investigation a interpellé un suspect et récupéré son portable. Le téléphone, un Samsung Exhibit II est protégé par le système de motif d'Android. Au lieu de devoir rentrer votre mot de passe, il vous faut faire une sorte de petit dessin sur l'écran afin de déverrouiller votre terminal.
Il y a néanmoins un problème. Dans cette affaire, le FBI qui essaye d'accéder aux données du téléphone du suspect est dans l'impossibilité d'y arriver. Après plusieurs tentatives infructueuses, le mobile se bloque tout simplement et demande le mot de passe du compte Google du propriétaire pour se déverrouiller. Une donnée que le FBI ne possède pas, et qui les empêche de pouvoir accéder aux appels effectués, aux contacts et à toutes les autres données du portable.
L'affaire est plutôt importante puisqu'il s'agirait du smartphone d'un des plus grands proxénètes de San Diego. Le FBI a donc déposé une requête auprès du tribunal de San Diego afin d'obtenir de Google les informations nécessaires au déverrouillage du téléphone. Quoi qu'il en soit, c'est un beau coup de pub pour la firme californienne qui peut être fière de son système de protection.

Source : Sur-la-Toile

lundi 19 mars 2012

Le coût des « Apps » gratuites

Vous avez du mal à comprendre pourquoi la batterie de votre smartphone s'épuise aussi vite. Peut-être auriez-vous dû payer pour vos applications ? Un spécialiste en informatique de l'université de Purdue (en Virginie, aux Etats-Unis) a fini par comprendre que les applications gratuites pour Androïd dépensent jusqu'à 75 % des l'énergie consommée pour envoyer des publicités, suivre ou envoyer les données utilisateur. Une seule « App » est capable de pomper votre batterie en 90 minutes.
Angry Birds par exemple n'a besoin que de 20 % de l'énergie consommée pour afficher et faire fonctionner le jeu. 45 % de l'énergie prise consiste à localiser l'utilisateur avec un GPS puis délivrer des publicités locales. La connexion 3G dure 10 secondes, même si les données sont téléchargées bien plus rapidement ; la faute aux développeurs de parties tierces, plus soucieux ici de rentabiliser le code que de l'optimiser...

Source : Sur-la-Toile

lundi 12 mars 2012

Alan Turing, la probabilité des pommes

Alan Turing, la probabilité des pommes
dimanche 11 mars

En 1936, Alan Turing, 24 ans, étudiant en mathématiques de l’université de Cambridge, Angleterre, publie un article qui jette les bases de la théorie de l’informatique moderne et le projet d’une machine appelée à un grand avenir : l’ordinateur ...

A réécouter sur France Inter

jeudi 8 mars 2012

Le robot panthère du DARPA

Jusqu'à présent, les robots qui ne sont pas munis de roues étaient hésitants et patauds, en particulier sur des surfaces instables. Ils s'améliorent toutefois. Les militaires américains souhaiteraient que leurs soldats puissent bénéficier d'une assistance. Les robots ont déjà sauvé de nombreuses vies (déminage en particulier). Le programme M3 (ou « M M M » : Maximum Mobility and Manipulation) du département de recherche militaire DARPA vise justement à réaliser des progrès dans la mobilité des robots.


Le robot que vous voyez ici est capable de courir à pratiquement 30 km/h. Ce robot fait bien entendu dans le biomimétisme : il court comme un guépard. Pour l'instant, il ne peut encore rouler que sur un tapis grâce à une pompe hydraulique. À la fin de l'année, des essais d'un robot autonome devraient avoir lieu.

Source : Sur-la-Toile

dimanche 4 mars 2012

Mieux que le test de QI : votre profil Facebook

Facebook peut tourner à votre avantage ou à votre désavantage, selon le profil affiché. Une publication dans le Journal of Applied Social Psychology affirme qu'on peut déterminer quel type de futur employé vous serez grâce à votre profil Facebook : et c'est précis. Si vous pensez que faire le nettoyage des photos, commentaires et notes sur le « mur » suffira, cela n'empêchera pas que des experts travaillant pour les employeurs déterminent votre véritable nature.
On peut évaluer votre tendance à être extraverti, par exemple ou encore l'ouverture à de nouvelles expériences ainsi que votre stabilité émotionnelle (vos amis peuvent vous trahir à ce sujet) sans oublier votre aspect consensuel et diplomatique (si l'on voit que vous argumentez avec virulence avec vos « amis »).
Deux études ont consisté à demander à des spécialistes des ressources humaines de définir les traits de personnalités en utilisant uniquement les profils Facebook de candidats. Ces spécialistes ont passé 5 à 10 minutes par fiche de candidat. Cinq traits fondamentaux de personnalités étaient évalués : l'extraversion, la stabilité émotionnelle, la qualité d'agir selon sa conscience, la convivialité et l'ouverture à de nouvelles expériences. Si l'on a de bons points sur ces cinq critères, on est généralement considéré comme ayant un bon potentiel de performance au travail.
Toutes les personnes dont on avait pris le profil Facebook ont également passé des tests de QI. Dans une des études, on a carrément demandé aux employeurs la performance réelle des candidats embauchés. On a trouvé une très bonne corrélation entre les notes données selon les profils Facebook et la personnalité qu'on pouvait vraiment en déduire (ou même avec les traits de caractéres fournis par les candidats eux-mêmes). On a aussi remarqué que ces notes étaient plus prédictives que le test de QI pour connaître la véritable performance au travail.
En réalité, une page Facebook fournit de l'information qu'il serait illégal de demander lors d'un entretien d'embauche. 90 % des spécialistes des ressources humaines les consultent à présent toutefois *...

* NDR Doit-on en déduire que les recruteurs obtiendraient une mauvaise note sur une potentielle évaluation selon un critère fondé sur l'Ethique ?

Pour aller plus loin: KLUEMPER, D. H., ROSEN, P. A. and MOSSHOLDER, K. W. (2012), Social Networking Websites, Personality Ratings, and the Organizational Context: More Than Meets the Eye?. Journal of Applied Social Psychology. doi: 10.1111/j.1559-1816.2011.00881.x

Source : Sur-la-Toile