Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

samedi 31 août 2019

Microsoft préconise désormais l’authentification à multiples facteurs

Selon la multinationale, le MFA (Multi-Factor Authentification) est devenu le seul moyen valable pour protéger un compte.

Lire l'article de Geneviève Fournier sur Siècle digital

vendredi 30 août 2019

Il y a 20 ans : l'invention du MP3, un format qui bouleversera l'industrie musicale à jamais

Dans la série estivale "Les raisons du succès", CNET France décrypte les plus grand succès technologiques de ces dernières décennies, ceux qui ont révolutionné leur temps et bouleversé nos pratiques. Le quatrième épisode de la saga est consacré au MP3, une innovation dont l'industrie musicale se serait bien passée.

Lire l'article d'Aurelien Robert sur CNET

jeudi 29 août 2019

Nouveaux sujets pour informatique et société

Mes travaux pour la partie informatique et société dans le cadre de l'informatique en discipline obligatoire avancent gentiment. J'ai désormais 20 sujets de discussion. L'idée reste la même: éplucher les journaux spécialisés dans l'informatique et les technologies et collecter les articles intéressants. Et croyez-moi, il y en a des quantités!
Je vais tester ce cours dans 3 semaines pendant notre semaine consacrée aux OS et aux OC (je crois que cela n'existe que dans le Jura). Il faudra que j'apprenne à mener des débats et susciter des discussions, choses que je n'ai encore jamais exercées. Je ferai un petit compte-rendu de cette semaine dans ces colonnes.

mercredi 28 août 2019

Hedy Lamarr : from Extase to Wifi

Née en 1914 et disparue en 2000, l'actrice autrichienne Hedy Lamarr fut promue par Hollywood comme la "plus belle femme du monde", puis oubliée. Un documentaire féministe d'Alexandra Dean, baptisé "De l'extase au wi-fi", revient sur sa carrière, y compris scientifique. Car la comédienne est aussi la brillante inventrice du wi-fi...

mardi 27 août 2019

DJI RoboMaster S1 : un rover pédagogique pour se former à la programmation

DJI, le spécialiste chinois des drones vient de présenter un petit rover, tout droit sorti d'une campagne d'exploration martienne. Pour autant, le RoboMaster S1 n'est pas destiné au voyage intersidéral, il a été conçu comme un robot éducatif doté d'outils qui permettent "d'approfondir la compréhension des sciences, des mathématiques, de la physique ou de la programmation", selon DJI.


Il adopte un design modulaire avec 46 composants personnalisables, dont sept moteurs, six détecteurs d'impact, sept capteurs infrarouges, un capteur optique (caméra HD), un microphone, un haut-parleur, deux gyroscopes et 21 voyants LED ; autant d'éléments qui peuvent être adaptés et configurés par l'utilisateur. On note également la présence de roues Mecanum qui offrent un déplacement omnidirectionnel et d'un étonnant "blaster" pour tirer des billes de gel.
La partie programmation passe par des langages de Scratch 3.0 et Python. Une interface simplifiée est aussi disponible pour débuter. DJI a ajouté une petite couche d'IA qui lui permet de reconnaître des gestes, des sons, des personnes et même d’autres robots S1. Des applications sont disponibles sur iOS, Android et Windows pour exploiter toutes les capacités du robot et profiter des différents modes de jeu (solo, course, combat en arène). Le RM S1 peut être contrôlé à l’aide d’un ordinateur, d'un smartphone, d'une tablette ou via la manette.

Source : Roch Arène, CNet

lundi 26 août 2019

L'Intelligence artificielle. Fantasmes et réalités



L'Intelligence artificielle. Fantasmes et réalités
Jean-Noël Lafargue, Marion Montaigne
La petite Bédéthèque des Savoirs
Le Lombard (4 mars 2016)
72 pages



Présentation de l'éditeur
Jamais une science n'aura fait autant débat : alors que les "transhumanistes" comptent sur l'intelligence artificielle pour sauver l'espèce voire abolir la mort, Bill Gates ou Stephen Hawking affirment que l'avènement d'une entité informatique intelligente signera la perte de l'humanité ! Cette bande dessinée se penche à la fois sur l'histoire, la réalité et le fantasme de l'intelligence artificielle.

dimanche 25 août 2019

Internet. Au-delà du virtuel



Internet. Au-delà du virtuel
Lafargue Jean-Noël, Burniat Mathieu
Collection : La petite Bédéthèque des Savoirs
Le Lombard (19 mai 2017)
104 pages


Présentation de l'éditeur
Depuis sa timide percée dans le grand public il y a 20 ans, les usagers d'Internet se sont depuis multipliés de manière exponentielle et il n'est plus vraiment besoin d'expliquer aujourd'hui à quoi sert ce réseau informatique. Cependant, alors même qu'Internet nous est devenu pratiquement aussi vital que l'eau courante, son histoire et son fonctionnement restent encore bien mal connus. Car le vrai Internet n'est pas un monde fait d'ondes et de clouds, il est bel et bien physique et ses enjeux géopolitiques sont on ne peut plus réels.

samedi 24 août 2019

Les machines sont stupides, on a 1213 exemples pour le prouver

Des chercheurs ont conçu un questionnaire auquel les êtres humains sont certains de gagner. Pour le moment.

Lire l'article de Thibault Prévost sur Korii

vendredi 23 août 2019

Une nouvelle IA révolutionnaire est basée sur le cerveau humain

Les chercheurs de l’université de Bar-Ilan, en Israël, ont créé un nouveau type d’algorithmes d’intelligence artificielle basés sur le fonctionnement du cerveau humain. Contre toute attente, ces algorithmes se révèlent plus performants que les modèles de Deep Learning et de Machine Learning les plus récents…

Lire l'article de Bastien L sur lebigdata.fr

jeudi 22 août 2019

Comprendre sans prévoir, prévoir sans comprendre


Comprendre sans prévoir, prévoir sans comprendre
Hubert Krivine
Cassini (26 juin 2018)
134 pages


Présentation de l'éditeur
L'idée que comprendre permet de prévoir est une idée moderne. Elle est fondée sur la découverte, que le monde physique obéit à des lois (Galilée, et surtout Newton). Elle a mis fin à la pensée magique, et elle est à la base de la révolution scientifique et du monde moderne. Or nous assistons à la dissociation de ces deux choses. D'une part, on réalise par exemple que les lois mathématiques de certains phénomènes, mêmes parfaitement connues, sont si sensibles à la moindre imprécision dans les données que cela rend la prévision impossible en pratique. C'est le fameux "effet papillon" : un battement d'ailes à Rio pourrait être la cause d'une tornade au Texas. D'un autre côté, la puissance des big data rendrait inutile, selon certains essayistes et quelques scientifiques, le raisonnement théorique. On n'aurait plus besoin de comprendre les causalités puisque la corrélation suffirait. Un retour au Moyen Age en somme, aux recettes qui ont marché, mais avec des données des millions de fois plus nombreuses. En termes économiques, on a découvert avec la révolution scientifique qu'une explication théorique coûtait moins cher que certaines observations : Newton avait prévu l'aplatissement de la Terre sans qu'on ait besoin d'aller voir aux pôles ; aujourd'hui grâce à la rapidité des ordinateurs et des réseaux, les termes de la comparaison s'inversent. A ceci, Hubert Krivine répond notamment que les big data et l'intelligence artificielle qui se fonde sur elles sont conservatrices, et que si elles conviennent aux assureurs, elles ne peuvent pas prévoir des choses nouvelles et extraordinaires. Les ordinateurs composent aujourd'hui sur demande du Mozart ou des ballades celtiques, aucun n'invente de musique nouvelle. Ils conduisent des voitures, mais aucun n'explique le mystère de la "matière noire". La machine peut aider l'homme, elle ne le remplacera pas.