Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

vendredi 15 novembre 2019

Métiers du big data : combien gagnent les spécialistes des données ?

Data scientist, data analyst, consultant en cyber-sécurité... Ces métiers n'existaient pas il y a vingt ans, mais ils sont désormais incontournables. Et offrent de belles perspectives à ceux qui s'y engagent.

Voir le reportage de LCI

vendredi 1 novembre 2019

Les étudiants en informatique ignorent leurs talents

Les entreprises faisant face à la pénurie de profils IT courtisent même les candidats les plus juniors. Un investissement pour leur avenir. Et pour leur image.

Lire l'article de Julie Eigenmann sur Le Temps

samedi 26 octobre 2019

Informatique : 5 métiers d'avenir qui recrutent

Le secteur de l'informatique se porte très bien et poursuit sa croissance en cette fin d'année 2019. Vous êtes intéressé par les technologies de l'information ? C'est le moment de postuler ! Zoom sur 5 métiers de l'IT parmi les plus convoités des recruteurs.

Lire l'article de Théo Chevalier sur RégionsJob

mardi 15 octobre 2019

Les entreprises s’arrachent les jeunes informaticiens

La 37e édition du Forum EPFL s’est tenue la semaine dernière au SwissTech Convention Center. Les étudiants de l’école polytechnique et les recruteurs se sont rencontrés sur les stands des entreprises jeudi et vendredi. Constat: ces dernières déroulent le tapis rouge aux jeunes issus des filières informatiques.

Elles représentent toutes une industrie différente, mais elles recherchent toutes la même chose. La semaine passée, 190 entreprises étaient présentes au SwissTech Convention Center à l’occasion de la 37e édition du Forum EPFL pour tenter d’attirer de nouvelles recrues. Le constat est net: tournant numérique oblige, de l’agroalimentaire à l’industrie du luxe, en passant par la banque, l’audit et les pharmas, on s’arrache les étudiants issus des sciences de l’informatique.
Les étudiants fourmillaient jeudi et vendredi dernier entre les stands du forum, qui se présente comme «le plus grand salon de recrutement d’Europe». Les uns s’étaient mis sur leur trente et un, dans l’espoir de décrocher un stage ou un emploi. Les autres se baladaient et venaient «juste voir», sans autre but que d’établir un contact, à l’instar de ces trois étudiants de master en génie chimique et biotechnologique: «De toute façon, ce qui est le plus recherché ici, ce sont les data scientists.»

L’hégémonie des sciences de l’informatique

Data science, la science des données en français, est une sous-branche de l’informatique qui consiste à analyser des données de masse et à en extraire des informations. Le constat dressé par les trois étudiants se confirme auprès des entreprises, qui recherchent ardemment des spécialistes de data science. Mais pas seulement: on court aussi après des experts de computer science, de software engineering, de machine learning et d'IT (littéralement: informatique, développement de logiciels, apprentissage automatique – une des branches de l’intelligence artificielle – et technologie de l’information). Des branches devenues cruciales à l’heure du tournant numérique imposé aux sociétés.

Les entreprises partent à la chasse

Non seulement ce type de profils ont la cote, mais surtout ils ne sont pas aisés à recruter. Jennifer Naim, spécialiste en ressources humaines chez Sicpa, active dans les systèmes d’authentification, témoigne: «Nous sommes surtout connus pour nos activités en lien avec les encres de sécurité, mais nous avons de plus en plus de besoins dans le digital et dans le software engineering. Nous sommes particulièrement proactifs dans le recrutement de ce type de profils fortement demandés sur le marché du travail.»
Un constat partagé par Vincent Mivelaz, responsable des ressources humaines chez le spécialiste vaudois de la sécurité numérique Kudelski: «Le marché est sec, parce que la concurrence entre les entreprises est énorme et qu’elles recherchent toutes ces nouvelles compétences – particulièrement dans le domaine de la cybersécurité. Nous avons donc adapté notre manière de recruter: nous ne pouvons pas simplement attendre que les postulations arrivent, nous devons aussi nous-mêmes chasser les candidats.»
«Les personnes issues des domaines de l’informatique sont compliquées à recruter», confirme Franck Guérin, directeur de Continuum International, cabinet de chasseurs de têtes en Suisse romande et en France. D’une part, parce que le nombre de professionnels disponibles est faible par rapport à la forte demande des entreprises. «D’autre part, parce que, lassées d’être assaillies de sollicitations, notamment sur LinkedIn, ces personnes ne sont pas facilement atteignables», poursuit le chasseur de talents.

Tapis rouge pour les informaticiens…

En somme, dans le domaine de l’informatique, ce sont souvent les entreprises qui partent à la recherche des candidats, plutôt que l’inverse. Les intéressés confirment: «Tout le monde nous recherche. D’ailleurs, partout où on va, on reçoit des trucs gratuits!» rigole Lukas, étudiant de master en computer science. Et ils ont l’embarras du choix, leur discipline pouvant s’appliquer à tous les secteurs. Lui, comme les autres étudiants de ce master rencontrés par Le Temps, se dit confiant: «Je ne sais pas pour quelle boîte je vais travailler, mais je sais que je trouverai sans problème un emploi.»

… Mais pas pour les autres

L’avenir semble moins radieux pour d’autres disciplines de l’EPFL. «Ce n’est pas du tout facile de trouver un travail dans ma branche!» regrette une docteure en sciences et ingénierie de l’environnement qui recherche activement un emploi. L’amie qui l’accompagne, issue de la même branche, abonde dans son sens: «A l’EPFL, on nous dit que toutes les portes s’ouvriront à nous à la sortie de nos études, mais ce n’est pas vrai!»
Elle soupire: «Si je devais refaire ma vie, je choisirais computer science…»

Source : Camille Chappuis, Le Temps

jeudi 25 avril 2019

Big Data : les métiers vers lesquels s'orienter

5 ans après son avènement, vous avez compris que le Big Data est une tendance de fond, pas juste un phénomène de mode. Vous avez compris que vous pouvez y bâtir une carrière. Dans cette chronique, vous allons revenir sur l'orientation dans le Big Data. En particulier, vous apprendrez les 6 principaux métiers du Big Data et les compétences requises par chacun d'entre eux.

Article du Parisien Etudiant proposé par Juvénal CHOKOGOUE, consultant et auteur du livre « Hadoop – Devenez opérationnel dans le monde du Big Data »

lundi 11 mars 2019

Pourquoi les filles ont délaissé l’informatique

C’est un fait qui saute aux yeux de tout organisateur de salon d’orientation post-bac ou de journées portes ouvertes en école d’ingénieurs : les garçons sont largement plus nombreux que les filles à se presser autour des stands dédiés aux métiers du numérique. On pourrait croire qu’il en a toujours été ainsi. D’ailleurs, cet état des lieux est ancré dans les mentalités, la figure du « geek » se déclinant encore souvent au masculin.
Cela ferait presque oublier qu’aux débuts de ce qu’on appelait l’« informatique », de nombreuses mathématiciennes ont joué un rôle clé. Parmi ces grandes figures, on peut citer Grace Hopper, qui a imaginé la notion de compilateur et en a fait le premier prototype en 1952. C’est une femme, Mary Keller, qui a soutenu la première thèse en informatique, en 1965.

Lire l'article de Chantal Morley sur TheConversation.

lundi 19 mars 2018

Bienvenue dans la vraie vie d’un youtubeur professionnel

Il y a deux ans, Will Lenney a quitté son job d'été dans un club de golf sur le thème des dinosaures, dans sa ville natale de Whitley Bay, au nord-est de l’Angleterre. À l’époque, son patron le traitait de « mou du cul ». Aujourd’hui, Will passe six jours par semaine dans sa chambre, et son attention navigue entre l’écran de son ordinateur et celui de son téléphone. Mais quand il allume la caméra qui se trouve dans un coin de son bureau, plus d’un million de personnes sont là pour le regarder. Et tous ces gens veulent savoir ce qu'il a à dire.

Lire l'article de Joe Zadeh sur Vice.com

samedi 4 mars 2017

Les perles des entretiens autour de l’informatique

Comment définir l’informatique. La question est complexe, les réponses parfois passionnelles. Le Conseil scientifique de la Société informatique de France (SIF) a réfléchi collectivement sur ce sujet et a élaboré un texte : Informatique — quèsaco ?

Cependant une telle description « de l’intérieur » de l’informatique ne peut qu’être réductrice. C’est pourquoi, pour la complémenter, binaire s’est lancé dans une peinture « impressionniste » du domaine, qui le décrit par petites touches, à travers les visions personnelles de chercheurs et chercheuses brillants, de domaines variés : agriculture, philosophie, archéologie… Ils nous racontent leurs passions et toutes les richesses de l’informatique, cette science et cette technique au cœur du monde numérique. L’ordinateur est general-purpose – c’est une machine à tout faire. Les rencontres des sciences et de l’informatique, que nous vous proposons, illustrent parfaitement cette réalité.

Ne ratez pas les perles que sont ces entretiens autour de l’informatique sur Binaire.

jeudi 1 septembre 2016

Des hackers sous contrat

Stephan Rickauer et son équipe traquent les failles de sécurité chez Swisscom, dans les réseaux, les prestations et les applications. Ces collaborateurs du service de sécurité informatique travaillent de façon non conventionnelle: ils procèdent comme des cybercriminels.

Lire l'article sur swisscom.ch

jeudi 22 janvier 2015

Entretien autour de l’informatique : Olivier Marti, climatologue

Selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique et la Nasa, l'année 2014 a été la plus chaude sur le globe depuis le début des relevés de températures en 1880. (Voir l'article de l'Obs). Depuis les débuts de l'informatique, la climatologie se nourrit des progrès de l'informatique et du calcul scientifique, et en même temps leur propose sans cesse de nouveaux défis. Dans un entretien réalisé par Christine Froidevaux et Claire Mathieu, Olivier Marti, climatologue au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, explique ses recherches en calcul scientifique et développement de modèles pour la climatologie, un domaine exigeant et passionnant. <

Lire l'article sur Binaire.