Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



dimanche 15 août 2010

Un programme pour effacer les personnes sur les images de Google Street View

Le géant d'Internet est régulièrement critiqué pour son outil Street View que certains jugent comme non respectueux de la vie privée des piétons et habitants. Ce sujet fait polémique actuellement en Allemagne et en Suisse. Mais ceci n'effraie en rien Google, qui a annoncé le 10 août qu'il projetait de numeriser les clichés des vingt plus grandes villes allemandes d'ici la fin de l'année. Il restera la possibilité aux particuliers de faire connaître leur refus à Google dans un délai de quatre semaines.
Mais à ce jour, la seule possibilité qui est proposée est un floutage des plaques d'immatriculations et des visages. Cette solution n'empêche pas de reconnaître des personnes et parfois des situations que l'on peut juger privées.
Une équipe de recherche de l'université de San Diego (Californie), s'est penchée sur le sujet et a développé un logiciel permettant d'effacer les passants sur les clichés. Ce programme, présenté en juin dernier lors du IEEE International Workshop on Mobile Vision, parviendrait à identifier une personne grâce à sa forme, à ses vêtements, et également grâce à l'échelle des bâtiments qui l'entourent.


Après avoir analysé ces informations, le logiciel efface le passant et remplace le vide engendré par une image qui paraît la plus adéquate. Pour combler ce vide, le programme utilise les informations récupérées sur les photos qui précèdent ou qui suivent l'image traitée.
Cet outil paraît prometteur, mais souffre de défauts au niveau de la reconstruction de l'image. Il arrive de constater un parapluie sans propriétaire, ou encore un chien en laisse sans son maître (photo ci-dessus) ! Pour le moment, il ne fonctionne que dans un cadre urbain avec un fond plat (comme un mur) mais pas si l'arrière-plan est un champ par exemple.
A ce jour, aucune information n'a été dévoilée quant à une éventuelle collaboration entre cette équipe de recherche et Google, mais cette technique pourrait fortement intéresser le géant du web.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND pour Techno-science

samedi 14 août 2010

L'informatique, c'est récent !

Si vous êtes nés après le début des années 1980, l’ordinateur et l'internet ont fait partie très tôt de votre environnement, tant à la maison, directement ou via les médias, qu’à l’école. Et ce, contrairement à vos parents qui ne pouvaient même pas imaginer, au même âge, disposer d’ordinateurs personnels et bon marché, capables de traiter et de conserver des textes, des images, des sons et des vidéos, et de les échanger à travers la planète par quelques « clics » de souris. De ce fait, il vous est naturel de penser que l’informatique est une technologie récente, datant de moins de 25 ans.

Il est en fait assez délicat de dater les débuts de l’informatique. En effet, les premiers moyens de calcul sont anciens : dès le 7e millénaire avant notre ère, des cailloux, appelés calculi en latin, aident déjà à effectuer des opérations arithmétiques élémentaires. Par la suite, de nombreux dispositifs ont été imaginés : des quipus Incas aux bouliers de différents types, aux machines électromécaniques, en passant par la Pascaline et les arithmographes.

Lire la suite de l'article sur Interstices.

dimanche 8 août 2010

Que fait un geek au lit ?

samedi 7 août 2010

Fin de Google Wave

Après l'engouement suscité avant même sa sortie, le succès n'a pas été au rendez-vous, Google Wave ferme son service. Il était censé représenter une révolution dans le monde de la communication électronique, rassemblant en une seule fois la réception d'e-mail, une messagerie instantanée, un module de travail collaboratif et un accès aux réseaux sociaux. Pourtant, le grand public et les professionnels n'ont pas suivi ; le service reste cependant maintenu jusqu'à la fin de l'année, mais Google ne développera plus Wave.
Google Wave avait été lancé en mai 2009, son code ainsi que certaines de ses innovations sont disponibles en Open Source. Certaines technologies utilisées dans Wave se retrouveront dans d'autres services comme Gmail et le glisser/déposer disponible sous le navigateur Chrome.

Source : Sur-la-Toile

jeudi 5 août 2010

D'une adresse IP à une adresse postale ?

Au cours de la conférence Black Hat à Las Vegas, sur la sécurité informatique, un spécialiste, Samy Kamkar, aurait démontré que certaines manipulations habiles pourraient permettre à un pirate de retrouver les coordonnées de l'adresse correspondante à la connexion. C'est en tirant profit de la manière dont les routeurs gèrent les requêtes sur les adresses IP que cet anonymat pourrait être alors levé. Pour mener à bien cet exploit, le pirate doit réussir à détourner le numéro d'identification du routeur. Il semblerait que cette récupération soit possible en détournant la demande d'information sur l'IP de la personne ciblée. À l'aide du numéro d'identification, il serait ensuite possible de localiser la personne via un service de WHOIS. Lors de sa démonstration, Samy Kamkar a pu ainsi localiser une adresse via le routeur avec une marge d'erreur d'à peine 9 mètres !

Source : Sur-la-Toile

dimanche 1 août 2010

Citation de Dijkstra



La science informatique n'est pas plus la science des ordinateurs que l'astronomie n'est celle des télescopes.

Edsger Dijkstra