Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



mardi 28 avril 2009

10 astuces pour accélérer/optimiser Vista

10 astuces pour accélérer/optimiser Vista

lundi 27 avril 2009

Project Euler

J'ai déjà parlé du site Project Euler dans mon blog de maths, mais après avoir résolu 27 problèmes (j'ai donc atteint le niveau 1), il s'avère qu'il s'agit plus de programmation que de mathématiques. J'ai commencé par les problèmes les plus simples : souvent quelques lignes en Mathematica suffisent, parfois on peut résoudre les problèmes avec un crayon et du papier (et sa tête). Pour les problèmes plus compliqués, je pense utiliser Python, comme beaucoup d'utilisateurs du site.

dimanche 26 avril 2009

L'amitié dans Facebook

Je n'ai jamais vraiment vu l'utilité de Facebook (à part perdre son temps), jusqu'à ce que je tombe sur cette vidéo...

samedi 25 avril 2009

Apprenez d'abord Python (2)

Pour compléter la conférence d'hier, voici l'article Apprenez d'abord Python qu'Eric Le Bigot a écrit dans la revue Linux Magazine No 40. Un numéro à se procurer absolument, si c'est encore possible.

vendredi 24 avril 2009

Apprenez d'abord Python

Eric Le Biot prône d'utiliser Python comme premier langage de programmation. Je suis du même avis. Vous pouvez visionner l'exposé qu'il a fait à la conférence Pycon Fr 2008 (durée : 29 minutes).
Comme la vidéo n'est pas de très bonne qualité, voici les diapositives projetées lors de l'exposé.

jeudi 23 avril 2009

SciPy

SciPy est un projet visant à unifier et fédérer un ensemble de bibliothèques Python à usage scientifique. Cette distribution de modules est destinée à être utilisée avec le langage interprété Python afin de créer un environnement de travail scientifique très similaire à celui offert par Matlab. Il contient par exemple des modules pour l'optimisation, l'algèbre linéaire, les statistiques ou encore le traitement du signal. Il offre également des possibilités avancés de visualisation grâce au module "matplotlib".

mercredi 22 avril 2009

Python(x,y)

Python(x,y) est un logiciel libre scientifique de calcul numérique basé sur le langage Python, les interfaces graphiques Qt (et le cadre de développement associé) et l'environnement de développement libre Eclipse.
Avec Python(x,y), vous pouvez :

  • réaliser des calculs de manière interactive : graphiques 2D et 3D, calcul matriciel, calcul formel, etc. ;
  • choisir la simplicité d'un style de programmation fonctionnel (avec une syntaxe proche de celle de MATLAB*) aussi bien que la puissance d'un style de programmation orienté objet ;
  • entreprendre des projets de développement du plus simple script à la plus sophistiquée des applications grâce au cadre de développement Qt et à la plateforme Eclipse ;
  • exécuter des scripts en calcul parallèle sur des ordinateurs multiprocesseurs (ou multicoeurs) et sur des clusters (avec Parallel Python) ; ...et ce ne sont que quelques exemples !

dimanche 19 avril 2009

L'histoire des langages de programmation

Le site Génération Nouvelles Technologies propose une chronologie des langages de programmation :

samedi 18 avril 2009

wxPython

wxPython est une implémentation libre en Python de l'interface de programmation wxWidgets. Cette bibliothèque Python est utilisée pour la création d'interfaces graphiques, et est l'alternative de Tkinter la plus utilisée.
wxPython essaie d'unir la simplicité et la lecture facile de Python avec une interface de programmation très complète. Ceci donne un cycle de développement rapide tout en permettant une grande complexité si nécessaire.
Pour pouvoir utiliser les logiciels qui utilisent cette bibliothèque, il est d'abord nécessaire de la télécharger et de l'installer sur le système, en plus de l'installation de Python, à moins de recevoir le logiciel sous forme de fichiers binaires.

Pour en savoir plus : Construire une interface graphique pas à pas en Python avec Tkinter et wxPython

jeudi 16 avril 2009

Microsoft met en garde contre les faux antivirus

Au menu du rapport semestriel de Microsoft sur la sécurité informatique (Security Intelligence Report) figurent en bonne place la prolifération de faux antivirus et l'augmentation des vulnérabilités. Vista paraît bien mieux sécurisé que XP.
On ne le répètera jamais assez : le meilleur antivirus est celui dont la mise à jour est la plus récente, sachant que l’expression récente se rapporte à un délai se mesurant en minutes… Mais encore faut-il que le fameux antivirus en soit bien un ! Dénoncées par le rapport de sécurité de Microsoft, de nombreuses arnaques mettent en jeu de faux logiciels de sécurité, appelés rogues, exploitant la peur ou la naïveté de certains internautes.
Ces logiciels pénètrent dans l’ordinateur comme un cheval de Troie, à l’occasion d’un téléchargement anodin. Une fois actifs, ils affichent un faux avertissement qui n’a d’autre but que de faire croire à une infection et proposer un lien vers la solution-miracle, qui sera bien sûr l’achat d’un logiciel de désinfection. Manœuvre bien inutile, puisque seul le compte en banque de la victime sera ainsi désinfecté…
Rien qu’en France, Win32/SpywareSecure, le rogue vedette du moment, a infecté 260.000 ordinateurs entre juillet et décembre 2008, soit une augmentation de plus de 87% sur une durée de six mois ! Son challenger, Win32/Renos, s’est mis en poche 4,4 millions d’ordinateurs dans le monde sur la même période, soit une augmentation de 66,6%.
Cependant, toujours en France, les chevaux de Troie (logiciels de téléchargement au fonctionnement transparent, ou leurs contraires) tiennent toujours le haut du pavé et représentent plus de la moitié des infections.

Augmentation des failles de sécurité

Etrangement, les failles de sécurité semblent reculer chez tous les éditeurs de programmes… sauf Microsoft. Ainsi entre 2007 et 2008, leur nombre s’est réduit de 16% par rapport à 2007, alors qu’entre le premier et le deuxième semestre 2008, le géant de Redmond constate un bond de 67,2% de vulnérabilités concernant ses propres produits, alors que cette augmentation n’était que de 16,8% entre 2007 et 2008.
Ces vulnérabilités concernent à 90% les navigateurs et les applications, alors que les systèmes d’exploitation sont de mieux en mieux protégés. Sans surprise, on constate que le taux d’infections lié à un OS est directement proportionnel à son ancienneté. Ainsi, Microsoft affirme que Windows Vista SP1 subirait par rapport à Windows XP SP3 60,6% d’attaques réussies en moins et 89,1% de moins par rapport à XP sans service pack. Ces résultats, qui proviennent de la collecte d’informations issues de 450 millions d’ordinateurs dans le monde, sont semblables pour les systèmes d'exploitations clients et serveurs.
Il est bon de noter également que seules les machines faisant tourner un système d’exploitation original renvoient leurs informations à la source, permettant de compiler ces statistiques. Fonctionnant sans ce lien, les systèmes basés sur une copie illégale, prudemment isolés de la source, donc sans mise à jour et nettement moins sécurisés, ne reflètent leur état que sur certains forums… sans mention de leur origine.

Source : Futura-Sciences