Aujourd'hui est mis en service le nouveau moteur de recherche de Microsoft : Bing. Les américains et européens peuvent accéder à cet outil dans sa version bêta dès ce lundi 1er juin. Une campagne de communication accompagnera son lancement. Selon le site Advertising Age, le budget promotionnel représenterait 80 à 100 millions de dollars.
Le jour même où Google révélait son nouvel outil Google Wave, Microsoft a présenté son 4ème moteur de recherche. Après "MSN Search", "Windows Live search" et "LIve Search" c'est au tour de "Bing".
Lors de la conférence du "D: All Things Digital" organisée par le "Wall Street Journal" le 28 mai, Microsoft en a dit plus long sur son projet "Kumo". Ce projet consistait en une amélioration du moteur Powerset que Microsoft a racheté l'année dernière pour 100 millions de dollars. L'outil de recherche "Bing" en est le fruit.
Une nouvelle interface, de nouvelles fonctionnalités, Bing se présente comme moteur "d'aide à la décision". Microsoft mise ici sur la pertinence du résultat, plutôt que sur le nombre. En plus du moteur de recherche traditionnel, il propose d'autres outils complémentaires, sur l'idée des comparateurs de prix, permettant notamment de choisir un restaurant en fonction de ses goûts, ou encore de planifier son prochain voyage en fonction du budget de l'internaute...
Le but de cet outil est d'interpréter la requête envoyée par l'utilisateur en la contextualisant. Le résultat peut alors afficher différentes thématiques: images, vidéos, cartes, etc. En recherchant par exemple le nom d'une personnalité, Bing complètera son résultat avec une biographie, des photos, ou encore des extraits de discours récents...
Cet outil sera-t-il suffisant pour laisser croire aux dirigeants de Microsoft qu'il est encore possible de rattraper la part de marché de Google ? Cet objectif semble utopique, quand on sait que la moitié des 20 000 salariés de Google sont des ingénieurs, que 70% d'entre eux travaillent sur la recherche, et que la société a 200 projets d'amélioration de son moteur en interne !
Côté Microsoft, Olivier Marcheteau, responsable de la division grand public, précise qu'une part significative des 9 milliards de dollars qui seront consacrés à la recherche et développement ira au moteur.

Voir une vidéo de présentation.

Source : Techno-Science