Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

lundi 8 juin 2009

Google squared

Quelques jours après la sortie de Bing, le géant américain Google met à disposition un nouvel outil : Google Squared. Cet outil permet de classer les résultats de la requête sous forme de tableau comparatif. Par exemple, saisissez "french presidents", et validez votre recherche. Vos résultats se présenteront en lignes, et plusieurs informations sur cette recherche apparaîtront en colonne (description, date de naissance, image, etc...).


Le chef de produit de Google Squared, Alex Komoroske, et ses collaborateurs ont remarqué que certaines recherches sont complexes à réaliser sur un moteur de recherche classique, et nécessitent parfois de visiter plus d'une dizaine de sites pour répondre exactement à la recherche de l'utilisateur. Cet outil permet donc de synthétiser et mettre en comparaison plusieurs informations. Les tableaux de résultats peuvent également être enregistrés, sous réserve que l'utilisateur soit authentifié sous Google.
Même si des critères pertinents sont utilisés pour comparer les résultats de la recherche, Alex Komoroske prévient tout de même que cet outil n'est pas parfait. A une recherche s'appliquent plusieurs informations (en colonne), qui peuvent ne pas satisfaire l'utilisateur.
Pour palier ce problème, l'outil a été développé de façon à laisser entièrement la main à l'internaute: comme sur un tableur, il peut supprimer ou rajouter des colonnes représentant d'autres points de comparaison (religion, nationalité, etc...) à son gré, et également compléter sa recherche avec d'autres critères de sélection. Par exemple, après une première recherche "french presidents", l'internaute peut saisir "US presidents" et demander à ce que cette nouvelle recherche vienne en complément de la précédente.
Nous remarquons que cet outil s'appuie largement sur WolframAlpha, lancé en mai dernier (voir notre news), en restant moins performant car il ne s'appuie que sur des résultats de recherche, et pas sur un logiciel scientifique doté d'une capacité d'analyse et de calcul...
Ce service, encore en phase de test, n'est disponible pour le moment qu'en anglais. Il reste quelques corrections et améliorations à apporter: nous pourrons constater quelques bugs, noter qu'il ne fournit qu'une liste incomplète des présidents français, et qu'il n'est pas capable de les ranger par ordre chronologique si l'internaute lui demande. Il nous présente cependant une manière pratique et innovante de présenter les résultats.

Source : Techno-Science

lundi 1 juin 2009

Bing: Nouveau moteur de recherche de Microsoft

Aujourd'hui est mis en service le nouveau moteur de recherche de Microsoft : Bing. Les américains et européens peuvent accéder à cet outil dans sa version bêta dès ce lundi 1er juin. Une campagne de communication accompagnera son lancement. Selon le site Advertising Age, le budget promotionnel représenterait 80 à 100 millions de dollars.
Le jour même où Google révélait son nouvel outil Google Wave, Microsoft a présenté son 4ème moteur de recherche. Après "MSN Search", "Windows Live search" et "LIve Search" c'est au tour de "Bing".
Lors de la conférence du "D: All Things Digital" organisée par le "Wall Street Journal" le 28 mai, Microsoft en a dit plus long sur son projet "Kumo". Ce projet consistait en une amélioration du moteur Powerset que Microsoft a racheté l'année dernière pour 100 millions de dollars. L'outil de recherche "Bing" en est le fruit.
Une nouvelle interface, de nouvelles fonctionnalités, Bing se présente comme moteur "d'aide à la décision". Microsoft mise ici sur la pertinence du résultat, plutôt que sur le nombre. En plus du moteur de recherche traditionnel, il propose d'autres outils complémentaires, sur l'idée des comparateurs de prix, permettant notamment de choisir un restaurant en fonction de ses goûts, ou encore de planifier son prochain voyage en fonction du budget de l'internaute...
Le but de cet outil est d'interpréter la requête envoyée par l'utilisateur en la contextualisant. Le résultat peut alors afficher différentes thématiques: images, vidéos, cartes, etc. En recherchant par exemple le nom d'une personnalité, Bing complètera son résultat avec une biographie, des photos, ou encore des extraits de discours récents...
Cet outil sera-t-il suffisant pour laisser croire aux dirigeants de Microsoft qu'il est encore possible de rattraper la part de marché de Google ? Cet objectif semble utopique, quand on sait que la moitié des 20 000 salariés de Google sont des ingénieurs, que 70% d'entre eux travaillent sur la recherche, et que la société a 200 projets d'amélioration de son moteur en interne !
Côté Microsoft, Olivier Marcheteau, responsable de la division grand public, précise qu'une part significative des 9 milliards de dollars qui seront consacrés à la recherche et développement ira au moteur.

Voir une vidéo de présentation.

Source : Techno-Science