Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

samedi 26 juin 2010

Des noms de domaine en .xxx pour les sites pornographiques

L'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), la société gestionnaire des adresses internet, devrait enfin autoriser les extensions de noms de domaine en .xxx pour les sites à caractère pornographique. Cette extension avait été rejetée mainte fois auparavant.
La pornographie en ligne est en plein essor, avec une estimation de 370 millions de sites pornographiques existants sur internet, c'est pourquoi l'ICANN a revu sa position qui permettra, en plus, un filtrage plus aisé pour le jeune public. De surcroit, cette industrie représenterait, d'après l'Internet Pornography Statistics, plus de 3 000 dollars dépensés chaque seconde sur les sites de ce type. Le mot « sexe » (et ses traductions) semblerait occuper 25% des requêtes sur les moteurs de recherches.
ICM Registery, société à l'origine de la demande du .xxx, doit maintenant finaliser le contrat avec l'ICAAN. « Nous espérons que cette étape se déroulera sans heurts et n'empêchera pas le déploiement des domaines en .xxx, que nous espérons lancer début 2011, si ce n'est avant » précise-t-elle. IMC Registery précise aussi que pas moins de 110 000 pré-réservations de noms de domaine en .xxx ont déjà été faites.

Source : Sur-la-Toile

mercredi 16 juin 2010

Temps passé sur internet : les réseaux sociaux représentent 22%

Des statistiques concernant l'utilisation d'internet au cours du mois d'avril dernier ont été publiés par le cabinet Nielsen. L'étude a relevé que les réseaux sociaux sont rentrés dans les habitudes des internautes avec 22% du temps total passé sur le web dans le monde. Les pays étudiés — États-Unis, Royaume-Uni, Italie, Espagne, France, Allemagne, Suisse, Brésil et Australie — ont passé, en avril dernier, pas moins de 6 heures en moyenne sur Facebook, contre approximativement 57 minutes sur YouTube, 1h21 sur le moteur de recherche Google et seulement 13 minutes sur l'encyclopédie Wikipédia.
Les blogs n'ont pas été délaissés, ce mois d'avril, avec en moyenne 4h10 de temps passé pour les Français, 6h35 pour les Américains et un peu plus de 7 heures pour les Australiens. Le cabinet souligne que « Pour la première fois, les réseaux sociaux et les blogs sont visités par les trois quarts des internautes du monde entier » et que « Les visiteurs passent en moyenne 66% de temps en plus sur ces sites qu'il y a un an, soit près de 6 heures en avril 2010 contre 3 heures 31 l'an dernier. »
Les principaux addicts à Facebook seraient donc les Australiens en passant environ 7h45 sur le réseau social, suivi de près des Italiens (7h) et les Américains avec 6h43. En France, les internautes ont consacré 4h33 de leurs temps à ces réseaux. Certains pays, le Brésil par exemple, négligent Facebook en préférant d'autres sites du même type tel que Orkut, le réseau social de Google.
C'est ainsi que 110 milliards de minutes ont été accordé aux différents réseaux sociaux et blogs en avril. Les derniers débats houleux concernant la protection de la vie privée sur internet freineront-ils cette évolution de ces nouvelles plateformes ?

Source : Sur-la-Toile

samedi 5 juin 2010

Wikipédia : fiabilité garantie ?

Toutes les informations disponibles sur Wikipédia sont-elles sûres ? Des chercheurs de l'Université Thomas Jefferson ont étudié le sujet du cancer sur la célèbre encyclopédie en ligne. Après avoir examiné les informations s'y trouvant, il semblerait que les informations ont la précision d'une revue professionnelle.
L'exactitude des données en oncologie disponible sur l'encyclopédie Open Source a été comparée avec les données de l'Institut National sur le Cancer, une base de données professionnelle éditée par des médecins. Il s'avère que la différence ne s'élève qu'à 2 % entre les deux sources. Cependant, les informations de Wikipédia seraient bien plus complexes.

Source : Sur-la-Toile