Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

lundi 16 août 2021

Comment effacer toutes les données de son smartphone avant de le revendre ou le recycler

Les systèmes d’exploitation Android et iOS offrent des options dans les paramètres qui permettent de tout effacer et de rétablir la configuration d’usine. De cette façon, vous pourrez le revendre ou le céder à un tiers.

Lire l'article de Julien Lausson sur Numerama

samedi 24 juillet 2021

Sommes-nous espionnés ? Le logiciel Pegasus au cœur de nouvelles révélations

Pegasus, l’un des logiciels d’espionnage de téléphones les plus puissants au monde et utilisé par les États, semble déployé à bien plus grande échelle que prévu.

Lire l'article d'Hadrien Augusto sur PresseCitron


Lire aussi Le projet Pegasus révèle les faiblesses des iPhone, par Élodie Guéguen, Craig Timberg et Reed Albergotti sur France Culture

Lire aussi 5 infos pour comprendre le Projet Pégasus, la plus grosse affaire de surveillance depuis Snowden par Emilie Echaroux sur Usbek & Rica

lundi 22 février 2021

Votre smartphone vous espionne à votre insu et c’est effrayant

Une nouvelle étude s'est intéressée à la quantité d'informations collectées par les smartphones. En utilisant uniquement la géolocalisation, deux chercheurs ont pu découvrir des informations comme l'état de santé, la religion et même l'ethnicité des utilisateurs.

Lire l'article d'Edward Beck sur Futura

vendredi 12 février 2021

Smartphones: pour ne plus être traqué, voici 5 conseils indispensables de la NSA

En matière de cybersécurité, les conseils de la NSA, l'agence de renseignement américaine, font autorité. Cette dernière a publié sur son site une série de recommandations, mettant en garde contre les risques liés à la localisation des smartphones, tablettes et ordinateurs. Destinés au départ à ses agents, ces conseils peuvent s'appliquer à tous.

Lire l'article de Gabriel Bouys sur CNEWS

samedi 6 février 2021

Jeunes et ultra connectés… mais pas à l’ordinateur

Certains adultes semblent tomber des nues, c'est pourtant le constat dressé par de nombreux employeurs ces dernières années : beaucoup d'adolescents et d'étudiants ne savent plus utiliser les outils informatiques.
Une étude menée en Suisse révèle en effet que 30% des 9-16 ans n'utilisent jamais ou quasiment jamais l'ordinateur pour se connecter à internet. Malgré la surconnexion de cette tranche d'âge, le smartphone prédomine les usages, délaissant ainsi les bons vieux claviers.

Lire l'article de Céline Fontannaz sur rts.ch

jeudi 21 janvier 2021

À quoi sert la 5G ?

Alors que les opérateurs téléphoniques proposent les premiers forfaits 5G, Philippe Owezarski, directeur de recherche au CNRS, nous explique les enjeux du déploiement de ce nouveau standard de télécommunication, qui suscite encore interrogations et résistances.

Lire l'article de Martin Koppe sur CNRS Le Journal

mercredi 21 octobre 2020

Google : il suffit désormais de fredonner une chanson pour la retrouver

Sur Google Search ou Google Assistant, il est désormais possible de fredonner une chanson sur un smartphone pour le retrouver. Il est possible d’effectuer ce type de recherche au travers des applications Google ou Google Search, en cliquant sur le bouton « Quelle est cette chanson ? » ou « Chercher une chanson ». Sur Google Assistant, il suffira de dire « OK Google quelle est cette chanson ? ». Ensuite, il faudra fredonner la mélodie de la chanson pendant 10 à 15 secondes. Google proposera ensuite une sélection de choix probables.
Cette nouvelle fonctionnalité est disponible en anglais sur iOS et dans une vingtaine de langues sur Android. Elle s’appuie sur un modèle d’apprentissage automatique qui dispose d’une bibliothèque d’empreintes de chanson et qui est capable de les comparer à un simple fredonnement, même si celui-ci n’est pas très juste.

Source : Google

vendredi 5 juin 2020

C'est quoi l'hyperconnectivité ?

samedi 4 avril 2020

Scanner en 3D un visage ou un objet avec son smartphone est possible

Grâce à un simple smartphone, des chercheurs de l'université Carnegie-Mellon ont modélisé un visage en 3D avec une précision d'une fraction de millimètre. Cette technique pourrait être utilisée pour créer des avatars virtuels, ou être adaptée aux objets pour créer des copies imprimées en 3D.
Les méthodes actuelles pour créer une représentation en trois dimensions du visage d'une personne nécessitent généralement de nombreuses caméras et lumières. Des chercheurs de l’université Carnegie-Mellon aux États-Unis sont parvenus à réaliser une modélisation 3D avec un simple smartphone. Ils ont ainsi obtenu un résultat plus précis qu'avec les techniques classiques.
Pour créer une copie virtuelle du visage, l'équipe a filmé 15 à 20 secondes de vidéo du visage en utilisant le mode ralenti de l'iPhone X. Le visage est alors transformé en un nuage de points en 3D avec la technique de localisation et cartographie simultanées (SLAM). Le nombre d'images par seconde très élevé du mode ralenti leur a permis d'obtenir un nuage de points très dense.


Une méthode entièrement réalisable avec un smartphone

La seconde étape du processus consiste à utiliser l’apprentissage profond (deep learning) de manière limitée pour déterminer les marqueurs du visage, comme les yeux, le nez et les oreilles. Ils ont pu ensuite appliquer les méthodes classiques de vision numérique pour compléter la représentation 3D. Le modèle ainsi obtenu est précis à moins d'un millimètre.
Le processus entier peut être effectué sur un smartphone mais nécessite de l'ordre de 30 à 40 minutes. Les chercheurs imaginent utiliser cette technique pour créer des avatars virtuels pour les jeux ou la réalité augmentée, mais également pour l'identification biométrique ou des procédures médicales. Appliquée à des objets, elle permettrait par exemple d'en créer une copie avec une imprimante 3D.

Source : Edward Back sur Futura

vendredi 28 février 2020

Idriss, expert en sécurité informatique pirate le téléphone portable des chroniqueurs en direct

Une démonstration intéressante qui montre que les smartphones sont de véritables espions. Vu hier sur Touche pas à mon poste sur C8.