Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

mercredi 22 décembre 2010

Gerhard Richter : 4900 couleurs

Né à Dresde en 1932, Gerhard Richter explore la peinture dans des genres si divers qu'ils paraissent d'auteurs différents quand on ne le connaît pas. Il a entre autres créé des compositions faites de carrés de couleurs placés sur une grille. Le peintre a entamé ce dernier type de travail dès 1966, mais c'est une toute récente série qu'il a présenté à Londres à la Serpentine Gallery en 2008. Elle est basée sur une combinaison de 25 couleurs démultipliées sur 196 petits carrés.
Vous pouvez voir ce travail sur son site 4900 colours. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les couleurs ne sont pas du tout disposées au hasard. En effet, un programme informatique plaçant les couleurs complètement aléatoirement créerait obligatoirement des "grappes" (plusieurs cases adjacentes de même couleur), ce qui n'est jamais le cas dans les toiles de Richter.

lundi 13 décembre 2010

Roman Opalka et le temps qui passe

Roman Opałka, né en 1931, est un peintre français d'origine polonaise. Depuis 1965, il peint des lignes de nombre en ordre croissant sur des toiles, les « détails », afin d'inscrire une trace d'un temps irréversible.

Roman Opalka est un artiste que l'on pourrait caractériser de protocolaire. En effet, depuis 1965, il peint des lignes de nombres sur une toile. Ses nombres sont en blanc sur fond noir, il commence par peindre du coin supérieur gauche jusqu'au coin inférieur droit. Partant de 1 en 1965, il a atteint en 1972 le million.
À partir de cette date, il décide d'ajouter 1% de blanc au fond de chaque toile qu'il appelle « Détail ». Chaque détail s'éclaircit donc progressivement, jusqu'à ce que chaque Détail soit de nos jours presque blanc. Chaque « Détail » est une toile de 196 x 135 cm, les chiffres sont réalisés avec un pinceau no 0.
À ce jour, Opalka en est à son 227e « Détail », le 22 juillet 2004, il était arrivé au nombre 5 486 028 (source : Le Monde du 31 juillet 2004).
Il peint environ 380 nombres par jour.



Source : Wikipédia
Lire aussi : Ça n’en finira donc jamais ? dans Images des mathématiques

samedi 11 décembre 2010

Amila Hrustic

Voici ce concept très original pour la dernière collection de vêtements de la designer bosniaque Amila Hrustic. Entièrement fait à la main et en papier et textile, elle reprend le style géométrique et en déclinant les solides platoniciens dans sa "Plato's collection".