Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

lundi 20 septembre 2021

Après 18 mois d'incertitude, Manu Houdart en tournée en Suisse

Après avoir vécu 18 mois ponctués d’annulation et de report, Emmanuel Houdart reprend le chemin des écoles. Après un passage remarqué au festival d’Avignon cet été avec son spectacle Very Math Trip, le papa d'ExplOraMath remplit à nouveau son agenda. Et le programme est chargé. Ce jeudi soir, il présentait son spectacle en guise de formation à quelque 400 instituteurs de la région liégeoise. Il s’apprête désormais à entamer une tournée de quatre semaines dans les écoles de Suisse.
"Les bonnes nouvelles se multiplient après avoir été de longs mois dans l’incertitude", sourit Emmanuel Houdart. "Cette tournée suisse a été annulée à trois reprises mais cela semble être la bonne. L’idée d’accueillir le spectacle a été soumise par un responsable d’école lors d’une réunion de canton et a visiblement séduit tout le monde. J’ai donc été contacté et je me produirai devant des élèves de 3e et 4e secondaires." Au total, cela représente plus de 10000 jeunes.


Autant écrire que pour l’amoureux des maths, l’impatience est grande. "Heureusement, j’ai pu remettre le pied à l’étrier lors du festival d’Avignon, où le spectacle a été joué chaque jour devant de nombreuses personnes. Je sais qu’il fonctionne, je suis donc serein à l’idée de remonter sur scène. La différence, c’est qu’ici, mon public est forcé de venir (rires). Il n’est pas conquis d’avance mais je reste persuadé que la magie opérera."
Le showman sera ensuite en France pour une tournée toulousaine avant de revenir en Belgique. Les écoles du Plat Pays ne seront en effet pas en reste. Enfin, dès que possible, les 80 représentations parisiennes planifiées avant la crise au sein de la salle du théâtre du Gymnase devraient être assurées. "C’est une salle mythique, j’ai hâte de m’y produire", souligne encore le principal intéressé.
S’il a été contraint de quitter les planches ces derniers mois, Emmanuel Houdart n’a rien perdu de sa passion pour les mathématiques. "Le spectacle évolue sans cesse, c’est ça qui est chouette. Il est retravaillé, amélioré en permanence en fonction des réactions du public. Un mot à la place d’un autre peut tout changer et déclencher ou non le rire. On tente aussi de coller à l’actualité autour des mathématiques." Le premier spectacle avait été joué à la maison culturelle de Quaregnon.

Source : dhnet.be

Lire aussi : VERY MATH TRIP : INTERVIEW (UN PEU) DÉCALÉE D’UN MATHEUX HUMORISTE, MathémaTICE no 76, septembre 2021

vendredi 20 août 2021

Online World Math Contest

La Fédération suisse des Jeux mathématiques propose un nouveau concours ouvert à tou·te·s, d’où que vous soyez et quel que soit votre âge.


Les inscriptions se font par un formulaire en ligne. Le délai d’inscription est fixé au samedi 21 août (c'est demain !).

mardi 17 août 2021

La HES des Grisons calcule 62,8 billions de décimales de Pi

La Haute école spécialisée des Grisons a établi un nouveau record de calcul du nombre Pi avec 62,8 billions (62 800 milliards) de décimales après la virgule. C’est 12,8 billions de plus que le record précédent. Il a fallu 108 jours et 9 heures à un ordinateur haute performance pour calculer, a indiqué lundi l’institution. Les dix derniers chiffres sont «7817924264». La Haute école va demander l’inscription du record dans le livre Guinness des records.
La HES des Grisons bat ainsi le record établi en 2020 par Timothy Mullican avec 50 000 milliards de décimales après la virgule. Le précédent record appartenait à Google qui avait calculé Pi avec 31 415 milliards de décimales en 2018. L’ordinateur utilisé par la HES a réalisé son calcul presque deux fois plus vite que Google et 3,5 fois plus rapidement que Timothy Mullican.

Aucune utilité pratique

Connaître PI avec des dizaines de milliers de milliards de décimales n’a aucune utilité pratique, reconnaît la HES. L’intérêt réside dans la manière de pouvoir calculer cette séquence, ce qui nécessite du bon matériel et une expertise certaine pour configurer l’ordinateur et le faire fonctionner pendant des semaines sans interférence.
L’équipe qui a effectué le calcul est dirigée par Thomas Keller, chef de projet, et Heiko Rölke, chef du centre «Data Analytics, Visualization and Simulation» (DAViS) de la HES. Les connaissances et le matériel de DAViS sont très demandés dans des domaines d’application tels que l’analyse de l’ARN et les simulations de flux, souligne l’institution.

Source : Le temps / ATS

samedi 22 mai 2021

Croquons les maths!


Pour cette 22ème édition, du 27 au 30 mai 2021, le salon de la Culture et des Jeux Mathématiques, se tiendra uniquement de manière « déMATHérialisée ». Entièrement gratuit, le salon se veut une grande fête des mathématiques, organisé en quatre journées thématiques.

Voir le site officiel : salon-math.fr

vendredi 23 avril 2021

Prix Abel 2021 : l'informatique théorique à l'honneur

Le Hongrois László Lovász partage le prix Abel 2021 avec l’Israélien Avi Wigderson. Tous deux ont apporté des contributions majeures en informatique théorique, notamment dans le domaine de l’optimisation, de la complexité algorithmique et de la théorie des graphes.

Lire l'article de Philippe Pajot sur Sciences et Avenir

samedi 5 décembre 2020

Astronomie : ne manquez pas le rendez de Jupiter avec Saturne après le coucher du Soleil

Les géantes gazeuses Jupiter et Saturne, réunies dans le ciel du crépuscule, seront au plus près l'une de l'autre le 21 décembre. Un tel rapprochement entre les deux planètes ne s'était pas produit depuis 400 ans.

Lire l'article de Xavier Demeersman sur Futura

mercredi 7 octobre 2020

Le pavage de Penrose

Roger Penrose, qui a reçu le prix Nobel de physique 2020 pour ses travaux sur les trous noirs, est aussi connu des mathématiciens pour ses pavages apériodiques composés de deux pièces différentes : le fer de lance et le cerf-volant.

dimanche 6 septembre 2020

Filles, maths et informatique : une équation lumineuse

Les associations Animath et femmes & mathématiques s’allient pour encourager les jeunes filles à suivre un cursus scientifique, en particulier en mathématiques et en informatique.


Pour en savoir plus : filles-et-maths.fr

samedi 16 novembre 2019

Séminaire Mathématiques et Société

Séminaire Mathématiques et Société

L’arrivée des chiffres arabes et de l’algèbre en Europe
Attention au syndrome de rétroviseur !

Conférenciers : Profs. J. Gavin et A. Schärlig (Collège Voltaire Ge et Unil)


Vendredi 22 novembre 2019 à 14h15
Aula Unimail, F-100 (sous-sol)
Rue Emile-Argand 11
2000 Neuchâtel

Le séminaire est ouvert au public.

Résumé
Lorsqu'on étudie l’histoire des mathématiques, et notamment celle du calcul, il est difficile de ne pas glisser un peu de notre présent dans le passé. C’est pourquoi il faut se méfier de ce « syndrome du rétroviseur ! » On le verra à propos de l’arrivée des chiffres arabes et de l’algèbre dans nos contrées : leur histoire recèle bien des surprises !

Organisation : Paul Jolissaint, Institut de Mathématiques, Emile Argand 11, 2000 Neuchâtel

samedi 12 octobre 2019

Séminaire Mathématiques et Société

Séminaire Mathématiques et Société

Le paradoxe des anniversaires et l’EURO FOOT d’après Blogdemaths

Conférencier : Paul Jolissaint (Université de Neuchâtel, prof. titulaire)


Vendredi 18 octobre à 14h15
Aula Unimail, F-100 (sous-sol)
Rue Emile-Argand 11
2000 Neuchâtel

Le séminaire est ouvert au public.

Résumé
Le paradoxe des anniversaires n’est pas un paradoxe au sens strict du terme : il affirme que la probabilité que deux personnes parmi une vingtaine aient leur anniversaire le même jour est étonnamment élevée. Nous allons en rappeler précisément l’énoncé, puis nous le testerons sur les équipes de l’Eurofoot 2016.

Organisation : Paul Jolissaint, Institut de Mathématiques, Emile Argand 11, 2000 Neuchâtel

lundi 13 mai 2019

Séminaire Mathématiques et Société

Séminaire Mathématiques et Société

Portraits linguistiques des présidents français de 1958 à 2018

Conférencier : D. Labbé (PACTE – Univ. Grenoble)


Vendredi 17 mai 2019 à 14h15
Auditoire B 013
Rue Emile-Argand 11
2000 Neuchâtel

Le séminaire est ouvert au public.

Résumé
Depuis 1958, huit présidents se sont succédé à la tête de la République française. Notre équipe a rassemblé toutes leurs interventions disponibles, soit plus de 9 000 textes (et 18 millions de mots). La statistique appliquée au langage et l'informatique ont permis de dépouiller cette énorme masse, d'en dégager les principales caractéristiques, de caractériser les thèmes favoris de chaque président et son style propre. Au-delà de ces singularités, elle révèle un mode de communication présidentielle qui perdure depuis 60 ans.

Organisation : Paul Jolissaint, Institut de Mathématiques, Emile Argand 11, 2000 Neuchâtel

dimanche 12 mai 2019

Kahoot! achète DragonBox

OSLO, Norvège, 10 mai 2019 /CNW/ - Kahoot!, la plateforme d'apprentissage mondiale, a annoncé aujourd'hui avoir acquis DragonBox, le studio d'apprentissage primé, orienté par le jeu, et fabricant de la célèbre famille d'applications de mathématiques DragonBox. Cette acquisition unit deux communautés éducatives représentées les applications mathématiques captivantes de DragonBox et les utilisateurs de Kahoot! chiffrés à des centaines de millions dans le monde entier.

Lire l'article sur CVision

lundi 8 avril 2019

Un mathématicien britannique résout un problème mathématique formulé il y a 64 ans

Pendant 64 ans, depuis 1955, un problème mathématique — relativement simple d’apparence — a retenu l’attention des mathématiciens : comment le nombre 33 peut-il être obtenu en additionnant trois nombres élevés au cube ? Un mathématicien britannique a récemment enfin résolu cette énigme à l’aide d’un algorithme informatique.
Bien que cela puisse sembler simple à première vue, cette question fait partie d’une énigme persistante de la théorie des nombres qui remonte au moins à 1955, et a peut-être été évoquée par les penseurs grecs dès le IIIème siècle. L’équation sous-jacente à résoudre ressemble à ceci :

x3 + y3 + z3 = k

Ceci est un exemple d’équation diophantienne, du nom du mathématicien Diophantus d’Alexandrie, qui a proposé une chaîne d’équations similaires avec plusieurs variables inconnues il y a environ 1800 ans.
Si vous voulez jouer en même temps, choisissez n’importe quel nombre entier compris entre 1 et l’infini — c’est votre valeur k. Maintenant, le défi consiste à trouver les valeurs pour x, y et z qui, lorsqu’elles sont cubées et sommées, sont égales à k. Les nombres mystères peuvent être positifs ou négatifs, et aussi grands ou petits que vous le souhaitez.
Par exemple, si vous avez choisi le nombre 8 comme valeur k, une solution à l’équation est la suivante : 23 + 13 + (-1)3 = 8.
Les mathématiciens ont essayé de trouver autant de valeurs valides que possible pour k depuis les années 1950, et ont découvert que quelques nombres ne fonctionneraient jamais. Tout nombre avec un reste de 4 ou 5 lorsqu’il est divisé par 9, par exemple, ne peut avoir de solution diophantienne. Cela exclut 22 nombres inférieurs à 100. Sur les 78 nombres restants qui devraient trouver des solutions, deux ont bloqué les chercheurs pendant des années : 33 et 42.
Andrew Booker, professeur de mathématiques à l’Université de Bristol, a récemment rayé de la liste l’un de ces nombres. Booker a en effet créé un algorithme informatique pour rechercher des solutions à x3 + y3 + z3 = k, en utilisant des valeurs allant jusqu’à la 1016ème puissance. Booker était à la recherche de nouvelles solutions pour tous les nombres valides inférieurs à 100. Il ne s’attendait pas à trouver la toute première solution pour 33 — mais, quelques semaines plus tard, une réponse était trouvée.

Source: Thomas Boisson, Trust my science

lundi 25 mars 2019

Séminaire Mathématiques et Société

Séminaire Mathématiques et Société

Bitcoin et cryptomonnaie

Conférencier : Dr E. Benoist (BFH-TI et Unil)


Vendredi 29 mars 2019 à 14h15
Auditoire F 100
Rue Emile-Argand 11
2000 Neuchâtel

Le séminaire est ouvert au public.

Résumé
Les cryptomonnaies, parmi lesquelles la plus célèbre est le Bitcoin, défraient la chronique depuis deux ou trois ans. Elles pourraient prendre une place de plus en plus grande dans notre vie. Ces monnaies ne dépendent pas d'un état, mais d'un algorithme. La confiance dans Bitcoin vient d'une confiance dans des calculs mathématiques. Nous présenterons les bases de Bitcoin. Ces bases sont informatiques et mathématiques, puisque la confiance est obtenue grâce à des calculs complexes. Nous ferons aussi un survol de quelques cryptomonnaies ayant des fonctionnements un peu ou totalement différents.

Organisation : Paul Jolissaint, Institut de Mathématiques, Emile Argand 11, 2000 Neuchâtel

vendredi 22 mars 2019

Karen Uhlenbeck, première femme lauréate du prix Abel de mathématiques

La mathématicienne américaine Karen Uhlenbeck, née Keskulla, est la première femme à recevoir l’une des récompenses les plus prestigieuses de sa discipline, le prix Abel. Cette distinction est accordée pour l’ensemble d’une carrière, tous les ans depuis 2003 par un jury de l’Académie norvégienne des sciences et des lettres. Elle est dotée de 6 millions de couronnes norvégiennes (environ 620 000 euros).

Lire l'article de David Larousserie dans lemonde.fr

1 2 3 4 5 6 7 >