Carré de Vigenère

Chapitre: X. Chiffres polyalphabétiques Prérequis: Tableau de Trithème

Dans le cinquième volume de ses six livres intitulés Polygraphiae, Jean Trithème décrit une table qu'il a imaginée et nommée tabula recta. Dans cette table, l'alphabet est répété sur 26 lignes, avec un décalage à gauche de une lettre pour chaque nouvelle rangée.
En 1586, Blaise de Vigenère reprend cette idée dans son livre Traicté des chiffres, ou secretes manieres d'escrire. La dénomination chiffre de Vigenère apparut seulement à la fin du 17e siècle, en l'honneur de celui qui lui donna sa forme définitive. Cependant le terme carré de Vigenère est erroné, on devrait plutôt dire carré de Trithème.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
B B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A
C C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B
D D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C
E E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D
F F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E
G G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F
H H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G
I I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H
J J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I
K K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J
L L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K
M M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L
N N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M
O O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N
P P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O
Q Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P
R R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q
S S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R
T T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S
U U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T
V V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U
W W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
X X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W
Y Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X
Z Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y
Version moderne du carré de Vigenère

L'emploi du carré de Vigenère est souvent sujet à erreurs: la lecture en est pénible et, à la longue, fatigante. Beaucoup de cryptologues préfèrent se servir d'une "réglette", facile à construire, et d'un maniement plus rapide.


Comment utiliser le carré de Vigenère ?

Voyons maintenant quatre façons d'utiliser ce tableau pour chiffrer des messages.

Vigenère (chiffré = clair + clef)

La lettre de la clef est dans la colonne la plus à gauche, la lettre du message clair est dans la ligne tout en haut. La lettre chiffrée est à l'intersection de la ligne de la lettre clef et de la colonne de la lettre claire (voir chiffre de Vigenère).
clair    MONMESSAGE
clef     MACLEFMACL
chiffré  YOPXIXEAIP

Pour chiffrer Pour déchiffrer Exemple

Beaufort (chiffré = clef - clair)

Trouvez la lettre du message clair dans la colonne la plus à gauche, partez ensuite horizontalement vers la droite jusqu'à la lettre de la clef, puis remontez verticalement pour lire la lettre chiffrée dans la ligne tout en haut (voir chiffre de Beaufort).

clair    MONMESSAGE
clef     MACLEFMACL
chiffré  AMPZANUAWH

Pour chiffrer Pour déchiffrer Exemple

Variante à l'allemande du chiffre de Beaufort (chiffré = clair - clef)

Trouvez la lettre de la clef dans la colonne tout à gauche, partez ensuite horizontalement vers la droite jusqu'à la lettre du message clair, puis remontez verticalement pour lire la lettre chiffrée dans la ligne tout en haut (voir variante à l'allemande du chiffre de Beaufort).

clair    MONMESSAGE
clef     MACLEFMACL
chiffré  AOLBANGAET

Pour chiffrer Pour déchiffrer Exemple

Variante de Rozier

Trouvez la lettre du message clair, descendez jusqu'à trouver la lettre de la clef, puis déplacez-vous horizontalement jusqu'à trouver la lettre suivante de la clef, puis enfin remontez pour lire la lettre chiffrée.

clair    MONMESSAGE
clef     MACLEFMACLE
chiffré  AQWFFZGCPX

Pour chiffrer Pour déchiffrer Exemple

Certains cryptologues ont qualifié ce procédé de "complication illusoire", car il se ramène à un simple chiffre de Vigenère. Par exemple, chiffrer en Rozier avec la clef MACLEF revient à chiffrer en Vigenère avec la clef OCJTBH. Cette nouvelle clef a été calculée ainsi:

A - M + 1 = O
C - A + 1 = C
L - C + 1 = J
E - L + 1 = T
F - E + 1 = B
M - F + 1 = H
 1 - 13 + 1 = -11 (=15)
 3 -  1 + 1 =   3
12 -  3 + 1 =  10
 5 - 12 + 1 = - 6 (=20)
 6 -  5 + 1 =   2
13 -  6 + 1 =   8
(la première colonne est la clef de Rozier décalée d'un cran vers le haut)


Référence


Didier Müller, 12.11.01