Procédé autoclave

Chapitre: X. Chiffres polyalphabétiques Prérequis: Chiffre de Vigenère

Un procédé autoclave utilise le message clair lui-même comme clef. Prenons par exemple un message que nous allons chiffrer avec le chiffre de Vigenère. Comme clef, vous allons utiliser le message lui-même, précédé de la lettre X (on aurait évidemment pu prendre n'importe quel mot pour commencer la clef).

Exemple: chiffrons le texte "PROCEDE AUTOCLAVE" avec la clef "X".

Clair P R O C E D E A U T O C L A V E
Clef X P R O C E D E A U T O C L A V
Décalage 23 15 17 14 2 4 3 4 0 20 19 14 2 11 0 21
Chiffré M G F Q G H H E U N H Q N L V Z

Le grand problème de ce procédé est que si le message chiffré arrive avec des lacunes ou des erreurs, il deviendra indéchiffrable, en particulier si le début du message manque. Il offre en outre au cryptanalyste des facilités (par exemple, si le début de la clef est composé d'une seule lettre, il suffit de les essayer les 26; les lettres suivantes de la clef apparaîtront d'elles-mêmes au fur et à mesure du décryptement).


Le programme javascript ci-dessous chiffre un message comme indiqué ci-dessus. La clef peut être formée de plusieurs lettres. Entrez un message non accentué (au besoin prétraitez le texte).

Clair


Clef
Chiffré


Référence


Didier Müller, 5.8.08