Le chiffre Pollux

Dans l'alphabet morse les lettres sont représentées au moyen de trois éléments: point, trait, espace. Le chiffre Pollux consiste dans le chiffrement de ces trois éléments au moyen d'une liste chiffrante dans laquelle chacun d'eux a pour correspondants un certain nombre de lettres ou de nombres chiffrants, ce qui revient à un système de substitution monoalphabétique avec homophones. C'est un système tomogrammique.
Comme il existe 10 nombres et 26 lettres, on peut, par exemple, établir que l'on affectera 3 nombres (ou 8 lettres) au trait et à l'espace, et 4 nombres (ou 9 ou 10 lettres) au point, car le point présente une fréquence supérieure à celle du trait et de l'espace.

Symbole Morse Nombres de substitution Lettres de substitution
Point 0, 3, 7, 8 A, E, F, M, O, P, Q, X, Y, Z
Trait 1, 4, 5 B, C, G, J, N, R, T, W
Espace 2, 6, 9 D, H, I, K, L, S, U, V
Exemple de table chiffrante

Exemple

À titre d'exemple, nous allons chiffrer le mot "ATTAQUEZ" avec les nombres de la table chiffrante ci-dessus:

Texte clair A T T A Q U E Z
Symboles Morse
Texte chiffré 3 1 6 4 9 5 2 0 4 2 5 4 8 1 9 3 7 4 6 0 9 1 1 8 7

Le message chiffré sera donc: 31649 52042 54819 37460 91187

Naturellement, ce chiffre pourrait se compliquer d'une transposition qui bouleverserait de façon plus ou moins simple les éléments du cryptogramme. Toutefois, même sans transposition, il est acceptable à condition que soient employées comme composantes les lettres et non les chiffres (car le nombre des homophones est ainsi nettement plus élevé) et que soit fréquemment changée la liste chiffrante. Un grave défaut du système réside dans l'allongement notable du texte chiffré. En outre, l'emploi rationnel des homophones exige une certaine habileté de la part des chiffreurs pour éviter de donner des armes aux décrypteurs.


Exercice

Déchiffrez le message suivant, sachant qu'il a été chiffré avec les lettres de la table chiffrante ci-dessus:

OTEDZ IXBRF HCNWK JQIRA YLEJX VAUZO WDPBF SCJPK QVGAH WQNYU ZI


Référence


Licence Creative Commons Didier Müller, 24.1.21