Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

mardi 19 janvier 2021

World Robot Olympiad Suisse

La World Robot Olympiad est une compétition ouverte aux enfants et adolescents férus de technologie.
Vous trouverez les informations détaillées sur les compétitions régionales et la finale nationale suisse sur le site officiel worldrobotolympiad.ch. La version française devrait bientôt arriver...

lundi 18 janvier 2021

Facebook : comment limiter la collecte de vos données personnelles

Le réseau social de Mark Zuckerberg n’est pas vraiment un exemple en matière de protection des données personnelles. Mais plusieurs mesures peuvent être prises dès à présent pour utiliser Facebook tout en limitant les données qu’il collecte à votre sujet.

Lire l'article de Geoffroy Ondet sur 01Net.com

dimanche 17 janvier 2021

Math for Programmers


Math for Programmers
Paul Orland
Manning Publications (28 décembre 2020)
688 pages


Présentation de l'éditeur
To score a job in data science, machine learning, computer graphics, and cryptography, you need to bring strong math skills to the party. Math for Programmers teaches the math you need for these hot careers, concentrating on what you need to know as a developer.
Filled with lots of helpful graphics and more than 200 exercises and mini-projects, this book unlocks the door to interesting–and lucrative!–careers in some of today’s hottest programming fields.

Key Features

  • 2D and 3D vector math
  • Matrices and linear transformations
  • Core concepts from linear algebra
  • Calculus with one or more variables
  • Algorithms for regression, classification, and clustering
  • Interesting real-world examples
Written for programmers with solid algebra skills (even if they need some dusting off). No formal coursework in linear algebra or calculus is required.

vendredi 15 janvier 2021

Il était une fois Wikipédia | ARTE

Il y a vingt ans, Wikipédia naissait avec l'ambition de démocratiser radicalement la production de savoirs. La promesse a-t-elle été tenue ?


Le 15 janvier 2001, Wikipédia voyait le jour. L'encyclopédie libre et gratuite fête cette année ses 20 ans d'existence. Aussi, Numerama vous invite à découvrir vingt faits que vous ignorez peut-être.

jeudi 14 janvier 2021

Toon me

L'application ToonMe, ça vous dit quelque chose ? Elle rencontre un franc succès sur les réseaux sociaux : elle vous transforme en personnage Disney Pixar. Les résultats sont étonnants.

mercredi 13 janvier 2021

Donald Trump banni des grands réseaux sociaux : et maintenant ?


Alors que 2021 démarrait à peine, les médias du monde entier ont assisté, sidérés, au saccage du Congrès américain par des partisans d’un Donald Trump arc-bouté sur son refus du résultat de l’élection présidentielle qui venait de donner la victoire à Joe Biden.
Dès le 3 novembre, Donald Trump évoque une fraude généralisée et concertée qui aurait été mise en œuvre afin de faire élire Biden et de spolier le peuple américain de son véritable vote. Bien que ces allégations n’aient pas résisté à leur examen par le pouvoir judiciaire et aux enquêtes diligentées dans plusieurs États, le président sortant s’obstine et appelle ses partisans à s’élever contre la certification du résultat de l’élection présidentielle prévue le 6 janvier.
Suite à la mise à sac du Capitole, les réactions ne se sont pas fait attendre : des membres de l’administration Trump ont démissionné de leurs fonctions et certains de soutiens se sont désolidarisés de lui.
Et à peine 24 heures après le saccage, alors même que Donald Trump venait de condamner les violences survenues au Capitole et de s’engager à assurer une transition sereine du pouvoir, plusieurs réseaux sociaux ont annoncé le bannissement de ses comptes.

Lire l'article de Christine Dugoin-Clément sur The Conversation

mardi 12 janvier 2021

Qu'est-ce qui changera sur WhatsApp à partir du 8 février ? BFMTV répond à vos questions

L'application de messagerie WhatsApp, téléchargée plus de 2 milliards de fois dans le monde,appartient à Facebook. À partir du 8 février 2021, il faudra accepter de lier l'application à nos comptes Facebook. Explications, mise en garde, alternatives, Raphaël Grably, chef de service Tech BFM Business vous répond.

lundi 11 janvier 2021

Baidu, le «Google chinois», s'associe à Geely pour la voiture électriques autonomes

Baidu fournira les technologies pour la conduite sans chauffeur, tandis que Geely, maison-mère de Volvo Cars, apportera son expertise dans la conception et la production des véhicules. Ils espèrent ainsi se distinguer dans ce secteur concurrentiel.
Le géant chinois de l'Internet Baidu a annoncé lundi qu'il s'alliait au groupe automobile Geely, maison-mère de Volvo Cars, pour produire en Chine des voitures électriques sans chauffeur sur le plus grand marché mondial.
A l'image de leurs homologues américains, les principaux acteurs de la tech chinoise ont lancé ces dernières années des projets de véhicules autonomes, dans un contexte de forte rivalité technologique Pékin-Washington. Parmi eux: Baidu (propriétaire du moteur de recherche le plus populaire de Chine), DiDi Chuxing (véhicules de tourisme avec chauffeur, le «Uber chinois») ou encore le géant du commerce en ligne Alibaba via la start-up AutoX.
Dans un communiqué publié lundi, Baidu a annoncé avoir scellé un partenariat stratégique avec son compatriote Geely. Les deux groupes vont créer une coentreprise pour produire des véhicules électriques autonomes.
Baidu, fondé en 2000, fournira les technologies pour la conduite sans chauffeur, tandis que Geely apportera son expertise dans la conception et la production des véhicules. Aucun calendrier n'a été précisé.

La Chine en tête dans la course à la voiture du futur

Baidu dispose depuis 2017 d'Apollo, une plateforme de technologies spécifiques pour la conduite autonome. Et le géant de l'internet a lancé en test en fin d'année dernière des taxis sans chauffeur dans plusieurs villes de Chine, dont Pékin.
Geely, qui a racheté en 2010 la branche automobile de Volvo , est l'un des principaux fabricants chinois de véhicules.
La Chine est en pointe dans la course à la voiture du futur, grâce à une population ultra-connectée et une politique incitative de Pékin. Les constructeurs rivalisent pour profiter de ce débouché, avec leurs véhicules classiques, mais aussi avec des technologies voire des habitacles spécifiques.

Source : AFP

dimanche 10 janvier 2021

Dans le cerveau caché de l’intelligence artificielle

Le cerveau reste le roi des ordinateurs. Les machines les plus sophistiquées qui s’en inspirent, dites « neuromorphiques », comprennent aujourd’hui jusqu’à 100 millions de neurones, soit autant que le cerveau d’un petit mammifère.
Ces réseaux de neurones et de synapses artificiels sont à la base de l’intelligence artificielle. On peut les émuler de deux façons : soit avec des simulations par ordinateur, soit avec des composants électroniques reproduisant neurones et synapses biologiques, assemblés en « neuroprocesseurs ».
Ces approches logicielles et matérielles sont maintenant compatibles, ce qui laisse entrevoir des évolutions drastiques dans le domaine de l’IA.

Lire l'article d'Alain Cappy sur The Conversation

samedi 9 janvier 2021

Carbone & Silicium



Carbone & Silicium
Mathieu Bablet
Ankama (28 août 2020)
272 pages



Présentation
"Carbone et Silicium" reçoit le Prix BD Fnac France Inter 2021. Le livre est l'œuvre d'un jeune auteur de 33 ans. Il signe son quatrième ouvrage : un récit d'anticipation qui suit, sur 300 ans, le parcours de deux androïdes très humains et qui aborde de façon poétique des problématiques d'écologie très contemporaines.

Pour en savoir plus
Lire Mathieu Bablet sur 'Carbone et Silicum' : "En SF, il faut écrire le futur avec la pertinence du présent" sur le site de France Inter