Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

vendredi 20 août 2021

Online World Math Contest

La Fédération suisse des Jeux mathématiques propose un nouveau concours ouvert à tou·te·s, d’où que vous soyez et quel que soit votre âge.


Les inscriptions se font par un formulaire en ligne. Le délai d’inscription est fixé au samedi 21 août (c'est demain !).

mardi 17 août 2021

La HES des Grisons calcule 62,8 billions de décimales de Pi

La Haute école spécialisée des Grisons a établi un nouveau record de calcul du nombre Pi avec 62,8 billions (62 800 milliards) de décimales après la virgule. C’est 12,8 billions de plus que le record précédent. Il a fallu 108 jours et 9 heures à un ordinateur haute performance pour calculer, a indiqué lundi l’institution. Les dix derniers chiffres sont «7817924264». La Haute école va demander l’inscription du record dans le livre Guinness des records.
La HES des Grisons bat ainsi le record établi en 2020 par Timothy Mullican avec 50 000 milliards de décimales après la virgule. Le précédent record appartenait à Google qui avait calculé Pi avec 31 415 milliards de décimales en 2018. L’ordinateur utilisé par la HES a réalisé son calcul presque deux fois plus vite que Google et 3,5 fois plus rapidement que Timothy Mullican.

Aucune utilité pratique

Connaître PI avec des dizaines de milliers de milliards de décimales n’a aucune utilité pratique, reconnaît la HES. L’intérêt réside dans la manière de pouvoir calculer cette séquence, ce qui nécessite du bon matériel et une expertise certaine pour configurer l’ordinateur et le faire fonctionner pendant des semaines sans interférence.
L’équipe qui a effectué le calcul est dirigée par Thomas Keller, chef de projet, et Heiko Rölke, chef du centre «Data Analytics, Visualization and Simulation» (DAViS) de la HES. Les connaissances et le matériel de DAViS sont très demandés dans des domaines d’application tels que l’analyse de l’ARN et les simulations de flux, souligne l’institution.

Source : Le temps / ATS