Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

jeudi 4 mars 2021

Mathéopolis



Mathéopolis est un projet collaboratif, développé au travers de l’association « Maths Pour Tous », en lien avec les Instituts de recherche sur l’enseignement des mathématiques (IREM) de Lyon et d’Aix-Marseille.

Des professeurs de mathématiques et de français, des graphistes, des musiciens, des amis se sont réunis, portés par une passion commune : le partage des connaissances et des savoir-faire.

Une aventure humaine est née : faire découvrir les mathématiques au travers d’une fiction illustrée.

Mais la narration et le graphisme sont le résultat d’une longue réflexion, car il s’agit de faire vivre très concrètement des notions abstraites, en lien avec l’histoire des sciences, des arts et des idées.

Aller sur le site officiel

mercredi 3 mars 2021

Le décodage à grande distance

La sécurité de nos données personnelles, de nos communications ou encore de nos échanges bancaires, en bref notre sécurité numérique n’est possible qu’au prix d’une protection : la cryptographie. Les menaces contre lesquelles elle nous protège sont légion et ne cessent d’évoluer, que ce soit avec les nouvelles habitudes d’utilisateurs ou l’amélioration des moyens techniques. Il est donc nécessaire d’analyser et d’adapter en permanence la cryptographie.

Thomas Debris-Alazard est lauréat du prix de thèse Gilles Kahn 2020, pour sa thèse effectuée à l’Inria Paris. Pendant sa thèse, Thomas s’est attaqué a un problème de cryptographie post-quantique ouvert depuis 40 ans ! Il l’explique dans binaire.

mardi 2 mars 2021

En cours ! La pandémie fait voler en éclats les schémas d'enseignement traditionnels

Quel enseignant n'a-t-il jamais été confronté au bruit d'un marteau-piqueur pendant son cours ? L'effet est en général le même : on s'agace et on peste, on cherche l'origine du parasite, on peut agir dessus (ou pas…).
Mais, en temps normal, tout finit par rentrer dans l'ordre, et on peut reprendre le cours de son activité pédagogique comme si de rien n'était.
La pandémie, c'est un marteau-piqueur qui s'impose, qui rentre par la fenêtre quand on veut fermer la porte, et qui petit à petit, envahit l'espace et les esprits, devient le centre de préoccupation de tous, pour finir par déstabiliser durablement les dispositifs d'enseignement traditionnels.

Lire l'article de Laura Abou Haidar sur The Conversation

lundi 1 mars 2021

The Ramanujan Machine

La découverte mathématique est souvent le fruit de deux phases plus ou moins successives: on devine un énoncé, ou plutôt on le soupçonne, puis on en produit une démonstration au terme d’un travail plus ou moins long et laborieux. De manière inhabituelle, les auteurs ont ici confié à l’ordinateur la première tâche, en lançant leurs algorithmes à la poursuite d’identités liant certaines valeurs remarquables telle que la base de l’exponentielle e ou la constante d’Apéry ζ(3) à des fractions continues. Leonard Euler ou Srinivasa Ramanujan sont connus pour avoir imaginé de telles perles (entre autres).
Un grand nombre d’identités ont été proposées par l’ordinateur; certaines ont été retrouvées dans la littérature, d’autres démontrées depuis la première pré-publication; enfin, certaines restent aujourd’hui conjecturales. La liste des formules produites ainsi que leur statut sont maintenus à jour sur la «Ramanujan machine».

< 1 2