Seshat : Christopher Wren

Christopher Wren (Royaume-Uni)

East Knoyle, 20 octobre 1632 - Hampton Court, 25 février 1723

Biographie

Christopher Wren est un savant et architecte britannique, célèbre pour son rôle dans la reconstruction de Londres après le grand incendie de 1666. Wren est connu en particulier pour la conception de la cathédrale Saint-Paul de Londres, une des rares cathédrales construites en Angleterre après la période médiévale et la seule cathédrale classique et baroque dans le pays.
Christopher Wren naît en 1632 dans le Wiltshire où son père est clergyman. En 1634, ce dernier se voit offrir le poste de doyen de Windsor, occupé jusqu'alors par son frère Matthew Wren qui vient d'être nommé évêque de Hereford. Durant son enfance, Christopher sera compagnon de jeu du prince de Galles Charles Ier . À l'âge de neuf ans, il est envoyé à la Westminster School de Londres. La famille Wren, des royalistes convaincus, souffre de quelques difficultés dans la période troublée qui commence, celle de la guerre civile anglaise. Matthew Wren, alors évêque d'Ely est emprisonné huit ans à la Tour de Londres. Son père lui-même est obligé de quitter Windsor pour se réfugier à Bristol, mais, lorsque Christopher a onze ans, sa sœur aînée se marie avec le mathématicien William Holder et la famille Wren vient s'installer à Bletchingham dans l'Oxfordshire, chez les Holder. William Holder est alors le précepteur de Christopher qu'il encourage à découvrir l'astronomie.
En 1646, au sortir de la Westminster School, Wren n'entre pas aussitôt à l'université. Durant les trois années suivantes, durant lesquelles certains prétendent que sa santé est précaire, il assiste le docteur Charles Scarborough, le futur médecin royal, dans différentes études anatomiques, et fait aussi, pour son propre compte, des travaux mathématiques sur le cadran solaire, une maquette du système solaire où il met à l'œuvre tant ses connaissances scientifiques que ses aptitudes artistiques.
Wren entre au Wadham College à Oxford le 25 juin 1649 et reçoit sa licence le 18 mars 1651 et sa maîtrise en 1653. Il est élu Fellow de l'université All Souls la même année et vit dans ses locaux jusqu'en 1657. Il continue ses expérimentations en anatomie, dessinant des croquis du cerveau humain pour la Willis's Cerebri anatome, une anatomie célèbre dirigée par Thomas Willis et qui sera éditée en 1664, faisant la démonstration d'une transfusion sanguine entre deux chiens. Il fait preuve à cette époque d'une inventivité débordante dans un grand nombre de domaines.
Il est ensuite nommé professeur d'astronomie à l'université de Gresham à Londres en 1657. Il avait commencé des observations de la planète Saturne à partir de 1652 dans le but d'expliquer son étrange apparence. Il expose ses hypothèses dans son papier De corpore saturni lorsque Christiaan Huygens présente sa théorie sur les anneaux de Saturne. Wren reconnaît immédiatement que cette théorie est plus satisfaisante que la sienne et ne publie pas. Wren fait partie d'un groupe de discussion scientifique de l'université de Gresham qui, en 1660, organise des réunions hebdomadaires formelles, et il joue un rôle incontestable dans la genèse de ce qui deviendra la Royal Society. Sa grande diversité d'intérêts entraîne de multiples échanges d'idées entre savants et ses conférences sont des réunions qui préfigurent celles de la Royal Society.

Biographie dans MacTutor : http://www-history.mcs.st-and.ac.uk/Biographies/Wren.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

Wren en est donc l'un des membres fondateurs et il en sera le président de 1680 à 1682. Il devient, en 1661, professeur à Oxford, titulaire de la chaire savilienne d'astronomie, poste qu'il conservera jusqu'en 1673. C'est à cette époque qu'il produit ses plus importantes contributions aux mathématiques. Newton, pourtant avare de compliments, affirme dans ses Philosophiae Naturalis Principia Mathematica que Wren est, avec John Wallis et Christiaan Huygens, parmi les plus grands mathématiciens de son temps. En 1662, ce groupe de distingués gentlemen reçoit une charte royale des mains de Charles II et la « Société royale de Londres pour la promotion de la connaissance naturelle » (The Royal Society of London for the Promotion of Natural Knowledge) est fondée.


Lieu de naissance

Nom à l'époque : East Knoyle

Pays à l'époque : Angleterre



Nom actuel : East Knoyle

Pays actuel : Angleterre

Agrandir le plan


Mathématiciens contemporains de Christopher Wren

Situer Christopher Wren dans la chronologie des mathématiciens

Isaac Barrow (1630 - 1677)
Thomas Bayes (1702 - 1761)
Daniel Bernoulli (1700 - 1782)
Nicolas (II) Bernoulli (1695 - 1726)
Jean Bernoulli (1667 - 1748)
Jacques Bernoulli (1654 - 1705)
William Brouncker (1620 - 1684)
Jacques Cassini (1677 - 1756)
Tommaso Ceva (1648 - 1737)
Giovanni Ceva (1647 - 1734)
Roger Cotes (1682 - 1716)
Guillaume François Antoine de L'Hôpital (1661 - 1704)
Abraham de Moivre (1667 - 1754)
Girard Desargues (1591 - 1661)
Nicolas Fatio de Duillier (1664 - 1753)
Pierre de Fermat (1601 - 1665)
Christian Goldbach (1690 - 1764)
Luigi Guido Grandi (1671 - 1742)
David Gregory (1659 - 1708)
James Gregory (1638 - 1675)
Jakob Hermann (1678 - 1733)
Johann van Waveren Hudde (1628 - 1704)
Christiaan Huygens (1629 - 1695)
Jean Charles de La Faille (1597 - 1652)
Gottfried Wilhelm von Leibniz (1645 - 1716)
John Machin (1680 - 1751)
Colin Maclaurin (1698 - 1746)
Pierre Louis Moreau Maupertuis (1698 - 1759)
Isaac Newton (1642 - 1727)
William Oughtred (1574 - 1660)
Jacques Ozanam (1640 - 1717)
Blaise Pascal (1623 - 1662)
Jacopo Francesco Riccati (1676 - 1754)
Michelangelo Ricci (1619 - 1682)
Gilles Personne de Roberval (1602 - 1675)
Michel Rolle (1652 - 1719)
Takakazu Seki (1642 - 1708)
Robert Simson (1687 - 1768)
James Stirling (1692 - 1770)
Brook Taylor (1685 - 1731)
Frans van Schooten (1615 - 1660)
Pierre Varignon (1654 - 1722)
Vincenzo Viviani (1622 - 1703)
John Wallis (1616 - 1703)