Seshat : Luca Bartolomes Pacioli

Luca Bartolomes Pacioli (Italie)

Borgo Sansepolcro, 1445 - Rome, 1517

Biographie

Luca Bartolomes Pacioli, dit Luca di Borgo (mort en 1514 ou 1517 à Rome), est un moine mathématicien italien.
Lucas Pacioli a étudié à Venise et à Rome. Il devient moine franciscain dans les années 1470. Il est professeur de mathématique à travers l'Italie jusqu'en 1497 date à laquelle il accepte une invitation de Ludovico Sforza dit Il Moro de venir travailler à Milan. Il y collabore avec Leonardo da Vinci avec lequel il vit et auquel il enseigne les mathématiques. En 1499, Pacioli et da Vinci sont forcés de fuir Milan suite au siège de la ville par Louis XII qui prend la ville et en expulse leur protecteur. Après cela, da Vinci et Pacioli voyagent fréquemment ensemble.

Biographie dans MacTutor : http://www-history.mcs.st-and.ac.uk/Biographies/Pacioli.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

Luca Pacioli est considéré comme l'inventeur de la comptabilité avec la méthode vénitienne pour tenir les comptes, maintenant connue sous le nom de comptabilité en partie double.
Summa de arithmetica, geometria, de proportioni et de proportionalita (Venise, 1494), résume l'ensemble des connaissances mathématiques de son époque, principalement en algèbre. C'est dans ce texte qu'il présente la méthode vénitienne de tenue des comptes. On crédite Pacioli de l’« invention » de la comptabilité dans cet ouvrage quand bien même il n'y fait que compiler le savoir des marchands de son temps en la matière.
De viribus quantitatis (Ms. Università degli Studi di Bologna, 1496–1508), traité de mathématiques. De divina proportione (écrit à Milan entre 1496 et 1498 et publié à Venise en 1509) traite essentiellement du nombre d'or et est illustré par son ami Léonard de Vinci. Deux versions du manuscript sont conservées, l'une à la Biblioteca ambrosiana de Milan, l'autre à la Bibliothèque publique et universitaire de Genève. L'oeuvre traite aussi de l'usage de la perspective par les peintres Piero della Francesca, Melozzo de Forlì et Marco Palmezzano. Le troisième volume de l'ouvrage est une traduction en italien de l'ouvrage (en latin) de Piero della Francesca sur les cinq solides réguliers mais n'inclut aucune référence à l'auteur originel. Pacioli sera durement critiqué d'avoir fait cela par Giorgio Vasari. Notons en passant que le « M » du logo du Metropolitan Museum of Art de New York est tiré de la Divina proportione.


Lieu de naissance

Nom à l'époque : Borgo Sansepolcro

Pays à l'époque : Italie



Nom actuel : Sansepolcro

Pays actuel : Italie

Agrandir le plan


Mathématiciens contemporains de Luca Bartolomes Pacioli

Situer Luca Bartolomes Pacioli dans la chronologie des mathématiciens

Leone Battista Alberti (1404 - 1472)
Nicolas Chuquet (1445 - 1488)
Scipione del Ferro (1465 - 1526)
Albrecht Dürer (1471 - 1528)
Piero della Francesca (1412 - 1492)
Johann Müller (1426 - 1476)
Michael Stifel (1487 - 1567)