Seshat : Isaac Newton

Isaac Newton (Royaume-Uni)

Woolsthorpe, 25 décembre 1642 - Londres, 31 mars 1727

Biographie

Isaac Newton est un philosophe, mathématicien, physicien et astronome anglais, né le 25 décembre 1642 (selon le calendrier julien en vigueur à cette époque en Angleterre. Cela correspond au 4 janvier 1643 selon le calendrier grégorien en vigueur de nos jours), à Woolsthorpe, près de Grantham dans le Lincolnshire. Figure emblématique des sciences, il est surtout reconnu pour sa théorie de la gravitation et la création, en concurrence avec Leibniz, du calcul infinitésimal.
Il accomplit sa scolarité au collège de Grantham. À l'âge de dix-huit ans, étant donné sa passion pour les sciences, il est envoyé au cours de l'été 1661 à l'université de Cambridge.
Newton obtient sa licence en 1665, mais est obligé de rentrer à Woolsthorpe la même année pour fuir la peste qui sévit à Londres. L'interruption de ses études dure deux ans, et la légende dit que c'est au cours de cette période que la chute d'une pomme a inspiré à Newton la loi d'attraction des corps. Newton retourne ensuite à Cambridge, où il est élu membre associé en 1667. Il obtient sa maîtrise en 1668. Newton ne tient pas compte des programmes universitaires et se consacre à l'étude de ses centres d'intérêt: les mathématiques et la physique. Travaillant entièrement seul, il expérimente les derniers développements en mathématiques et en physique, qui traitent alors la nature comme une machine complexe. Presque immédiatement, il fait des découvertes fondamentales qui contribueront à l'évolution de sa carrière scientifique.
En 1703, Isaac Newton devient le président de la Royal Society de Londres.
Il meurt le 31 mars 1727 (mais sur son tombeau on lit 20 mars, toujours à cause de ce problème de calendrier). Son corps est inhumé dans l'abbaye de Westminster.

Biographie dans MacTutor : http://www-history.mcs.st-and.ac.uk/Biographies/Newton.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

La première réalisation de Newton fut dans le domaine des mathématiques. Il généralisa les méthodes qui étaient utilisées pour dessiner une tangente à une courbe et pour calculer la surface décrite par les courbes, et il reconnut que les deux procédures étaient des opérations contraires. En les rassemblant dans ce qu'il a appelé le calcul des flux, Newton créa à l'automne 1666 un type de mathématiques connu désormais sous le nom de calcul. Le calcul représenta une méthode nouvelle et importante, qui hissa les mathématiques modernes au-dessus du niveau de la géométrie grecque.
Bien qu'il en fût l'inventeur, Newton n'introduisit pas le calcul dans les mathématiques européennes. En 1675, Leibniz parvint indépendamment aux mêmes résultats, qu'il appela calcul différentiel. Leibniz fit alors publier sa méthode et il en fut reconnu unique inventeur jusqu'en 1704, date à laquelle Newton publia une explication détaillée de son calcul des flux. Craignant les parutions et la critique, Newton garda pour lui sa découverte. Cependant, ses capacités étaient suffisamment reconnues pour lui valoir une nomination, en 1669, à l'université de Cambridge, au poste de professeur de mathématiques.
Son ouvrage majeur, Principes mathématiques de la philosophie naturelle, fut publié en 1687 (traduit en français par la marquise du Châtelet en 1756). Les méthodes de calcul qu'il y utilise en font un précurseur du calcul vectoriel.


Lieu de naissance

Nom à l'époque : Woolsthorpe

Pays à l'époque : Angleterre



Nom actuel : Woolsthorpe

Pays actuel : Angleterre

Agrandir le plan


Arbre généalogique mathématique

Voir sa fiche dans The Mathematics Genealogy Project


Mathématiciens contemporains de Isaac Newton

Situer Isaac Newton dans la chronologie des mathématiciens

Isaac Barrow (1630 - 1677)
Thomas Bayes (1702 - 1761)
Jacques Bernoulli (1654 - 1705)
Nicolas (II) Bernoulli (1695 - 1726)
Jean Bernoulli (1667 - 1748)
Daniel Bernoulli (1700 - 1782)
William Brouncker (1620 - 1684)
George Louis Leclerc Buffon (1707 - 1788)
Jacques Cassini (1677 - 1756)
Giovanni Ceva (1647 - 1734)
Tommaso Ceva (1648 - 1737)
Roger Cotes (1682 - 1716)
Gabriel Cramer (1704 - 1752)
Guillaume François Antoine de L'Hôpital (1661 - 1704)
Abraham de Moivre (1667 - 1754)
Leonhard Euler (1707 - 1783)
Nicolas Fatio de Duillier (1664 - 1753)
Pierre de Fermat (1601 - 1665)
Christian Goldbach (1690 - 1764)
Luigi Guido Grandi (1671 - 1742)
David Gregory (1659 - 1708)
James Gregory (1638 - 1675)
Jakob Hermann (1678 - 1733)
Johann van Waveren Hudde (1628 - 1704)
Christiaan Huygens (1629 - 1695)
Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil (1706 - 1749)
Gottfried Wilhelm von Leibniz (1645 - 1716)
John Machin (1680 - 1751)
Colin Maclaurin (1698 - 1746)
Pierre Louis Moreau Maupertuis (1698 - 1759)
Jacques Ozanam (1640 - 1717)
Blaise Pascal (1623 - 1662)
Jacopo Francesco Riccati (1676 - 1754)
Michelangelo Ricci (1619 - 1682)
Gilles Personne de Roberval (1602 - 1675)
Michel Rolle (1652 - 1719)
Takakazu Seki (1642 - 1708)
Robert Simson (1687 - 1768)
James Stirling (1692 - 1770)
Brook Taylor (1685 - 1731)
Pierre Varignon (1654 - 1722)
Vincenzo Viviani (1622 - 1703)
John Wallis (1616 - 1703)
Christopher Wren (1632 - 1723)