Seshat : Joseph-Louis Lagrange

Joseph-Louis Lagrange (France)

Turin, 25 janvier 1736 - Paris, 10 avril 1813

Biographie

Joseph Louis, comte de Lagrange (en italien Giuseppe Lodovico Lagrangia), est un mathématicien. Né en Italie, mais de famille française par son père, il passa 30 ans dans le Piémont, puis 21 ans à Berlin et le restant de ses jours à Paris.
Nommé très jeune professeur à l’école d’artillerie de Turin en 1755, il y fonde en 1758 l’Académie de Turin qui publie ses premiers travaux. Il est admis à l’Académie de Berlin par Euler, à qui il succède comme président. Transféré à Paris, où il avait fait publier sa Mécanique analytique (1787), peu avant la Révolution française, il doit à son génie d’échapper aux mesures de répression contre les étrangers. Des arrêtés spéciaux du Comité de salut public lui permettent de continuer d’exercer ses fonctions. Devenu associé étranger de l'Académie des sciences en 1772, il est directeur de l'Académie en 1788 et membre de la section de mathématiques en 1795.
Surtout connu pour avoir introduit la méthode analytique en géométrie, il n’en a pas moins étudié toutes les branches des mathématiques et a laissé d’importants travaux tant en géométrie qu’en trigonométrie et en mécanique.
Il est inhumé au Panthéon à Paris.

Biographie dans MacTutor : http://www-history.mcs.st-and.ac.uk/Biographies/Lagrange.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

Fondateur du calcul des variations avec Euler et de la théorie des formes quadratiques, il démontre le théorème de Wilson sur les nombres premiers et la conjecture de Bachet sur la décomposition d’un entier en quatre carrés. Son nom figure partout en mathématiques. On lui doit le théorème de Lagrange sur la théorie des groupes, un autre sur les fractions continues, l’équation différentielle de Lagrange.
En physique, en précisant le principe de moindre action, avec le calcul des variations vers 1756, il invente la fonction de Lagrange, qui vérifie les équations de Lagrange, puis développe la mécanique analytique, vers 1788. Il entreprend aussi des recherches importantes sur le problème des trois corps.
Il élabore le système métrique avec Lavoisier pendant la Révolution. Il est membre fondateur du Bureau des longitudes (1795) avec, entre autres, Pierre-Simon Laplace et Jean-Dominique Cassini (Cassini IV). Il participe à la création de l’École normale supérieure (1795) avec Joseph Lakanal, de l’École polytechnique (1794) avec Gaspard Monge et Antoine-François Fourcroy, où il enseigne dès 1797. Il est aussi le fondateur de l’Académie de Turin (1758).


Livres et articles en ligne

Lieu de naissance

Nom à l'époque : Turin

Pays à l'époque : Italie



Nom actuel : Turin

Pays actuel : Italie

Agrandir le plan


Arbre généalogique mathématique

Voir sa fiche dans The Mathematics Genealogy Project


Mathématiciens contemporains de Joseph-Louis Lagrange

Situer Joseph-Louis Lagrange dans la chronologie des mathématiciens

Maria Gaëtana Agnesi (1718 - 1799)
Jean-Robert Argand (1768 - 1822)
Charles Babbage (1791 - 1871)
Thomas Bayes (1702 - 1761)
Jacques (II) Bernoulli (1759 - 1789)
Jean (III) Bernoulli (1744 - 1807)
Daniel Bernoulli (1700 - 1782)
Jean (II) Bernoulli (1710 - 1790)
Friedrich Wilhelm Bessel (1784 - 1846)
Etienne Bézout (1730 - 1793)
Jacques Philippe Marie Binet (1786 - 1856)
Farkas Wolfgang Bolyai (1775 - 1856)
Bernhard Placidus Johann Nepomuk Bolzano (1781 - 1848)
Charles Bossut (1730 - 1814)
George Louis Leclerc Buffon (1707 - 1788)
Lazare Nicolas Marguerite Carnot (1753 - 1823)
Jacques Cassini (1677 - 1756)
Augustin Louis Cauchy (1789 - 1857)
Michel Chasles (1793 - 1880)
Alexis Claude Clairaut (1713 - 1765)
Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat Condorcet (1743 - 1794)
Jean Le Rond D'Alembert (1717 - 1783)
Gaspard Clair François Marie Riche de Prony (1755 - 1839)
Jean-Baptiste Joseph Delambre (1749 - 1822)
Leonhard Euler (1707 - 1783)
Jean Baptiste Joseph Fourier (1768 - 1830)
Paolo Frisi (1728 - 1784)
Johann Carl Friedrich Gauss (1777 - 1855)
Marie-Sophie Germain (1776 - 1831)
Christian Goldbach (1690 - 1764)
Jean Nicolas Pierre Hachette (1769 - 1834)
Caroline Lucretia Herschel (1750 - 1848)
William Hopkins (1793 - 1866)
Johann Samuel König (1712 - 1757)
Sylvestre-François Lacroix (1765 - 1843)
Johann Heinrich Lambert (1728 - 1777)
Pierre-Simon Laplace (1749 - 1827)
Adrien-Marie Legendre (1752 - 1833)
Nicolaï Ivanovitch Lobatchevsky (1792 - 1856)
Etienne Louis Malus (1775 - 1812)
Lorenzo Mascheroni (1750 - 1800)
Pierre Louis Moreau Maupertuis (1698 - 1759)
Johann Tobias Mayer (1723 - 1762)
Gaspard Monge (1746 - 1818)
August Ferdinand Möbius (1790 - 1868)
Marc-Antoine Parseval des Chênes (1755 - 1836)
Giovanni Antonio Amedeo Plana (1781 - 1864)
John Playfair (1748 - 1819)
Louis Poinsot (1777 - 1859)
Siméon Denis Poisson (1781 - 1840)
Jean-Victor Poncelet (1788 - 1867)
Paolo Ruffini (1765 - 1822)
Thomas Simpson (1710 - 1761)
Robert Simson (1687 - 1768)
Mary Somerville (1780 - 1872)
James Stirling (1692 - 1770)
Edward Waring (1736 - 1798)
Caspar Wessel (1745 - 1818)
Josef Hoëné Wronski (1778 - 1853)
Aida Yasuaki (1747 - 1817)