Seshat : Abraham de Moivre

Abraham de Moivre (France)

Vitry-le-François, 26 mai 1667 - Londres, 27 novembre 1754

Biographie

Abraham de Moivre est un mathématicien français.
Protestant, de Moivre émigra en Angleterre en 1685 à la révocation de l'Édit de Nantes. En 1697, il fut élu membre de la Royal Society de Londres (l'équivalent de l'Académie des sciences de Paris).
Très ami avec Newton, de Moivre est nommé en 1712 président de la commission mise en place par la Royal Society de Londres pour trancher le différend entre Newton et Leibniz concernant la primauté de l'invention du calcul différentiel. La commission rendra un verdict favorable à Newton, mais de Moivre était certainement l'un des plus modérés de cette commission. Il avait beaucoup d'admiration pour Leibniz, qui était même intervenu (sans succès) pour que de Moivre obtienne une chaire en Allemagne.

Biographie dans MacTutor : http://www-history.mcs.st-and.ac.uk/Biographies/De_Moivre.html (consulter la traduction automatique)


Travaux en mathématiques

De Moivre était un précurseur du développement de la géométrie analytique et de la théorie des probabilités. Il publia The Doctrine of Chance (Théorie du Hasard) en 1718. La définition d'une indépendance statistique apparaît dans cet ouvrage, ainsi que de nombreux problèmes, par exemple à propos des dés et beaucoup d'autres jeux.
Il a également étudié les statistiques de mortalité et la base de la théorie d'annuités. Dans Miscellanea Analytica (1730) apparaît la formule de Stirling (attribuée à tort à James Stirling) que de Moivre utilisa en 1733 pour décrire la courbe normale comme une approximation de la binomiale. Dans une seconde édition de l'ouvrage en 1738, de Moivre crédite Stirling d'une amélioration de la formule. On se souvient également de de Moivre pour sa formule découverte en 1707, que l'on trouve aussi bien en trigonométrie qu'en analyse :

(cos(x) + i sin(x))n = cos(nx) + i sin(nx)


Lieu de naissance

Nom à l'époque : Vitry-le-François

Pays à l'époque : France



Nom actuel : Vitry-le-François

Pays actuel : France

Agrandir le plan


Arbre généalogique mathématique

Voir sa fiche dans The Mathematics Genealogy Project


Mathématiciens contemporains de Abraham de Moivre

Situer Abraham de Moivre dans la chronologie des mathématiciens

Maria Gaëtana Agnesi (1718 - 1799)
Thomas Bayes (1702 - 1761)
Jean (II) Bernoulli (1710 - 1790)
Nicolas (II) Bernoulli (1695 - 1726)
Jean Bernoulli (1667 - 1748)
Jacques Bernoulli (1654 - 1705)
Daniel Bernoulli (1700 - 1782)
Etienne Bézout (1730 - 1793)
Charles Bossut (1730 - 1814)
George Louis Leclerc Buffon (1707 - 1788)
Jacques Cassini (1677 - 1756)
Giovanni Ceva (1647 - 1734)
Tommaso Ceva (1648 - 1737)
Alexis Claude Clairaut (1713 - 1765)
Roger Cotes (1682 - 1716)
Gabriel Cramer (1704 - 1752)
Jean Le Rond D'Alembert (1717 - 1783)
Guillaume François Antoine de L'Hôpital (1661 - 1704)
Leonhard Euler (1707 - 1783)
Nicolas Fatio de Duillier (1664 - 1753)
Paolo Frisi (1728 - 1784)
Christian Goldbach (1690 - 1764)
Luigi Guido Grandi (1671 - 1742)
David Gregory (1659 - 1708)
Jakob Hermann (1678 - 1733)
Johann van Waveren Hudde (1628 - 1704)
Christiaan Huygens (1629 - 1695)
Johann Samuel König (1712 - 1757)
Johann Heinrich Lambert (1728 - 1777)
Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil (1706 - 1749)
Gottfried Wilhelm von Leibniz (1645 - 1716)
John Machin (1680 - 1751)
Colin Maclaurin (1698 - 1746)
Pierre Louis Moreau Maupertuis (1698 - 1759)
Johann Tobias Mayer (1723 - 1762)
Isaac Newton (1642 - 1727)
Jacques Ozanam (1640 - 1717)
Jacopo Francesco Riccati (1676 - 1754)
Michel Rolle (1652 - 1719)
Takakazu Seki (1642 - 1708)
Thomas Simpson (1710 - 1761)
Robert Simson (1687 - 1768)
James Stirling (1692 - 1770)
Brook Taylor (1685 - 1731)
Pierre Varignon (1654 - 1722)
Vincenzo Viviani (1622 - 1703)
John Wallis (1616 - 1703)
Christopher Wren (1632 - 1723)