Le chiffre de Bellaso

Chapitre: X. Chiffres polyalphabétiques Prérequis: Alphabets réversibles

Giovanni Battista Bellaso (1505? - ?) présente en 1553, dans son livre La Cifra del Sig. Giovan Battista Bellaso, la notion de mot-clef. Il utilise un système polyalphabétique composé de cinq alphabets réversibles construits grâce à un premier mot-clef, par exemple IOVE. Le tableau 1 montre comment sont construits ces cinq alphabets: on écrit d'abord le mot-clef coupé en deux sur deux lignes, puis on complète les lignes horizontalement avec les lettres non utilisées (dans l'alphabet latin de cette époque, il n'y a que 21 lettres, et Bellaso a fusionné U et V). Pour construire les quatre tableaux suivants, on décale successivement d'un cran vers la droite la deuxième ligne.
Le même mot-clef permet "d'étiqueter" ces alphabets en écrivant verticalement les lettres du premier alphabet lues de gauche à droite et de haut en bas .
Un deuxième mot-clef est ensuite convenu qui permet de chiffrer le message, par exemple VALISE. À chaque mot du message clair correspond une lettre du mot-clef (celui-ci est au besoin répété). Cette lettre indique lequel des cinq alphabets utiliser (voir tableau 2). Chaque lettre du mot clair est remplacée par celle qui est dans la même colonne.

Tableau 1
I D V Q
i o a b c d f g h l
v e m n p q r s t x
O F E R
i o a b c d f g h l
x v e m n p q r s t
A G M S
i o a b c d f g h l
t x v e m n p q r s
B H N T
i o a b c d f g h l
s t x v e m n p q r
C L P X
i o a b c d f g h l
r s t x v e m n p q
Tableau 2
Mot-clef V A L I S
Clair le matin du deux février
Chiffré XO CVITD EC QOIL PBAHTBH

Le message "Le matin du deux février" est chiffré avec les mots-clefs "IOVE" et "VALISE": XO CVITD EC QOIL PBAHTBH.
Les espaces entre les mots doivent être conservés pour pouvoir déchiffrer le message.


Didier Müller, 5.12.02