Les chiffres hébreux

Chapitre: VIII. Chiffres monoalphabétiques Prérequis: -

Le tableau ci-contre montrent trois chiffres (Atbash, Albam et Atbah) qui étaient utilisés par les anciens Hébreux. La dernière colonne montre l'alphabet utilisé pour écrire une partie des manuscrits de la Mer Morte. On remarquera aussi que les Hébreux faisaient correspondre à chaque lettre un nombre (aleph=1, beth=2, etc.).

L'image ci-dessus est tirée de la page 38 du tome III du Troisième Testament, aux éditions Glénat.

Nous avons adapté ci-dessous les chiffres Atbash, Albam et Atbah à notre alphabet occidental actuel.

Le chiffre Atbash

Le chiffre Atbash consiste simplement à inverser l'ordre des lettres de l'alphabet. Il est à remarquer que le mot "Atbash" dérive du système qu'il désigne, puisqu'il est composé à partir des lettres aleph, tau, beth et shin, les deux premières et les deux dernières de l'alphabet hébreux.

Clair A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Chiffré Z Y X W V U T S R Q P O N M L K J I H G F E D C B A
Le chiffre Albam
Ce chiffre décale les lettres de l'alphabet de 13 positions. Il est réapparu en 1984 sous le nom de ROT13 dans un programme permettant de lire les "News" de USENET.

Clair A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Chiffré N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M
Le chiffre Atbah

Clair A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Chiffré I H G F N D C B A R Q P O E M L K J Z Y X W V U T S

Ces trois chiffres sont réversibles, c'est-à-dire qu'un message chiffré deux fois avec le même chiffre redonnera le message en clair.


Le petit programme javascript ci-dessous vous permettra de chiffrer/déchiffrer un message non accentué (au besoin prétraitez le texte) avec les chiffres Atbash, Albam et Atbah.

Message clair

Atbash Albam Atbah
Message chiffré


Surchiffrement

Le surchiffrement consiste à chiffrer un message qui a déjà été chiffré d'une autre manière. On peut par exemple chiffrer d'abord avec le chiffre Atbash, puis avec le chiffre Albam. On peut rapprocher cela d'une composition de fonctions et l'écrire Albam(Atbash).

Clair A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Atbash Z Y X W V U T S R Q P O N M L K J I H G F E D C B A
Albam(Atbash) M L K J I H G F E D C B A Z Y X W V U T S R Q P O N
Atbah(Albam(Atbash))


Exercices

Remplissez la dernière ligne du tableau ci-dessus.

Le message suivant a été chiffré successivement avec les chiffres Atbash, Albam et Atbah. Essayez de le décrypter.

JTZXJ ASAER ARAQD NBBWA WZSIA XXOCA XZWQD NBBWA

Est-ce que l'ordre de chiffrement est important ? Autrement dit, est-ce que, par exemple, Atbash(Atbah) = Atbah(Atbash) ?


Le festin de Balthazar


"Le festin de Balthazar" par Rembrandt

Détail (texte hébreux)

Cette scène illustre le chapitre 5 du livre de Daniel (Ancien Testament).

Le roi Balthazar donna un grand festin pour ses seigneurs, qui étaient au nombre de mille, et devant ces mille il but du vin. Ayant goûté le vin, Balthazar ordonna d'apporter les vases d'or et d'argent que son père Nabuchodonosor avait pris au sanctuaire de Jérusalem, pour y faire boire le roi, ses seigneurs, ses concubines et ses chanteuses. On apporta donc les vases d'or et d'argent pris au sanctuaire du Temple de Dieu à Jérusalem, et y burent le roi et ses seigneurs, ses concubines et ses chanteuses. Ils burent du vin et firent louange aux dieux d'or et d'argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre. Soudain apparurent des doigts de main humaine qui se mirent à écrire, derrière le lampadaire, sur le plâtre du mur du palais royal, et le roi vit la paume de la main qui écrivait. Alors le roi changea de couleur, ses pensées se troublèrent, les jointures de ses hanches se relâchèrent et ses genoux se mirent à s'entrechoquer. Il manda en criant devins, Chaldéens et exorcistes. Et le roi dit aux sages de Babylone : "Quiconque lira cette écriture et m'en découvrira l'interprétation, on le vêtira de pourpre, on lui mettra une chaîne d'or autour du cou et il gouvernera en troisième dans le royaume." Alors, accoururent tous les sages du roi; mais ils ne purent ni lire l'écriture ni en faire connaître l'interprétation au roi. Le roi Balthazar en fut très troublé, il changea de couleur et ses seigneurs demeurèrent perplexes. [...] On fit venir Daniel devant le roi, et le roi dit à Daniel "Est-ce toi qui es Daniel, des gens de la déportation de Juda, amenés de Juda par le roi mon père? J'ai entendu dire que l'esprit des dieux réside en toi et qu'il se trouve en toi lumière, intelligence et sagesse extraordinaire. [...]". "O roi, le Dieu Très-Haut a donné royaume, grandeur, majesté et gloire à Nabuchodonosor ton père. [...] Mais toi, Balthazar, son fils, tu n'as pas humilié ton coeur, bien que tu aies su tout cela tu t'es exalté contre le Seigneur du Ciel, tu t'es fait apporter les vases de son Temple, et toi, tes seigneurs, tes concubines et tes chanteuses, vous y avez bu du vin, et avez fait louange aux dieux d'or et d'argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre, qui ne voient, n'entendent, ni ne comprennent, et tu n'as pas glorifié le Dieu qui tient ton souffle entre ses mains et de qui relèvent toutes tes voies. Il a donc envoyé cette main qui, toute seule, a tracé cette écriture. L'écriture tracée, c'est : Mené, Mené, Teqel et Parsîn. Voici l'interprétation de ces mots : Mené : Dieu a mesuré ton royaume et l'a livré; Teqel : tu as été pesé dans la balance et ton poids se trouve en défaut; Parsîn : ton royaume a été divisé et donné aux Mèdes et aux Perses." Alors Balthazar ordonna de revêtir Daniel de pourpre, de lui mettre au cou une chaîne d'or et de proclamer qu'il gouvernerait en troisième dans le royaume. Cette nuit-là, le roi chaldéen Balthazar fut assassiné


Didier Müller, 23.4.02