Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

mardi 20 mars 2012

Android plus fort que le FBI

C'est une nouvelle qui devrait rassurer tous les possesseurs d'un smartphone tournant sous Android. Dans une enquête de prostitution aux USA, le Bureau Fédéral d'Investigation a interpellé un suspect et récupéré son portable. Le téléphone, un Samsung Exhibit II est protégé par le système de motif d'Android. Au lieu de devoir rentrer votre mot de passe, il vous faut faire une sorte de petit dessin sur l'écran afin de déverrouiller votre terminal.
Il y a néanmoins un problème. Dans cette affaire, le FBI qui essaye d'accéder aux données du téléphone du suspect est dans l'impossibilité d'y arriver. Après plusieurs tentatives infructueuses, le mobile se bloque tout simplement et demande le mot de passe du compte Google du propriétaire pour se déverrouiller. Une donnée que le FBI ne possède pas, et qui les empêche de pouvoir accéder aux appels effectués, aux contacts et à toutes les autres données du portable.
L'affaire est plutôt importante puisqu'il s'agirait du smartphone d'un des plus grands proxénètes de San Diego. Le FBI a donc déposé une requête auprès du tribunal de San Diego afin d'obtenir de Google les informations nécessaires au déverrouillage du téléphone. Quoi qu'il en soit, c'est un beau coup de pub pour la firme californienne qui peut être fière de son système de protection.

Source : Sur-la-Toile

lundi 19 mars 2012

Le coût des « Apps » gratuites

Vous avez du mal à comprendre pourquoi la batterie de votre smartphone s'épuise aussi vite. Peut-être auriez-vous dû payer pour vos applications ? Un spécialiste en informatique de l'université de Purdue (en Virginie, aux Etats-Unis) a fini par comprendre que les applications gratuites pour Androïd dépensent jusqu'à 75 % des l'énergie consommée pour envoyer des publicités, suivre ou envoyer les données utilisateur. Une seule « App » est capable de pomper votre batterie en 90 minutes.
Angry Birds par exemple n'a besoin que de 20 % de l'énergie consommée pour afficher et faire fonctionner le jeu. 45 % de l'énergie prise consiste à localiser l'utilisateur avec un GPS puis délivrer des publicités locales. La connexion 3G dure 10 secondes, même si les données sont téléchargées bien plus rapidement ; la faute aux développeurs de parties tierces, plus soucieux ici de rentabiliser le code que de l'optimiser...

Source : Sur-la-Toile