Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

mercredi 9 novembre 2011

Des robots qui imitent les plantes carnivores

Pour information, les plantes carnivores ne « mangent » pas comme nous des créatures animales pour les protéines … mais pour l'azote. Des chercheurs pensent toutefois que des robots pourraient s'alimenter en énergie en se nourrissant d'insectes à la manière de certaines plantes carnivores. Ainsi, pour cette plante carnivore, lorsqu'un insecte a la malheureuse idée de se poser sur une surface possédant de petits filaments détecteurs de présence, un mécanisme de capture se déclenche. La plante referme son piège en moins de 100 millisecondes. Ensuite, la digestion opère lentement.
Ces chercheurs ont recréé ce type de mécanisme avec des muscles artificiels en polymères et un revêtement d'électrodes en or. Un courant traverse la membrane pour la faire se pencher dans une direction. Si la polarité est inversée, la torsion se fait dans l'autre sens.
Lorsqu'un insecte se pose sur la membrane, cela créé une tension électrique qui va déclencher une plus grande source d'énergie pour fermer le piège. Des collègues ont développé aussi Ecobot : un robot capable de digérer des insectes et des déchets pour s'alimenter. Ce robot utilise comme nous des bactéries à cet effet. Il fallait jusqu'à présent alimenter le robot manuellement. Il va maintenant pouvoir devenir autonome.

Source : Sur-la-Toile

mercredi 2 novembre 2011

Après le robot Big Dog, voici PETMAN

Big Dog avait fait sensation sur le net ; cela avait même donné lieu à des parodies. Il s'agissait d'un robot quadrupède capable de surmonter toutes sortes d'obstacles et même de prendre des coups de pieds dans les flancs sans broncher (ni demander son reste, enfin, pour l'instant...).


Cette fois, un autre robot fabriqué par la même firme fait son apparition : PETMAN. La grosse différence est qu'il est plus proche de l'humain que du « chien ». Il est bipède et, lui aussi, garde son équilibre s'il est poussé sur le côté. Il devrait servir bientôt pour des tests d'armes chimiques. Cela va aller jusqu'à imiter la physiologie humaine. Imaginez : il est comme vous en ce moment lorsque vous regardez cette vidéo car il va même transpirer...


Source : Sur-la-Toile