Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



mardi 13 septembre 2011

Dart : un langage de programmation web par Google

Le 10 octobre prochain, lors de la conférence GOTO Aarhus au Danemark, Google devrait présenter son nouveau langage de programmation, le Dart. D'après les rares informations qui ont filtré, ce langage devrait être orienté vers la programmation web, et serait à l'instar du Javascript un langage interprété. Rappelons qu'un langage interprété est un langage qui n'est pas exécuté directement par la machine, mais qui a besoin d'un interprète afin de fonctionner.
Ce n'est cependant pas la première fois que la firme de Mountain View se lance dans la création d'un langage de programmation, puisqu'il y a quelques années de cela Google lançait le Go, un mélange de C et de Python.

Source : Sur-la-Toile

mercredi 2 mars 2011

Simulateur de Dauphin - Comprendre les microprocesseurs

En 1977, le professeur Jean-Daniel Nicoud crée le Dauphin, un génial petit ordinateur livré en kit, qu’il fallait construire soi-même. Cette sympathique machine a rencontré un grand succès en Suisse romande, permettant à de nombreux passionnés de s’initier à cette nouvelle discipline.
Aujourd'hui les PC sont développés par de grandes équipes d'ingénieurs, mais les principes de base sont restés les mêmes. Pour fêter les 30 ans d'EPSITEC, nous avons développé un ordinateur Dauphin virtuel, accompagné d'un manuel didactique. Tous les deux sont gracieusement mis à votre disposition.
Avec ce simulateur, vous vous trouvez face à un ordinateur rudimentaire, vierge de tout logiciel, qui ne sait strictement rien faire, exactement comme à l’époque des pionniers de l’informatique. C’est vous qui lui donnez toutes les instructions qu’il doit exécuter. Même les tâches les plus simples telles qu’afficher la valeur correspondant à la touche pressée doivent être programmées. Vous acquerrez ainsi les bases de la programmation en « langage machine », une chose presque totalement oubliée de nos jours.

mardi 2 mars 2010

Kodu, pour apprendre aux jeunes enfants à programmer

’était l’une des annonces de Steve Ballmer au Consumer Electronics Show (CES) l’année dernière : le lancement sur Xbox 360 de Kodu, un langage de programmation en forme de jeu vidéo permettant aux enfants – et pourquoi pas aux plus grands – de s’initier à la programmation de jeux. Microsoft vient de remettre le couvert avec une technical preview de la version PC, désormais disponible en téléchargement gratuit.
Celle-ci ne tranche pas beaucoup par rapport à la version Xbox, disponible depuis plusieurs mois déjà sur le kiosque Xbox Live. Très proche, elle offre, en plus, l'usage du clavier et de la souris, des améliorations sur le langage de programmation ainsi qu’un module d’exportation des jeux créés pour les partager avec ses amis.


D’un aspect très enfantin, Kodu permet donc aux néophytes de concevoir leur jeu de façon entièrement graphique. L’utilisateur débute dans un « monde » vierge, et, grâce à de jolies icônes, il lui est possible de créer son décor et les objets, de choisir un personnage et les ennemis… Puis de programmer le comportement de chaque objet du jeu. Le tout, donc, sans avoir à taper une seule ligne de code.
Des « leçons », en fait des mondes préprogrammés conçus pour mieux appréhender Kodu, ainsi que des mondes complets sont également livrés avec le programme.

Pour télécharger gratuitement ce logiciel, cliquez ici.

mercredi 22 juillet 2009

Langages exotiques, délirants, mais opérationnels

Si vous "tombez par hasard" sur cette page, ne vous inquiétez pas si les programmes présentés vous paraissent délirants : c'est voulu. Un langage de programmation n'a pas d'autre règles que celles de son concepteur. Comme il y a des concours de langages obscurs, abscons, confus etc. des langages comme ceux cités sont créés dans le seul but de repousser les limites de la compréhension humaine et informatique. Par contre et c'est remarquable, ils "fonctionnent" c'est à dire qu'il existe un compilateur ou un interpréteur pour chacun de ces langages. Mais bien sur personne ne serait assez fou pour vouloir développer quelque chose d'un peu conséquent dans ces langages...

dimanche 19 avril 2009

L'histoire des langages de programmation

Le site Génération Nouvelles Technologies propose une chronologie des langages de programmation :

jeudi 19 février 2009

Hello world

hello world (traduit en français par bonjour le monde) sont les mots traditionnellement écrits par un programme informatique simple dont le but est de faire la démonstration rapide d'un langage de programmation (par exemple à but pédagogique) ou le test d'un compilateur.
Certains des programmes imprimant ces mots sont étonnamment complexes, particulièrement dans un contexte d'interface graphique. D'autres sont très simples, particulièrement ceux qui utilisent un interpréteur de ligne de commande pour afficher le résultat. Dans plusieurs systèmes embarqués, le texte peut être envoyé sur une ou deux lignes d'un afficheur LCD (ou dans d'autres systèmes, une simple DEL peut se substituer à un hello world).

Wikipédia montre des "Hello world" dans plusieurs centaines de langages.