Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

vendredi 9 octobre 2009

Computer Science Unplugged en français

[...]
Il est devenu indispensable d'introduire les sciences informatiques de façon généralisée dans l'enseignement primaire et secondaire : c'est une lourde tâche qui devrait commencer par la reconnaissance de l'importance de la discipline, qui ne se résume pas à l'apprentissage de ses épiphénomènes technologiques, passer par la définition d'un programme d'études et se poursuivre par la formation des maîtres, mais cela demandera du temps, alors que le besoin est pressant.
En tant qu'enseignants et/ou chercheurs en informatique, nombre d'entre nous ressentent la nécessité d’y contribuer sans plus attendre : des collègues néozélandais, Tim Bell, Ian H. Witten et Mike Fellows, ont mis en place il y a quelques années un programme d'enseignement des fondements de l'informatique, Computer Science Unplugged, avec le parti pris de transmettre quelques notions de base de façon ludique, et sans aucun recours à l'ordinateur. Ils ont réussi à montrer comment, si on peut passer des heures à cliquer sur une souris sans rien apprendre d'informatique, on peut aussi apprendre beaucoup d'informatique sans toucher une souris.
Grâce aux efforts coordonnés par l'équipe d'Interstices, avec le concours de Anne Berry, Paul Gibson, Isabelle Souveton, et de l’association EPI , ces ressources sont enfin disponibles dans la langue de Molière, pour le plus grand plaisir de tous ceux qui désirent faire partager largement aux jeunes générations leur passion pour cette science magnifique qu’est l'informatique. Jouons à découvrir ensemble la puissance magique de la représentation de l'information, des algorithmes et des langages de programmation.
Mais assez de théorie, c'est le moment de passer à la pratique : téléchargez le document (en PDF, 14 Mo), choisissez votre première activité, et faites-la partager aussi largement que possible !

Source : Interstices

jeudi 24 septembre 2009

Leçon 2.6

Leçon un peu ludique sur un classique de l'informatique : le problème des huit dames. On a vu trois méthodes pour résoudre ce problème (naïve, récursive et heuristique). On le généralisera au problème des n dames quand on parlera plus en détails des méta-heuristiques.

vendredi 18 septembre 2009

Leçon 2.5

Sujet difficile. Après une introduction de 45 minutes à la récursivité, j'ai donné pour mission aux élèves d'écrire un programme itératif pour résoudre les incontournables tours de Hanoi. Ils disposaient de 90 minutes. 4 sur 22 ont réussi. J'espérais plus.
Les autres ont une semaine pour terminer leur programme. Je leur ai fourni un programme à trous pour les guider. Ce travail sera noté et la note maximale sera 5.5 (ceux qui ont fini dans les délais ont eu 6).

vendredi 11 septembre 2009

Leçon 2.4

Début de l'algorithmique (on en a besoin pour les structures de données).

  • 1ère heure : Différentes méthodes pour multiplier deux entiers.
  • 2ème heure : Notion de complexité (difficile à faire passer).
  • 3ème heure : algorithmes gloutons

vendredi 4 septembre 2009

Leçon 2.3

La première heure, les élèves ont fini le chapitre 12 du livre Python. C'est probablement le dernier chapitre que nous lisons dans cet excellent ouvrage. Les chapitre suivants sont un peu trop particuliers à mon goût.
Ils ont ensuite implémenté en Python une classe File et une classe Pile (structures de données).

jeudi 27 août 2009

Leçon 2.2

Leçon d'aujourd'hui : les paradigmes et la programmation orientée objet (classes, objets, attributs et méthodes). Dans le cours Python, les élèves ont dû étudier le chapitre 11 et le début du chapitre 12, jusqu'au paragraphe 12.3 (y compris).

jeudi 20 août 2009

Leçon 2.1

Pour débuter la deuxième année de l'OC informatique, donc avec les élèves qui ont déjà suivi pendant un an cette option, on a vu aujourd'hui la machine de Turing (bon sujet pour l'oral), le pseudo-code et la transformation du code source (rubrique Programmation).
Rappelons que dans le Jura, on a un bloc de 3x45 minutes en seconde année d'OC (2x45 en première).

lundi 10 août 2009

Le wiki de et pour l'option complémentaire informatique

Il existe un wiki de et pour l'option complémentaire informatique. Son adresse : www.ef-informatik.ch. Il y a un portail romand.

vendredi 26 juin 2009

Bilan de la première année

La première année d'OC informatique s'achève, il est temps de faire le bilan.
Le programme :
On a essentiellement fait de la programmation, en apprenant le langage Python. On est allé moins vite que je ne le pensais, mais le résultat est là : tous les élèves savent programmer, mais bien sûr ceux qui avaient déjà programmé avant s'en sortent mieux que les autres. On n'a pas encore vu la programmation objet, on verra cela l'année pochaine (mais à l'avenir je le ferai la première année).
Le cours différencié :
L'idée de mettre tout le cours en ligne pour que les élèves puissent travailler à leur rythme fonctionne très bien. Les bons ne s'ennuient pas et les novices ne sont pas largués. Le prof peut passer plus de temps avec les novices.
Les notes :
Les élèves ont subi chaque semestre 3 épreuves : un QCM pour évaluer leur connaissance du langage Python, un test de 90 minutes où ils devaient écrire sur l'ordinateur deux programmes et un projet de plus longue durée où la contrainte du temps disparraissait (la note du projet comptait double). Avec ce panachage, tous les élèves s'en sortent bien, il n'y a que deux légères insuffisances sur 21 élèves (deux cas spéciaux en plus), la moyenne étant de 5 environ.

L'année prochaine :
Le cours sera plus frontal et plus théorique. Donc fini le cours différencié ! Tout le monde devra suivre au même rythme. Il ne faut pas oublier qu'il y a des examens oraux et écrits et qu'il faut de la matière... Il y aura donc beaucoup de travail pour moi pendant les vacances... Ce sera un investissement pour les années futures.

mercredi 17 juin 2009

Plagiat

Au départ je voulais mettre en ligne les projets de mes élèves pour que chacun puissent les regarder. A l'arrivée, cela s'est avéré être une arme anti-plagiat redoutable, puisque j'ai reçu hier un courriel du véritable auteur d'un projet qui dénonçait les agissements d'un de mes élèves. Après vérification, il est vrai que le plagiat est indéniable. Cet élève aura donc la note 1 et son projet a été retiré de la liste pour ne pas nuire au véritable auteur.
Ma politique est la suivante : on peut S'INSPIRER de programmes existants (la vie est trop courte pour réinventer la roue chaque fois), mais on doit CITER SES SOURCES et, si possible, demander à l'auteur la permission. S'approprier simplement un programme et faire croire qu'on l'a écrit est inadmissible.

Pour avoir moi-même été plagié, je peux vous dire que c'est très désagréable. Je vous laisse comparer cette Introduction à la cryptographie avec mon cours Ars Cryptographica, notamment avec la Petite histoire de la cryptologie. Le plagiaire (Abdelmejid BAYAD, maître de conférence à l'université d'Evry, Directeur Adjoint du Département de Mathématiques) ne s'est même pas donné la peine de changer les illustrations, ni l'image de fond, ni les liens qui mènent sur mon site! Il a juste fait disparaître mon nom! Il a donc été payé pour un travail qu'il n'a pas fait (par contre moi je n'ai rien touché).
J'ai trouvé ce cours via le site Copyscape.com.