Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

dimanche 16 juin 2019

Flight Simulator revient après 7 ans d'absence


Lors de l'E3, l'Electronic Entertainment Expo à Los Angeles, Microsoft a impressionné le public en dévoilant les images de sa nouvelle version du simulateur de vol Flight Simulator. Prévu pour 2020, celui-ci exploitera le cloud et l'IA pour traiter les données.

Lire l'article de Louis Neveu sur Futura

lundi 3 juin 2019

Après les échecs et le go, les robots écrasent les humains à "Quake III Arena"

C’est officiel: les machines vont vous détruire. En tous cas si vous êtes un joueur professionnel. Après la victoire de Deep Blue contre Garry Kasparov aux échecs en 1997, celle de AlphaGo contre le grand maître du go en 2016, des robots viennent de battre un nouveau record en écrasant les humains dans un jeu multijoueurs.

C’est un véritable exploit dont les détails ont été publiés, jeudi 30 mai, dans la prestigieuse revue Science. Jusqu’à maintenant les ordinateurs avaient battu les humains dans des jeux un contre un, mais jamais dans des jeux à plusieurs qui demandent des compétences complexes: la coopération, le travail en équipe, la compréhension d’environnements complexes.

Les robots apprennent encore plus vite en groupe

Une équipe de programmateurs de DeepMind, une filiale de Google, a formé ces robots à jouer à une version modifiée de Quake III Arena,célèbre un jeu de tirs multijoueurs populaire dans le monde de l’e-sport.
“Même après 12 heures de pratique, les testeurs humains ne réussissaient à gagner que 25% des parties contre l’équipe d’agents”, indiquent les auteurs de l’étude. La performance des machines est restée supérieure même lorsque leur temps de réaction a été ralenti au niveau humain.
Et le plus étonnant dans cette étude n’est même pas là. Les programmateurs ont entraîné les robots ensemble et ils se sont rendus compte qu’ils progressaient beaucoup plus vite en groupe. Comme chez les hommes, l’union fait la force.
Au fil de leur entraînement, les IA ont fini par développer des facultés typiquement humaines, explique les chercheurs à l’AFP. Après avoir intégré les règles de base, elles ont améliorer leurs stratégies, par exemple en restant groupés pour se protéger.
Fascinée par leur potentiel, l’équipe assure qu’elle pourrait utiliser ces intelligences artificielles pour résoudre des problèmes du monde réel.

Source : AFP/Huffpost