Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

lundi 23 novembre 2020

5 articles sur l'IA dans The Conversation

The Conversation a publié simultanément 5 articles sur l'intelligence artificielle le 20 novembre :

mercredi 18 novembre 2020

En Corée du Sud, une “présentatrice virtuelle” conçue pour travailler 24 heures sur 24

L’illusion est bluffante. La présentatrice Kim Ju-ha de la chaîne câblée sud-coréenne MBN a depuis novembre son sosie virtuel pour animer le journal télévisé. “C’est une première dans le pays”, précise le journal belge Le Soir. On peut voir dans une vidéo “IA Kim” – IA pour “intelligence artificielle” – s’exprimer sur un écran à côté de la “vraie” Kim Ju-ha : “Lorsqu’elle a pris la parole, l’IA a copié le ton de la présentatrice humaine, note le quotidien. Elle a également reproduit sa posture et ses gestes, faisant presque illusion.”

lundi 16 novembre 2020

Comment le jeu d’échecs a inspiré un pionnier de l’intelligence artificielle

Qui dit « échiquier » pense « stratégie ». Et effectivement, le jeu d’échecs a fondamentalement inspiré, dès les années 50, les premières recherches sur l’automatisation des processus de décision. Et donc certaines fonctionnalités des intelligences artificielles.
Un des pionniers dans ce domaine, à la croisée des chemins entre le jeu d’échecs et l’IA, est Herbert A. Simon (1916-2001), économiste et sociologue américain. Lauréat du prix Nobel d’économie en 1978 pour son travail portant sur les processus de prise de décision dans les organisations économiques, il est aussi un des visionnaires à l’égard du développement de l’IA dans les contextes économique et organisationnel.

Lire l'article de Hongxia Peng sur The Conversation

lundi 9 novembre 2020

Quels sont les liens entre IA et Éducation ?

Les liens entre Intelligence Artificielle et Éducation sont multiples : L’IA comme outil pour mieux apprendre, comme outil pour mieux comprendre comment on apprend, comme sujet à part entière et enfin comme objet d’enseignement. Pascal Guitton et Thierry Viéville nous parlent de ces différentes facettes.

Lire l'article dans Binaire

samedi 10 octobre 2020

Comprendre l'importance des Intelligences Artificielles

lundi 28 septembre 2020

C'est l'histoire d'un GAN

Oui binaire s'adresse aussi aux jeunes de tous âges que le numérique laisse parfois perplexes. Avec « Petit binaire », osons ici expliquer de manière simple et accessible un des mécanismes qui nous donne l'impression d'une intelligence artificielle : les réseaux antagonistes génératifs (Generative Adversial Network ou GAN en anglais).

Lire l'article de Marie-Agnès Enard, Pascal Guitton et Thierry Viéville sur Binaire.

lundi 7 septembre 2020

Comment saisir ce que font les réseaux de neurones ?

Comment comprendre et expliquer une décision automatisée prise par un algorithme de ce qu’on appelle l’Intelligence Artificielle, ou IA, (par exemple un réseau de neurones) ? Il est plus qu’important de pouvoir expliquer et interpréter ces résultats, parfois bluffants, qui orientent souvent nos décisions humaines.

Éclairage sur Binaire grâce à Marine LHUILLIER et Ikram CHRAIBI KAADOUD.

jeudi 3 septembre 2020

Deepfake : Microsoft lance un outil pour débusquer les vidéos manipulées

Pour lutter contre les deepfakes et la désinformation, Microsoft a dévoilé deux nouveaux outils. Le premier est une IA capable de détecter les vidéos trafiquées et affiche un indice de confiance image par image. Le second est un outil pour certifier les contenus.

Lire l'article d'Edward Back sur Futura

mercredi 26 août 2020

Une intelligence artificielle domine un pilote de chasse lors d’une simulation de combats aériens

Ceux qui pensent qu’une intelligence artificielle surpassera les capacités humaines dans de nombreux domaines et que la logique d’une machine prendra le dessus sur l’instinct et l’imagination viennent de marquer un nouveau point.
En effet, dans le cadre de son programme Air Combat Evolution [ACE], qui doit permettre de renforcer l’interface « homme-machine » dans le domaine du combat aérien, la DARPA, l’agence de recherche du Pentagone, vient d’organiser la compétition « AlphaDogfight », opposant des algorithmes d’intelligence artificielle mis au point par huit équipes concurrentes, dont celles d’Aurora Flight Sciences, d’EpiSys Science, du Georgia Tech Research Institute, d’Heron Systems, de Lockheed Martin, de Perspecta Labs, de PhysicsAI et de SoarTech.
L’algorithme ayant dominé les sept autres devait ensuite se mesurer à un pilote de l’US Air Force, placé aux commandes d’un simulateur de F-16 Viper, lors de cinq combats aériens.
Dans un premier temps, les huit équipes ont dû affronter cinq autres intelligences artificielles qui, développées par le laboratoire de physique appliquée [APL] de l’Université Johns Hopkins, devaient reproduire cinq types de menaces ou d’adversaires différents [missile de croisière, bombardier, drone, etc]. Puis elles se sont opposées les unes contre les autres, ce qui a permis de réduire le nombre de concurrents à quatre demi-finalistes, dont Aurora Flight Sciences, Heron Systems, Lockheed Martin et PhysicsAI.
L’agorithme de Heron Systems s’étant avéré plus performant que celui de Lockheed-Martin lors de la finale, c’est donc lui qui a gagné le « ticket » pour affronter « Banger », un pilote de chasse en chair et en os, ayant plus de 2.000 heures de vol au compteur. Et ce dernier n’a rien pu faire : il a été dominé lors des cinq combats aériens simulant autant de scénario de base différents.
« Les essais AlphaDogfight sont terminés! Félicitations à Heron Systems dont l’algorithme d’intelligence artificielle a remporté le championnat […] et a ensuite battu notre pilote de F-16 en cinq combats aériens simulés consécutifs dans la finale homme contre machine », a en effet annoncé la DARPA.
L’algorithme de Heron Systems a fonctionné en respectant les limites du F-16, c’est à dire qu’il n’a pas simulé de manoeuvres allant au-delà du facteur de charge que ce type d’appareil [et son pilote] est capable d’encaisser.
Selon Air Force Magazine, « Banger » a expliqué que l’algorithme n’était « pas limité par la formation et les réflexes qui sont enracinés chez un pilote de chasse.
« Par exemple, les instructions de l’US Air Force décrivent comment un pilote de F-16 doit effectuer des manoeuvvres de combat de base et établissent certaines limites telles que celles visant à de pas passer à moins à 500 pieds ou à imposer un angle d’attaque lors d’un tir au canon », rapporte Air Force Magazine. Or, l’algorithme n’a pas eu à suivre de telles instructions, ce qui l’a aidé à prendre l’avantage.
« Les habitudes des pilotes sont construites sur la base de procédures et du respect des règles de formation, ce qu’a exploité l’intelligence artificielle », souligne le magazine.
En outre, la boucle dite OODA [Observe, Orient, Decide and Act – observer, s’orienter, décider et agir] a été nettement plus courte pour l’algorithme – de l’ordre de la nanoseconde – ce qui n’a pu que lui donner l’avantage.
Cela étant, au fil des combats aériens, le pilote de l’US Air Force a été en mesure de résister de plus en plus longtemps, sans toutefois parvenir à se mettre en position de tirer [toujours au canon] sur le F-16 de l’agorithme de Heron Systems.
Cette première confrontation n’est qu’un début. Il est question d’en organiser d’autres dans les semaines à venir.
Quoi qu’il en soit, et comme l’avait souligné colonel Dan Javorsek, le responsable du programme ACE, « que l’humain ou la machine remporte le combat aérien final importe peu étant donné que les essais AlphaDogfight visent à accroître la confiance dans l’intelligence artificielle. Mais si une intelligence artificielle gagne le respect d’un pilote de F-16, nous aurons fait un pas de plus vers la réalisation d’une interface homme-machine efficace pour le combat aérien, ce qui est notre objectif. »


Source : Laurent Lagneau sur opex360.com

vendredi 14 août 2020

Humain vs IA : un pilote de F16 va affronter un algorithme en combat aérien

Pour la grande finale de la compétition AlphaDogfight Trials, organisée par la DARPA des États-Unis, un pilote de F16 professionnel affrontera une intelligence artificielle lors d’une simulation de combat aérien. Vers une nouvelle humiliation pour l’humanité face à la machine ?

Lire l'article de Bastien L sur lebigdata.fr