Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.

mardi 14 octobre 2008

OpenOffice 3.0 est sorti

La troisième mouture de la suite gratuite, Open Office 3.0, est désormais disponible dans sa version définitive. Elle apporte de nombreuses améliorations mais pas de grandes nouveautés pour les PC, à part, tout de même, une compatibilité attendue avec la dernière suite de Microsoft, Office 2007. Les Mac sont plus gâtés avec une édition nativement compatible.
Open Office, suite libre et gratuite apportant un traitement de texte, un tableur, un logiciel de présentation, un gestionnaire de bases de données et un logiciel de dessin, continue son évolution. Frontalement concurrente de la suite Office de Microsoft, elle offre à peu de choses près les mêmes fonctions.
La version 3.0 se reconnaît à peine de la précédente, la présentation n'ayant pas été beaucoup modifiée. Mais des fonctions ont été améliorées en de multiples endroits, comme la possibilité d'afficher plusieurs pages avec Writer (le traitement de texte) ou d'afficher 1.024 colonnes avec Calc (le tableur).
La version 3.0 apporte la compatibilité avec le format de fichier nouvellement promu par Microsoft, OOXML, utilisé par la suite Office 2007. Open Office (OOo pour les intimes) en ajoute un nouveau, ODF 1.2 (Open Document Format). Sur le site d'Open Office, plusieurs versions sont disponibles pour Windows, Linux et Mac OS. Pour les utilisateurs de Mac, la nouveauté est une compatibilité complète. Open Office 3.0, en effet, ne nécessite plus le module logiciel X11, qui permet de faire tourner des applications écrites pour le standard du même nom. Intégré à Mac OS depuis la version 10.5, il était indispensable aux précédentes versions de Open Office. La 3.0 devrait donc être plus rapide sur les Mac.

La ruée est telle sur le site officiel d'OpenOffice que le serveur est saturé...

mardi 5 août 2008

Jing

On a souvent besoin, en tant que prof d'info, d'inclure une copie d'écran dans un cours. Jing est idéal pour pour faire une copie d'écran. On peut aussi capturer une animation.
Le programme, gratuit, est discret et se place comme une barre d’outils sur la bordure de votre écran (à vous de choisir où), affichant différents modules : possibilité d’ouvrir l’outil de capture, de voir l’historique du programme ou autres paramètres.

dimanche 22 juin 2008

Notepad ++

Tout le monde connait le Notepad (l'éditeur de texte) fourni avec Windows.Le principal problème avec cet éditeur c'est qu'il ne gère pas certaines fonctions avancée. Notepad ++ apporte une solution à ce problème en proposant des fonctionnalités supplémentaires:

  • coloration des symboles
  • chargement de fichiers de toute taille
  • recherche et remplacement de texte
  • choix des polices d'affichage
Notepad++ est plus qu'un simple éditeur de texte. Il s'agit d'un outil destiné avant tout aux développeurs, débutants comme confirmés. Offrant la coloration syntaxique de plus de vingt langages de programmation différents, de l'Ada au XML en passant par les populaires PHP, C++ ou Python, il inclut également de nombreux plugins dont l'autocomplétion ou la conversion en binaire ou hexadécimal. Sous licence libre GPL, il est recommandé pour la création et l'édition de codes relativement petits, et sera un outil indispensable pour tous les développeurs. Il permet également l'édition de plusieurs documents simultanément via un ingénieux système d'onglets et détecte automatiquement les modifications effectuées sur les fichiers.

Notepad++ est très bien pour écrire des programmes en Python, car, grâce à sa mise en page colorée, le texte est beaucoup plus lisible.

Pour en savoir plus : Aide de Notepad++

jeudi 19 juin 2008

Firefox 3


La version 3 de Firefox vient de sortir. Libellules.ch propose un guide très bien fait.

Il reste pourtant un problème rédhibitoire pour moi : quelle que soit la version, certaines pages de mon site, qui marchent très bien avec IE, marchent mal ou pas du tout avec Firefox.

samedi 7 juin 2008

Atlas virtuel de la Lune

Les deux créateurs passionnés de ce qui est aujourd'hui le meilleur atlas lunaire, AVL, viennent de publier des mises à jour de toutes les versions. Cet outil remarquable et gratuit a séduit les astronomes amateurs mais également les professionnels puisque certains l'utilisent pour préparer la mission lunaire indienne Chandraayan !
Les deux auteurs du logiciel Atlas Virtuel de la Lune, alias AVL, sont de vrais mordus d’astronomie. Le premier, Christian Legrand, chroniqueur à Espace Magazine, n’a d’yeux que pour la Lune, au point d’en avoir écrit un guide, Découvrir la Lune, publié dans plusieurs langues. Le second, Patrick Chevalley, est spécialisé en programmation astronomique : il est notamment l’auteur du logiciel de planétarium Cartes du Ciel, lui aussi gratuit et téléchargeable. Depuis six ans, ils ont uni leurs compétences pour réaliser un programme gratuit d’étude et d’observation de la Lune, destiné aux astronomes passionnés de sélénographie, dans le but de promouvoir l’observation et la connaissance de notre satellite. AVL est avant tout une généreuse banque d’images qui regroupe près de six mille photographies lunaires, réalisées par des astronomes depuis la Terre, ou par des sondes en orbite autour de la Lune.

Géologie lunaire
Mais ce qui aurait pu n’être qu’un simple catalogue dispose de nombreuses fonctionnalités. Un gestionnaire d’images permet à chacun non seulement d’admirer les formations lunaires mais également de zoomer dessus et même de les traiter pour en modifier l’aspect. Le disque lunaire peut être visualisé pour toute date et heure et on peut mettre en évidence les mouvements de libration. Un clic de plus et la Lune tourne d'un mouvement de souris pour montrer sa face cachée.
Il est même possible d’étudier les dépôts de cendres volcaniques, de choisir la texture d’images établie à partir des prises de vues réalisées par les sondes Lunar Orbiter, ou encore de découvrir la composition du sol grâce aux données de la sonde Clémentine ! Enfin, cerise sur le gâteau, ce programme offre la possibilité de piloter les télescopes à montures informatisées pour leur faire pointer les formations lunaires que l’on désire observer.

Les géologues apprécieront de découvrir la composition du sol lunaire...
Déjà téléchargé plus de 500.000 fois, AVL, qui fonctionne avec Windows (de 95 à Vista), existe en trois versions, Light (sans pilotage de monture), Expert et Pro (avec des bibliothèques d'images et des fonctions d'intérêt scientifique). Les deux premières sont directement téléchargeables sur le site de l'Atlas Virtuel de la Lune. Le troisième (qui pèse 422 Mo) exige de passer par un logiciel de peer-to-peer de la famille eDonkey (alias ed2k, comme eMule) mais il est également disponible sur CD-Rom. Ces trois versions viennent d'être mises à jour ces dernières semaines.


Une bonne occasion de découvrir ou de redécouvrir cet excellent logiciel pour des observations de la Lune (voir nos éphémérides), à l'œil nu ou avec un instrument. AVL permet d'ailleurs de visualiser le disque lunaire en l'inversant ou non, dans le sens droite-gauche ou haut-bas, pour restituer la vue que l'on en a dans des jumelles, une lunette ou un télescope.

Source : Futura-Science

mardi 3 juin 2008

Firefox 3.0

Le navigateur Firefox de la fondation Mozilla, qui a réussi à se faire une place à coté d'Internet Explorer sur les systèmes Windows, devrait être disponible dans sa version 3 vers le milieu de ce mois. Très attendue, cette nouvelle version apportera son lot de nouveautés, et tentera d'établir une référence en termes de record mondial de téléchargements d'un logiciel en une seule journée.
Lorsque le navigateur Firefox 1.0 est sorti en novembre 2004, le monde des navigateurs Internet était dominé de manière écrasante par Internet Explorer de Microsoft, ce dernier possédant une part de marché d'environ 95%, contre 3% pour la suite Mozilla de l'époque et 1.5% pour Opéra, Safari de l'univers Macintosh venant ensuite. Actuellement dans sa version 2, Firefox possède une part de marché d'environ 20%, allant jusqu'à 30% voire 35% dans certains pays comme la Pologne.
En quelques années, le nouveau navigateur de la fondation Mozilla a donc su s'imposer comme la véritable alternative à Internet Explorer, entraînant dans le même temps une reprise significative du développement du navigateur de Microsoft, qui paraissait alors fonctionnellement bien en retard avec sa version 6 datant de 2001. Ainsi, la version 7 d'Internet Explorer est parue fin 2006, la version 8 est quant à elle actuellement en cours de développement.
Encore en version de test, la version stable et officielle de Firefox 3.0 est prévue pour les toutes prochaines semaines. Parmi les nouveautés, une barre d'adresse "intelligente" plus claire et possédant une fonctionnalité étendue de recherche par mots-clés, ainsi que de nouveaux gestionnaires pour les téléchargements et les favoris. En ce qui concerne les performances, Firefox 3.0 devrait pouvoir résoudre le test Acid2 (tout comme devrait le faire Internet Explorer 8), signifiant un excellent respect du rendu graphique des pages web. L'occupation mémoire du navigateur sera également optimisée, et la vitesse de traitement des pages accrue.
Pour l'occasion de la sortie de Firefox 3.0, la fondation Mozilla tentera d'établir une référence en termes de téléchargements d'un logiciel en 24h. Il n'existe pas vraiment de classement officiel pour ce type de record, ce sera pour la fondation libre l'occasion d'en établir un, et dans le même temps de créer un évènement qu'on imagine bénéfique en termes de notoriété. Le record visé est modestement d'environ 2 millions de téléchargements durant les premières 24h, on peut imaginer qu'il sera bien supérieur puisque la version 2.0 du navigateur avait déjà été téléchargée à environ 2 millions d'exemplaires la première journée, et que le nombre d'utilisateurs de Firefox est en constante augmentation.

Source : techno-science.net

mardi 27 mai 2008

Un magnétoscope sur son ordinateur

Le logiciel iWizz permet d'enregsitrer tous les programmes de la TNT en qualité numérique à partir de son ordinateur. Du téléchargement légal. C'est suffisamment rare pour que ce soit signalé. Loin des systèmes eMule ou Bittorrent, iWizz n'a pas pour but de pirater films et séries. Ce logiciel se présente comme un magnétoscope pour PC ou Mac.
Qu'enregistre-t-il ? Tous les programmes de la TNT sans nécessiter de plateforme d'enregistrement ou de tuner TNT. Tout passe par le Net.

17 chaînes
Les chaînes hertziennes sont concernées mais aussi W9, France 4, TMC, Direct 8, NRJ 12, Gulli, NT1... Le logiciel iWizz, développé par la société Wizzgo, présente l'ensemble des programmes des 17 chaînes actuelles de la télévision numérique terrestre jusqu'à deux semaines à l'avance.
Il est possible de choisir son programme par chaîne, par horaire, par genre et par catégorie. Une recherche par mots-clés est également proposée. Et si vous rêvez d'enregistrer un film en particulier, il existe une option pour créer une alerte au cas où ce programme ferait son apparition dans la grille d'une des chaînes de la TNT.

Quelques bémols
Complètement gratuit, iWizz reste cependant limité à 15 heures de téléchargement par mois pour le moment. Autre petit bémol, il faut savoir être patient pour récupérer un enregistrement.
Entre la diffusion et sa mise à disposition dans iWizz, il faut compter plusieurs heures (près de trois heures selon nos premiers tests).

Synchronisation avec iTunes
En revanche, les fichiers sont enregistrés au format Quicktime (.mov), ce qui permet de transférer automatiquement ses enregistrements sur son iPod ou son iPhone.
Une option de synchronisation avec iTunes est même prévue directement dans iWizz. Bien pratique pour visionner ou revisionner sa série préférée dans les transports en commun.

Source : Metro

samedi 17 mai 2008

Worldwide telescope

Le service Worldwide telescope de Microsoft, annoncé par la firme de Redmond comme une révolution dans l'approche de l'astronomie, sera probablement disponible en version finale avant la fin du mois selon Bill Gates en personne. A l'instar de Google Sky, désormais intégré à Google Earth, le service de Microsoft permettra à l'internaute de naviguer virtuellement au milieu des étoiles et des galaxies, grâce à l'agrégation et à la mise en forme de milliers d'images en provenance des plus grands télescopes, qu'ils soient sur Terre ou spatiaux, comme c'est le cas de Hubble. Cette cartographie de l'espace sera accessible à tous et de façon totalement gratuite, promet Microsoft.
« Le Wordwide Telescope prend les meilleures images des meilleurs télescopes, sur Terre et dans l'espace et les assemble en une vue holistique de l'univers. Ce nouveau service changera la façon dont on pratique l'astronomie, dont on enseigne l'astronomie... et surtout, je pense qu'il changera la façon dont nous concevons l'univers » promet Roy Gould, du centre d'astrophysique de Harvard, qui a collaboré à l'élaboration de cette application.
Disponible en version bêta, l'application de Microsoft n'est pour l'instant pas complètement achevée, ce qui peut expliquer les relatives lenteurs ressenties au chargement de certains clichés, la navigation étant en revanche assez fluide et agréable et les menus plutôt complets.