Le cyberblog du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour objectif principal d'augmenter la culture informatique de mes élèves. Il a aussi pour ambition de refléter l'actualité technologique dans ce domaine.



mercredi 30 juillet 2008

TERA 100: un supercalculateur pétaflopique pour Bull et le CEA

La Direction des applications militaires du CEA et Bull ont signé un contrat de collaboration pour concevoir et réaliser Tera 100, le futur supercalculateur destiné au Programme de simulation français.

Le contrat, sur le long terme, comporte deux phases:

  • La première, de recherche et développement, permettra de valider les technologies nécessaires à cet ordinateur ; celles-ci auront par ailleurs de nombreuses retombées dans les domaines industriels et sociétaux.
  • La seconde phase permettra au CEA d'acquérir et de mettre en oeuvre TERA 100, le premier système pétaflopique conçu en Europe. Pour répondre aux besoins du Programme de simulation, le supercalculateur se distinguera à la fois par sa capacité à exécuter un large spectre d'applications, par un juste équilibre entre puissance de calcul et flux de données, et par sa tolérance aux pannes. Véritable système généraliste de haute productivité, Tera 100 sera de plus développé sur la base de logiciels ouverts et de processeurs d'architecture X86.
La réalisation du supercalculateur Tera 100 nécessite un travail préalable important en recherche et développement. Bull et le CEA associeront leurs compétences respectives: Bull apportera notamment son savoir-faire dans la conception et la production de serveurs haute performance ainsi que la réalisation de logiciels nécessaires à l'exploitation de grands systèmes ; le CEA amènera en particulier son expertise en matière de spécifications, d'architecture informatique, de développements logiciels ainsi que sa maîtrise des infrastructures des grands centres de calcul. Plusieurs centaines d'ingénieurs et de chercheurs de très haut niveau seront ainsi mobilisés dans ce projet.

Les technologies pétaflopiques sont un enjeu majeur aussi bien pour la recherche universitaire, pour l'industrie et pour l'emploi. La simulation numérique Haute Performance est devenu incontournable pour la modélisation et la simulation, notamment dans l'aéronautique, l'énergie, la climatologie, les sciences de la vie, la finance, le traitement de l'information, et également pour le développement durable et les économies d'énergie. Le Calcul Haute Performance est devenu un moyen d'investigation et de simulation indispensable, un atout majeur pour la compétitivité de la recherche et de l'industrie, enfin un élément fondamental de la souveraineté des Etats.

Source : Techno-Science

vendredi 18 juillet 2008

Polaris 2: un ordinateur rafle la mise à la table de poker

Pour la seconde année consécutive, en marge de la manifestation 2008 Gaming Life Expo à Las Vegas, Polaris 2, un programme de jeux de poker développé par l'équipe de Michael Bowling à l'université de l'Alberta s'est confronté du 3 au 6 juillet à quelques-uns des meilleurs joueurs professionnels.
Suite à la défaite de l'an dernier, les chercheurs de l'université de l'Alberta ont concentré leurs efforts sur les capacités d'apprentissage du programme. Ainsi en vue de se préparer à ce match au sommet, Polaris 2 a effectué plus de 8 milliards de parties en jouant contre lui-même et est ainsi capable d'identifier le style de jeu de ses adversaires et de choisir la stratégie la plus apte à le contrer. Ces améliorations ont permis au programme de prendre le dessus sur les joueurs humains.
Au contraire des jeux d'échecs ou de dames, où le nombre de coups possibles et de solutions sont limités et où chaque adversaire dispose des mêmes informations, le poker nécessite une prise de décision à partir d'informations différentes et partielles. Aussi comme le souligne Michael Bowling, l'intérêt d'un tel programme dépasse largement le cadre des jeux.: "En général, les problèmes dans le monde réel ont plus tendance à ressembler au poker qu'au jeu d'échec. Vous n'avez pas toujours toute l'information".

Source : bulletins-electroniques.com