Les archéologues franchissent le Rubicon: ils veulent concilier les plus augustes vestiges de la Rome antique et les prouesses de la technologie moderne. Les ruines de la ville éternelle accueillent désormais les visiteurs sans qu'ils aient à se déplacer. Après deux décennies de préparation, un projet de réalité virtuelle a été présenté mercredi par la société Flyover Zone en collaboration avec des chercheurs de l'université de l'Indiana.
Rome Reborn, «la renaissance de Rome», propose aux utilisateurs du monde entier de découvrir la Rome du début du IVe siècle à l'aide de lunettes de réalité virtuelle ou d'un simple ordinateur. L'utilisateur peut embarquer dans une montgolfière virtuelle pour survoler les splendeurs de la ville impériale sur 14 kilomètres carrés, soit plus de 7000 bâtiments et monuments.


Lire l'article de Benjamin Puech sur lefigaro.fr.