La réponse est oui. Ce n'est pas une réponse type de paranoïaque, mais le résultat d'une recherche … et il existe en plus de cela des précédents.
Un exemple aux États-Unis : une femme avait donné l'alerte au FBI. Elle avait été pour le moins choquée de voir deux photos d'elle, nue, qu'elle a reçue par email. Ces deux photos avaient été prises sans qu'elle le sache par la caméra de son ordinateur portable.
Heureusement, le FBI a pu remonter jusqu'à la source : un collègue de classe. Le FBI a trouvé le logiciel sur l'ordinateur de cet étudiant. Ce logiciel lui avait permis d'espionner plusieurs filles. Normalement, la plupart des ordinateurs ont une lumière témoin qui indique quand la webcam est en fonction. Pourtant, la jeune fille a dit qu'elle n'a jamais vu cette lumière s'allumer sans qu'elle ne le veuille. On pensait que cela n'était pas possible d'avoir cette lumière déconnectée tandis que la webcam filme.
En réalité, des chercheurs viennent de montrer que l'on peut très bien le faire. Ces derniers l'ont d'ailleurs fait avec des ordinateurs d'Apple comme les iBooks ou iMacs (car ils sont un peu moins sécurisés a priori, étant moins ciblés par les pirates en général, mais les chercheurs assurent que tous les PC sont dans le même cas).
Le FBI a d'ailleurs déclaré être capable de cette petite prouesse. Les chercheurs de l'université John Hopkins ont réussi à le faire maintenant à leur tour. L'explication est que les ordinateurs portables modernes sont en réalité plusieurs ordinateurs en un. Ils ont plusieurs processeurs (de différentes tailles).
Alors, comme il y a par exemple un processeur pour la batterie, on peut faire d'autres choses à distance, comme faire exploser le portable (ou incendie au moins). On peut faire en sorte également de lire tout ce que vous tapez lettre après lettre. Évidemment, de source assez sûre (Wikileaks) les premiers à surveiller les internautes, ce sont les gouvernements. Ne devenez surtout pas parano et continuez d'utiliser la technologie sans angoisser, hein ?

Source : Sur-la-Toile