George Orwell avait prévu une époque de surveillance extrême de nos moindres faits et gestes. En réalité, ce n'est pas intervenu en 1984 et il n'y a pas de « Big Brother » humain, mais DES « Big Brothers » qui ont pour nom Google, Facebook et autres LinkedIn.... En bref, les algorithmes vous regardent.
Toute notre vie moderne est sous la coupe de programmes, en commençant par la finance internationale. Des chercheurs spécialisés regardent attentivement comment le « data mining » (exploitation de données) et les réseaux sociaux et autres communautés en ligne fournissent des tas d'informations. Partout, des algorithmes de plus en plus fins sont développés. Ce sont eux qui vous soumettent par exemple en ce moment même des publicités personnalisées sur votre navigateur web.
Les « gros sites » comme Google ou Amazon en utilisent des tonnes pour mieux cerner vos attentes, voire même les devancer (« Que pensez-vous de ce produit ? »). Les sites qui hébergent les mails vont décortiquer leur contenu pour mieux savoir ce que vous aimez (idéalement donc, il faudrait avoir votre propre serveur mail afin d'éviter cet écueil et c'est d'ailleurs une tendance en train de se concrétiser).
La plupart de ces algorithmes ne sont pas fondamentalement révolutionnaires. C'est en réalité le domaine d'application qui a été modifié. On réalise de plus en plus de « calculs parallèles » à très grande échelle. Concernant Facebook, on peut s'inquiéter de toute la « pieuvre » qui s'est formée avec les liaisons avec d'autres sites (Facebook Connect). Les gens ne vont pas sur Facebook et se déconnectent ensuite de leur compte. Ils restent connectés via les boutons « j'aime » et Facebook possède tellement de ramifications avec des sites qui n'ont rien à voir que l'entreprise continue facilement de constituer sa base de données sur votre dos.
Bien entendu, ce n'est pas vous en tant qu'individu unique (n'ayez pas cette prétention) qui intéresse des entreprises comme Facebook et il y a des aspects positifs (que mettent en avant les sociétés). Avec la sophistication des algorithmes, ceux-ci vont avoir un impact de plus en plus important sur votre vie, souvent à votre insu.
En effet, toute votre expérience en ligne va être « optimisée », avec plus ou moins de bonheur. Le souci avec cette tendance est que votre expérience en ligne risque de créer une « chambre d'écho ». Avec le temps, vous n'apprendrez plus grand-chose de nouveau, de « révolutionnaire ». Vous ne surferez plus vraiment : vous tournerez en rond dans votre propre monde en ligne. Par exemple, en caricaturant, si vous êtes de gauche en politique, plus rien ne viendra vous contredire : votre internet sera également « de gauche...
C'est ce que les experts nomment la « bulle filtre » ; des algorithmes invisibles qui filtrent pour vous. Enfin, soulignons un point qui fait actuellement débat : l'aide des algorithmes pour le diagnostic médical (ce qui permettrait des économies de visites chez le docteur).

Source : Sur-la-Toile