Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus ou, pourquoi pas, de créer leur propre blog...
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.


lundi 2 juin 2014

Citation de Donald Knuth

Science is what we understand well enough to explain to a computer. Art is everything else we do.

La science est ce que nous comprenons assez bien pour l'expliquer à un ordinateur. L'art, c'est tout ce que nous faisons d'autre.

Donald Ervin Knuth

dimanche 1 juin 2014

Comment gagner à pierre-papier-ciseaux (presque) chaque fois


On aurait pu prendre le célèbre jeu pierre-feuille-ciseaux pour une affaire de chance et de hasard. On aurait pu croire, ainsi, que chaque joueur choisissait de manière aléatoire l'un de ces trois signes, ou même qu'ils apparaissaient à intervalles réguliers au cours d'une partie, en suivant un logique équilibre statistique. D'après le Washington Post, qui relaie une vaste étude réalisée sur ce jeu par les scientifiques de l'université chinoise de Zhejiang, il n'en est rien.
En réalité, notre choix reposerait la plupart du temps sur deux schémas. Lorsqu'on gagne, on conserve le même signe. Et lorsqu'on perd, on en change, en optant pour le signe suivant en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre : pierre, puis feuille, puis ciseaux, puis pierre, etc. Pour être plus clair, la journaliste du Washington Post donne un exemple :

1er round : Emilie joue feuille, je joue pierre. Elle gagne.
2e round : Emilie joue de nouveau feuille, je change pour feuille. Ex-æquo.
3e round : Emilie change pour ciseaux, je change pour ciseaux. Ex-æquo, je perds le tour.

Reste à parvenir, pour les joueurs les plus habiles, à anticiper les choix de son adversaire en suivant ces réactions prédictibles, et avec la rapidité requise. L'étude, conclut l'article, livre plus généralement des enseignements sur la manière dont nos prises de décision les plus basiques peuvent être conditionnées par certains mécanismes mentaux.

Source : Big Browser

vendredi 30 mai 2014

Zéros des fonctions dans Exo7


Voir les 3 parties sur Youtube.

jeudi 29 mai 2014

Tout : Les rêves mathématiques d'une théorie ultime


Tout : Les rêves mathématiques d'une théorie ultime
Jean-Paul Delahaye
Editions Hermann (29 juin 2011)

Présentation de l'éditeur
La logique mathématique, la théorie des ensembles, l'arithmétique des grands entiers et les généralisations de la théorie des nombres sont quelques-uns des domaines mathématiques qui se sont fixés l'ambition de créer et de maîtriser le plus possible de choses et de concepts pour composer une théorie du TOUT. Celle-ci devra être rationnelle, rigoureuse et sans contradiction... car bien sûr les mathématiciens ne peuvent tolérer la moindre incohérence.
Ont-ils réussi à créer de telles théories du TOUT ? Plus qu'on ne l'imagine, et si nul ne prétend être arrivé au bout de la route, il ne fait aucun doute que le XXe siècle a fait progresser cet assaut contre l'infini et le plus qu'infini.
Ce livre raconte l'histoire des ambitions apparemment déraisonnables des mathématiciens qui veulent penser le TOUT et en produire la théorie ultime. Cependant l'ouvrage tente de le faire en s'amusant. Il contient donc à la fois des choses légères - parfois de simples divertissements mathématiques -, des analyses de type philosophique, des spéculations débridées et, par endroits, sans qu'on soit obligé de les lire, quelques détails destinés aux lecteurs disposés à un effort technique. Les chapitres sont indépendants les uns des autres.

Jean-Paul Delahaye est Professeur à l'Université des Sciences et Technologies de Lille et chercheur au Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille (CNRS). Son travail de recherche porte aujourd'hui sur la théorie mathématique de la complexité. Il tient une chronique mensuelle de mathématiques et de logique dans la revue Pour la science.

mercredi 28 mai 2014

DRH simulator

Il y a le problème des cartes Panini : à quel moment faut-il arrêter d'acheter au hasard ses cartes à collectionner et les acheter à l'unité, quitte à les payer plus cher ?
Il y a le problème du parking avant un concert : faut-il se garer dès la première place disponible et avoir à marcher jusqu'à la salle, ou bien faut-il tenter de se rapprocher au maximum de l'entrée, quitte à perdre du temps en ayant à faire demi-tour ?
Il y a aussi le problème de la meilleure station-service : faut-il s'arrêter prendre de l'essence à la grande surface avant de partir, ou bien s'arrêter à l'une des stations sur le trajet, en espérant y trouver de meilleurs prix ?
On trouve des questions équivalentes dès qu'il s'agit d'investir en bourse ou de poursuivre l'exploitation d'une machine usée plutôt que de la remplacer... Bref, dans une situation qui fait la part belle au hasard, à quel moment faut-il arrêter de tenter le diable ? Un tel problème est un problème d'arrêt optimal, et c'est du plus célèbre d'entre eux que je souhaite parler aujourd'hui : le problème du gogol, aka problème du mariage, aka problème de la dot, aka problème du casting aka...

Lire l'article sur Choux Romanesco, Vache qui rit et intégrales curvilignes

mardi 27 mai 2014

Homer Simpson est meilleur que vous en math


Lire l'article sur Slate.fr

dimanche 25 mai 2014

Super Maths World

Exercer les maths en s'amusant, c'est possible avec Super Maths World.

samedi 24 mai 2014

Jeux avec l'infini


Jeux avec l'infini : Voyage à travers les mathématiques
Péter Rózsa
Poche: 305 pages
Editeur : Points (13 mars 2014)
Collection : Points Sciences


« Un petit bijou, un ouvrage pédagogique de premier plan.
Publié voici plus d’un demi-siècle, cet ouvrage n’a pas pris une ride. L’auteur nous entraîne des concepts mathématiques les plus élémentaires qui soient, ceux que l’on enseigne à l’école primaire, jusqu’à des notions subtiles que l’on aborde en fin d’études secondaires, voire au-delà ! Elle ne craint pas de discuter des paradoxes qui ont fait trembler les meilleurs mathématiciens du début du XXe siècle.
Un style littéraire élégant sans être précieux, riche de références. Et c’est ainsi que l’on trouvera dans ce livre quantité de belles formules (pas seulement mathématiques !), des introductions alléchantes et des chutes tranchantes, des allusions à maints poètes et romanciers.
Au final, c’est une vision saine, simple et moderne de la mathématique qui se dégage. »

Cédric Villani

Rósza Péter (1905-1977) fut une grande mathématicienne hongroise, spécialiste d’analyse. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages qui ont renouvelé la pédagogie mathématique.

Traduit du hongrois pas Georges Kassai

vendredi 23 mai 2014

Brachistochrone

jeudi 22 mai 2014

Un extrait gratuit de Quadrature

Quadrature, magazine de mathématiques pures et épicées, s'adresse aux enseignants, étudiants, ingénieurs, amateurs de mathématiques. La plupart des articles requièrent un bon niveau de terminale scientifique ou une première année de premier cycle. Les auteurs sont des mathématiciens, mais aussi des enseignants et des étudiants. Il est à noter que ce magazine existe depuis 1989.

Quadrature a réalisé une sélection de 24 pages au format PDF, disponible gratuitement ici, pour découvrir et apprécier cette revue.





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 >