Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus ou, pourquoi pas, de créer leur propre blog...
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.


dimanche 15 novembre 2015

Plimpton 322 : à la recherche des rectangles sexagésimaux

La tablette d’argile enregistrée sous le numéro 322 de la collection Plimpton, aujourd’hui conservée à l’Université Columbia, New York, est probablement la plus connue des tablettes mathématiques de Mésopotamie. Depuis sa publication par Neugebauer et Sachs en 1945 (voir bibliographie), elle a fait l’objet de plus d’une vingtaine d’articles spécialisés, écrits pour une bonne partie par des mathématiciens, et elle est citée dans d’innombrables publications de recherche ou pour le grand public. L’intérêt pour « Plimpton 322 » ne se tarit pas et témoigne de la fascination que ce texte écrit il y a 4000 ans a exercée, et continue d’exercer, sur beaucoup de mathématiciens, sans doute à cause de sa parenté avec la recherche des triplets dits « pythagoriciens ». A tout seigneur tout honneur, Images des Mathématiques se devait de lui consacrer un article.

Lire l'article de Christine Proust sur Images des mathématiques

mardi 10 novembre 2015

Graphiti - L'inspecteur Manori enquête à Paris


Graphiti - L'inspecteur Manori enquête à Paris
Alain Hertz
Ed. Amalthée (25 octobre 2014)
334 pages

Présentation de l'éditeur
Un tueur en série terrorise la France depuis plusieurs mois et mobilise toutes les polices de l’Hexagone. Il agit sur tout le territoire et toujours selon le même mode opératoire : de nuit, il attaque des jeunes d’une vingtaine d’années qu’il drogue avant de les étrangler. Il signe ses crimes de façon singulière par le mot « graphiti » en lettres capitales rouges. Le jour où le commissaire chargé de l’enquête découvre un dessin sur la scène d’un nouveau crime, il décide de faire intervenir l’inspecteur Maurice Manori, de l’Institut de Police Scientifique de Montréal. Ce dernier, capable de résoudre une enquête en dessinant des points et des traits sur une feuille, saura-t-il démasquer le criminel ?
Alain Hertz enseigne les mathématiques à l’École Polytechnique de Montréal. Sa passion pour les énigmes et intrigues mathématiques l’a certes conduit à sa carrière de professeur et de chercheur, mais aussi à créer des personnages peu reluisants, que traque son alter ego à la logique mathématique implacable. On a fait sa connaissance dans L’Agrapheur – Intrigues policières à saveur mathématique, le premier ouvrage de l’auteur.

vendredi 6 novembre 2015

Un tour infini dans Hearthstone

Un défi pour probabiliste...

lundi 2 novembre 2015

Google rend hommage à George Boole

Ce fut l'un des précurseurs du langage informatique. Google consacre son doodle au mathématicien britannique George Boole ce lundi 2 novembre 2015, pour le 200e anniversaire de sa naissance.
Sur le doodle, les cinq lettres du moteur de recherche changent de couleur et sont reliées à des petits rectangles sur lesquels on lit "x AND y", "x XOR y", "x OR y", "NOT y", "NOT x". Ce doodle est en fait composé de 4 images, qui correspondent aux 4 états possible de x et y (00, 01, 10 et 11).


George Boole est connu pour ses deux ouvrages fondamentaux, Analyse mathématique de la logique (1847) et Recherches sur les lois de la pensée (1854). Sa principale contribution a été d'appliquer l'algèbre à la logique, au moyen d'équations, ce qui a donné naissance à ce qu'on a ensuite appelé "l'algèbre de Boole". L'algèbre de Boole modélise des raisonnements logiques au moyen d'équations, et traduit des signaux en expressions mathématiques. Dans sa forme la plus épurée, cette algèbre définit les éléments "booléens" comme des variables susceptibles de prendre deux valeurs s'excluant mutuellement, par exemple 0 et 1: c'est l'algèbre binaire, base du langage informatique, utilisée dans la fabrication des transistors, des circuits électroniques et des ordinateurs.
George Boole a ainsi concrétisé le projet de langage logique universel cher à René Descartes et à Gottfried W. Leibniz.
Issu d'une famille pauvre, George Boole était doté d'une intelligence supérieure à la moyenne qui lui a permis, au début du XIXe siècle, d'apprendre seul, ou presque, le latin, le français, l'allemand et l'italien, avant de devenir enseignant à l'âge de 16 ans puis de se lancer dans les mathématiques auxquelles son père l'avait initié dans son enfance. Il consacrera le reste de sa carrière à l'élaboration de son algèbre binaire.
George Boole a épousé en 1855 Mary Everest, nièce de sir George Everest, le responsable de la mission cartographique qui baptisa le mont Everest, et le couple eu cinq filles. Le mathématicien est mort d'une pneumonie le 8 décembre 1864 à l'âge de 49 ans.

Sources : francesoir.fr (texte), tagseoblog.com (vidéo)

dimanche 1 novembre 2015

Eloge des mathématiques


Eloge des mathématiques
de Alain Badiou, Gilles Haéri
Flammarion (16 septembre 2015)
124 pages

Présentation de l'éditeur
Découvrez Éloge des mathématiques, le dernier ouvrage du philosophe Alain Badiou, écrit à 4 mains avec Gilles Haéri ! Ce dialogue entre les deux auteurs se présente comme une introduction très accessible à ce que sont les mathématiques, et il explore l’influence décisive qu’elles ont toujours exercée sur les plus grands philosophes. Plus encore, il est l’occasion d’une défense engagée et philosophique du rôle que jouent les mathématiques dans notre bonheur. Ce livre interpellera forcément tous les passionnés de mathématiques et de philosophie !

vendredi 30 octobre 2015

Une formule pour savoir quel type de collants vous devez porter

C’est la saison des bas collants encore une fois! Mais avec l’arrivée des collants, arrive la question qu’on doit se poser chaque matin d’automne: a-t-on besoin de collants de laine ou une paire de seulement 15 deniers fera l’affaire ? (un denier est l'épaisseur du collant)
Le mathématicien Dr James Hind est arrivé avec une formule pour trouver le denier parfait pour la température en se basant sur la collection de bas de nylon de sa femme. La formule prend en compte la température et la force du vent pour trouver l’épaisseur idéale pour vous garder au chaud, sans vous faire étouffer.
« Tout a commencé quand BBC Radio Nottinghamshire m'a demandé si je pouvais arriver avec une équation de prévision pour aider les auditeurs à s'habiller le matin », a confié le Dr Hind au Daily Mail.
Dr Hind a demandé à sa femme quel type de denier elle portait chaque jour et a noté la température. Il a ensuite rassemblé les points sur un graphique. (La femme de Dr Hind a décidément beaucoup de collants et un talent certain pour choisir la bonne épaisseur selon la température.)
Il a créé la formule suivante pour que les résultats aillent de 0 à 110 deniers.

D représente les deniers, W la vitesse du vent et T, la température.

Mais pas besoin de savoir appliquer la formule, Dr Hind a créé un document Excel disponible sur le site de Nottingham Trent dans lequel il est possible d'intégrer les détails de la température du jour et de se faire donner les résultats instantanément, dans ce cas-ci, le nombre de deniers approprié.

Source : Amy Packham, The Huffington Post

jeudi 29 octobre 2015

Accromath Vol. 10.2, Été-Automne 2015



Dans ce deuxième numéro de l’Année internationale de la lumière, nous vous présentons d’abord deux articles sous le thème Mathématiques et lumière. La lumière : un éclairage moderne présente un résumé de l’évolution des théories de la lumière, du XVIIe siècle à nos jours.
L’ombre projetée par la lumière du Soleil au cours de la journée a longtemps été la seule façon de connaître l’heure. Cependant, pour Construire un cadran solaire, il ne suffit pas de planter un bâton dans le sol. Christiane Rousseau nous présente toutes les sophistications nécessaires pour calculer l’heure officielle après lecture de notre cadran solaire.
Sous le thème Géométrie et probabilités, Christiane Rousseau et Guillaume Roy-Fortin signent conjointement un article intitulé Géométrie intégrale. Si vous échappez un spaghetti non cuit sur la table, quelle est la probabilité qu’il intersecte le napperon central ? Un autre problème célèbre de géométrie intégrale est le problème de l’aiguille de Buffon. L’article vous présentera les méthodes très élégantes de ce domaine à cheval sur la géométrie et les probabilités. Archimède était à la fois ingénieur et mathématicien. Il est parvenu à certains de ses résultats par une approche qu’il qualifie de « mécanique ». Cependant, il les présente ensuite par la géométrie, car une investigation par la mécanique était vue par Archimède comme « exclusive d’une démonstration ». Sous le thème Histoire des mathématiques, Marie Beaulieu et Bernard R. Hodgson nous décrivent le souci du Syracusain de présenter ses résultats en tenant compte des exigences de rigueur de son époque dans La rhétorique mathématique d’Archimède : où priment les canons de rigueur.
Le 31 octobre 1815 naissait le mathématicien allemand Karl Weierstrass dont les travaux sont à l’origine du mouvement de renouveau des fondements du calcul infinitésimal appelé « arithmétisation de l’analyse ». Ce mouvement a eu pour effet de remplacer les fondements géométriques de l’analyse par des fondements arithmétiques et algébriques. Dans Portrait d’un mathématicien, nous vous présentons quelques éléments de la vie et de l’œuvre de ce mathématicien.
Dans la rubrique des paradoxes, Jean-Paul Delahaye nous présente Mais qu’est-ce que j’ai fait ? Des manipulations algébriques usuelles, que l’on applique en toute confiance, donnent un résultat erroné. Cherchez l’erreur !

Consulter la revue.

mardi 27 octobre 2015

Une enquête de Sherlock Holmes - Micmaths

dimanche 25 octobre 2015

Pierre, feuille, ciseaux... Et après ?

Comment faire des chifoumi à plus de 3 symboles ? La réponse dans cet article d'El Jj.

vendredi 23 octobre 2015

Traduisons les maths


Source : Saturday Morning Breakfast Cereals

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 >