Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

vendredi 19 avril 2019

Comment la date de Pâques est calculée

À la différence de Noël, Pâques ne tombe pas tous les ans exactement au même moment. C’est le résultat d’un calcul plus compliqué qu’il n’y paraît.

Lire l'article de Solenne Durox dans Le Parisien

jeudi 18 avril 2019

Pâques : un astronome amateur estime que la date est fausse cette année

Un Breton féru d’astronomie a écrit au pape, estimant que la date de Pâques retenue en 2019 n’était pas la bonne. Pour lui, Pâques n’aurait pas lieu le 21 avril… mais le 24 mars.
Howard Crowhurst en est persuadé, on fêtera Pâques cette année avec beaucoup de retard. Ce Morbihannais, spécialiste des mégalithes et féru d’astronomie, y a consacré quelques conférences et a même écrit au pape en 2016 pour s’en émouvoir. «En suivant l’esprit du texte des Pères de l’Église et en respectant l’œuvre du Pape Grégoire XIII», la date correcte pour le dimanche de Pâques 2019 serait selon lui le 24 mars 2019. Il fonde son raisonnement sur l’heure de l’équinoxe de printemps (mercredi 20 mars 2019, 21 h 58 min 25 s) et celle de la pleine lune (jeudi 21 mars 2019, 2 h 42 min 54 s).
La date annoncée pour Pâques, le 21 avril 2019, aurait une lunaison de retard. «Il se pourrait donc que tous les efforts des fidèles pendant le Carême et la semaine sainte soient faits au mauvais moment à l’égard des forces cosmiques», avance-t-il Avant d’alerter les plus hautes autorités ecclésiastiques de sa découverte, Howard Crowhurst a pris soin de présenter ses calculs à un moine de l’abbaye de Kergonan qui en a confirmé l’exactitude. La lettre a été remise en main propre au pape, mais n’a jamais eu de réponse.
Alors, erreur ou pas? Oui, si on s’en tient à des données purement astronomiques. Sauf que, comme le rappelle Denis Savoie de la Société astronomique de France, il ne faut «pas oublier que les éléments qui ont servi aux astronomes du XVIe siècle à établir longtemps à l’avance la date de Pâques sont les éléments moyens qui peuvent différer des éléments vrais, c’est-à-dire astronomiques.»
D’où l’incompréhension des astronomes amateurs. L’année 2019 est vraiment particulière, car la Lune vraie tombe le 21 mars (à 1h42 UT) qui est aussi le jour de l’équinoxe officiel choisi par l’Église chrétienne. «Cela rejette donc Pâques à la prochaine pleine Lune (le 19 avril) d’où un dimanche de Pâques qui tombe le 21 avril», conclut Denis Savoie. Pour l’anecdote, la même coïncidence se reproduira en 2038 où l’équinoxe tombera le 20 mars, la pleine lune le 21 mars, ce qui rejettera Pâques au 25 avril.

Source : Solenne Durox, Le Parisien, 14 avril 2019

mercredi 17 avril 2019

Neurosup

Je suis tombé hier par hasard sur le documentaire "Nous demain" (épisode 1), dont un des intervenants était Eric Gaspar, concepteur du programme Neurosup. Des idées intéressantes...

mardi 16 avril 2019

3 variantes mindfucks des deux enfants | Bayes 6

lundi 15 avril 2019

De divina proportione

La Bibliothèque de Genève, à travers l'extraordinaire site e-codices, a mis en ligne le manuscrit De divina proportione, rédigé en 1498 par Luca Pacioli.

dimanche 14 avril 2019

La complexité de la multiplication

Pour un ordinateur, rien ne semble plus simple que de multiplier deux nombres. Mais des informaticiens ont mis au point un algorithme en mesure de calculer en théorie "plus vite" que tout ce qui était possible auparavant. Difficilement transposable en pratique, cette avancée donne ainsi une nouvelle mesure de la complexité de la multiplication. Rencontre avec l'un des concepteurs de l'algorithme, le mathématicien et informaticien Joris van der Hoeven, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d'informatique de l'École polytechnique.

Lire l'article de Philippe Pajot dans larecherche.fr

Lire aussi l'article de Céline Deluzarche sur Futura Sciences

samedi 13 avril 2019

HORS-SÉRIE Pour la Science N°103 - Mai - Juin 2019





HORS-SÉRIE Pour la Science N°103 - Mai - Juin 2019
L'ordre caché des nombres
Un champ mathématique en pleine effervescence



Sans nombre, impossible d’évaluer, de comparer, de mesurer, de se localiser, d’ordonner… Le nombre est donc indispensable. Pour pratiquer leur art, et étendre le monde de leurs investigations, les mathématiciens distinguent et même ont créé quantité de types de nombres. Vous saurez tout sur les nombres après avoir lu notre hors-série !

Voir le sommaire

vendredi 12 avril 2019

Lexique mathématique - Mathematik Lexikon


Lexique mathématique - Mathematik Lexikon
Carole Engelberger, Martin Gunn-Sechehaye, Ignace Morand et Henri Volken
PPUR (19 décembre 2018)
ebook [PDF]
Téléchargeable gratuitement sur le site des PPUR


Présentation de l'éditeur
Ce lexique bilingue, dont il ne semble exister aucun analogue, couvre un grand nombre de termes du vocabulaire des mathématiques enseignées jusqu’à la fin du deuxième semestre universitaire. Il pourra intéresser les étudiants, les enseignants, les traducteurs ou toute personne impliquée dans cette branche. Les entrées – plus d’un millier dans chaque langue – y sont suivies non seulement de leurs traductions, mais souvent aussi de développements (rappels de définitions ou d’équations) ou de commentaires (historiques ou étymologiques) avec des renvois, ce permettant de mieux relier notions et concepts entre eux. On y trouve aussi des présentations de quelques personnalités historiques ou actuelles, choisies avec une subjectivité assumée au gré de rencontres aléatoires.

jeudi 11 avril 2019

Une nouvelle forme d'illusions d'optique

mercredi 10 avril 2019

Concours BD "le Hasard": vote des internautes

139 BD ont été réalisées par les participants du concours « Bulles au carré » sur le thème « Le hasard » : des expressions courantes liées au hasard, des jeux de hasard, le rôle du hasard dans nos vies quotidiennes, des découvertes faites par hasard...

Certaines BD sont vraiment d'une grande qualité. Pour voter, allez sur le site officiel.

mardi 9 avril 2019

Deux démographes prédisent qui va mourir dans «Game of Thrones»

Romane Beaufort et Lucas Melissent ont mené une étude scientifique sur la mortalité des personnages de la série la plus regardée de tous les temps.

Lire l'article de Christine Laemmel sur Slate.fr

lundi 8 avril 2019

Un mathématicien britannique résout un problème mathématique formulé il y a 64 ans

Pendant 64 ans, depuis 1955, un problème mathématique — relativement simple d’apparence — a retenu l’attention des mathématiciens : comment le nombre 33 peut-il être obtenu en additionnant trois nombres élevés au cube ? Un mathématicien britannique a récemment enfin résolu cette énigme à l’aide d’un algorithme informatique.
Bien que cela puisse sembler simple à première vue, cette question fait partie d’une énigme persistante de la théorie des nombres qui remonte au moins à 1955, et a peut-être été évoquée par les penseurs grecs dès le IIIème siècle. L’équation sous-jacente à résoudre ressemble à ceci :

x3 + y3 + z3 = k

Ceci est un exemple d’équation diophantienne, du nom du mathématicien Diophantus d’Alexandrie, qui a proposé une chaîne d’équations similaires avec plusieurs variables inconnues il y a environ 1800 ans.
Si vous voulez jouer en même temps, choisissez n’importe quel nombre entier compris entre 1 et l’infini — c’est votre valeur k. Maintenant, le défi consiste à trouver les valeurs pour x, y et z qui, lorsqu’elles sont cubées et sommées, sont égales à k. Les nombres mystères peuvent être positifs ou négatifs, et aussi grands ou petits que vous le souhaitez.
Par exemple, si vous avez choisi le nombre 8 comme valeur k, une solution à l’équation est la suivante : 23 + 13 + (-1)3 = 8.
Les mathématiciens ont essayé de trouver autant de valeurs valides que possible pour k depuis les années 1950, et ont découvert que quelques nombres ne fonctionneraient jamais. Tout nombre avec un reste de 4 ou 5 lorsqu’il est divisé par 9, par exemple, ne peut avoir de solution diophantienne. Cela exclut 22 nombres inférieurs à 100. Sur les 78 nombres restants qui devraient trouver des solutions, deux ont bloqué les chercheurs pendant des années : 33 et 42.
Andrew Booker, professeur de mathématiques à l’Université de Bristol, a récemment rayé de la liste l’un de ces nombres. Booker a en effet créé un algorithme informatique pour rechercher des solutions à x3 + y3 + z3 = k, en utilisant des valeurs allant jusqu’à la 1016ème puissance. Booker était à la recherche de nouvelles solutions pour tous les nombres valides inférieurs à 100. Il ne s’attendait pas à trouver la toute première solution pour 33 — mais, quelques semaines plus tard, une réponse était trouvée.

Source: Thomas Boisson, Trust my science

dimanche 7 avril 2019

Mathématiques et Mathématiciens


Mathématiques et Mathématiciens
G. H. Hardy
Nitens (1er octobre 2018)


Présentation de l'éditeur
Godfrey Harold Hardy (1877-1947), personnalité aux multiples facettes, proche du groupe de Bloomsbury (Keynes, Forster, Woolf, etc.) fut le plus grand mathématicien britannique de son temps. On trouvera dans ce volume, outre la célèbre "Apologie des mathématiques" et le non moins fameux "Srinivasa Ramanujan mathématicien indien", un grand nombre de textes inédits en français. Au fil des pages apparaît le portrait d'une communauté scientifique en train de se constituer internationalement et celui, tantôt piquant tantôt tragique, d'une Angleterre fière de ses traditions mais fragilisée par les guerres mondiales, le problème colonial, la puissance scientifique du continent. Exception faite d'une poignée de pages (un septième de l'ensemble), le contenu de cet ouvrage n'exige aucune connaissance mathématique et s'adresse donc à un large public.

samedi 6 avril 2019

Le dé ultime - Micmaths

jeudi 4 avril 2019

Le paradoxe du condamné à mort - Monsieur Phi

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 >