Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

jeudi 26 septembre 2019

1940 : Wolfgang Döblin, génie du passé, héros d'aujourd'hui

La science a marqué l’histoire grâce à de nombreuses découvertes, passionnantes tant d’un point de vue scientifique qu’historique. Nous connaissons les grands de ce monde dont les découvertes ont façonné notre société : Pierre (1859-1906) et Marie (1867-1934) Curie, Albert Einstein (1879-1955), Nicolas Tesla (1856-1943), Ernest Rutherford (1871-1937) et bien d’autres encore. Wolfgang Döblin (1915-1940) mérite lui aussi toute notre attention car ses travaux mathématiques avant-gardistes sont méconnus, bien qu’ils aient débouché sur des applications importantes dans nombre de domaines tels la finance ou la physique. Sa vie tourmentée fut dense et finit tragiquement.

Lire l'article de Guillaume Peter et Sylvie Roelly sur Images des mathématiques

mercredi 25 septembre 2019

Où garer sa voiture dans un parking ? Les maths peuvent aider à choisir la bonne place

Chercher une place dans un parking vous semble compliqué ? Ça l'est. Des scientifiques ont fait appel aux mathématiques pour savoir quelle stratégie il valait mieux adopter pour se garer sans perdre trop de temps.

Lire l'article de Nelly Lesage sur Numerama

mardi 24 septembre 2019

23 septembre : le baby boom du jour de l'an

Septembre, mois chargé pour les maternités. Comment l'expliquer ? L'Institut national d'études statistiques (Ined) a analysé les pics de naissance automnaux depuis la fin des années 1980. Dans son étude "Y a-t-il une saison pour faire des enfants ?" publiée en 2011, l'institut indique qu'au jour de l'an, les conceptions donnant lieu à une naissance sont presque deux fois plus nombreuses que tout autre de l'année. Et un boom des naissances est constaté précisément le 23 septembre, neuf mois après la fameuse fête.

Pourquoi le 1er janvier ?

Et pourtant, seules 2% des couples choisissent volontairement le mois de janvier pour concevoir un enfant (versus 27% pour le mois de mai). Les auteurs du rapport appellent cela "le paradoxe de la saison de naissance", c'est-à-dire qu'il naît plus d'enfants à une période où moins de femmes veulent accoucher. En fait, il semble que ce soit plutôt l'aspect festif du réveillon du Nouvel An qui soit en cause, avec les oublis de contraception que cela implique. D'ailleurs, l'Ined note trois fois plus d'IVG pour les grossesses de la Saint-Sylvestre, qu'il s'agisse des utilisateurs de préservatifs ou des femmes sous pilule. Une autre raison, un peu plus mathématique, s'ajoute également : les couples qui souhaitent un bébé pour avril-mai arrêtent la contraception en juillet-août. Or, il faut souvent attendre un peu plus pour concevoir et les bébés arrivent à l'automne. Ce pic de naissance en septembre s'observe dans de nombreux pays d'Europe. À noter que ce n'est le cas que depuis la fin des années 1980. En effet, le pic des naissances s'est déplacé de mai à septembre.

Source : Sciences et Avenir

lundi 23 septembre 2019

La transition démographique - Chat sceptique

dimanche 22 septembre 2019

L'automne, c'est dimanche ou lundi ? Tout ce qu'il faut savoir sur l'équinoxe et ses variations de date

L’été est déjà (presque) derrière nous. Ce lundi 23 septembre 2019 marque le passage à une nouvelle saison, avec l’équinoxe d’automne. Cette année, comme l'ont mesuré les astronomes de l’Institut des mécaniques célestes et du calcul des éphémérides (IMCCE) à l'observatoire de Paris, l'équinoxe aura lieu précisément à 9H50 - et 11,81 secondes - en France. Qui dit automne dit également moins de soleil : nous allons perdre jusqu'à 4 minutes d'ensoleillement théorique par jour au cours des trois prochains mois.
Le terme vient du latin aequinoctium, composé de aequus, qui signifie "égal", et de nox, pour "nuit". L'équinoxe d'automne correspond à moment de l'année où le soleil se trouve au zénith à l'équateur terrestre, ses rayons formant un angle droit avec l’axe terrestre et se répartissant uniformément sur les deux hémisphères de notre planète. A cet instant précis, la durée de la nuit est égale à celle du jour partout sur le globe. Le phénomène a lieu deux fois par an, aux débuts de l'automne et du printemps.
Contrairement à une idée reçue bien répandue, les saisons ne commencent pas toujours les 21 du mois. La Terre tourne autour du soleil en 365 jours, 5 heures et 46 minutes, et non exactement en 365 jours. De ce fait, l’équinoxe d’automne varie chaque année et peut tomber entre le 21 et le 24 septembre. La durée de ce rendez-vous astronomique, en revanche, ne change pas d’une année à l’autre. La saison d'automne durera trois mois, et ce jusqu’au solstice d’hiver, qui marque le jour le plus court de l’année. Celui-ci aura lieu, toujours selon l'IMCCE, le dimanche 22 décembre prochain, à 4H19 - et 25 secondes !

Source : Matthieu Delacharlery, LCI

samedi 21 septembre 2019

Le sophisme de la logique | Bayes 17

vendredi 20 septembre 2019

Deux (deux?) minutes pour la quadrature du cercle

jeudi 19 septembre 2019

Si ceux qui consomment n'osent pas le dire, comment savoir ? - Chat Sceptique

mercredi 18 septembre 2019

Maths en tête

Alexandre Morgan propose une chaîne Youtube nommée Maths en tête. Très intéressante si vous voulez pratiquer la classe inversée au lycée (il y a actuellement 310 vidéos en ligne).

mardi 17 septembre 2019

Identité remarquable

Chères et chers élèves,
Veuillez imprimer et afficher ce poster dans votre chambre, juste à côté de celui de Justin Bieber ou de celui de Nicki Minaj.
Merci

samedi 14 septembre 2019

Ig Nobel 2019 : les bienfaits des pizzas et les dangers des billets de banque

Devançant les prestigieux prix Nobel, les prix Ig Nobel 2019 viennent tout juste d'être décernés. Ils récompensent comme chaque année depuis 1991, des travaux « qui font rire les gens, puis qui les font réfléchir ». Au palmarès : une pizza anticancer, des testicules de postiers, des crottes cubiques et de la salive d'enfants.

Lire l'article de Nathalie Mayer sur Futura

vendredi 13 septembre 2019

Rapématiques

Radouane Abassi (a.k.a. Issaba) est professeur de mathématiques à Épinay sur Seine, et également rappeur. Convaincu que le rap serait un excellent moyen d’attirer les jeunes vers ses cours, il a décidé de mixer le tout, en impliquant ses classes dans la composition et la réalisation des clips.

Voir les vidéos dans l'article de Romain Dujardin sur Images des mathématiques

jeudi 12 septembre 2019

Caméléons tricolores

Une colonie de caméléons contient au départ 20 caméléons rouges, 18 bleus et 16 verts. Lorsque deux caméléons de couleurs différentes se rencontrent, chacun d’entre eux acquiert la couleur restante. Est-il possible qu’après un certain temps, tous les caméléons aient la même couleur ?

Réponse dans l'article de Patrick Popescu-Pampu sur Images des mathématiques

mardi 10 septembre 2019

Le goût de l'élégance : les points fixes des permutations aléatoires

lundi 9 septembre 2019

Le problème des trois cubes enfin résolu

Décomposer un nombre en la somme de trois cubes, ce n'est pas toujours évident. Mais les mathématiciens étaient déjà parvenus à trouver des solutions pour tous les entiers inférieurs à 100. Sauf 42. C'est désormais chose faite.
C'est en 1954 qu'a été posé le problème des trois cubes de la façon suivante : tout nombre entier peut-il s'exprimer comme la somme de trois entiers relatifs élevés au cube ? Ou, dans une écriture plus mathématique, comment trouver x, y et z avec k compris entre 1 et 100 dans l'équation suivante : x3+y3+z3=k.
Les solutions les plus évidentes ont rapidement été trouvées par les chercheurs. Et peu à peu, toutes les valeurs de k ont pu être résolues ou démontrées insolubles. Seules deux valeurs de k continuaient de donner du fil à retordre aux mathématiciens. En début d'année, le professeur Andrew Booker, de l'université de Bristol (Royaume-Uni), a résolu l'énigme pour k=33 en s'appuyant sur des semaines de temps d'un supercalculateur. Mais pour résoudre l'équation pour k=42, l'opération s'annonçait encore plus délicate.
Alors Andrew Booker a fait appel à Charity Engine, une sorte d'ordinateur mondial qui exploite la puissance de calcul inutilisée de plus de 500'000 PC. Une solution qui a tout de même nécessité plus d'un million d'heures de calcul pour en arriver aux valeurs suivantes : x = -80'538'738'812'075'974, y = 80'435'758'145'817'515 et z = 12'602'123'297'335'631.
« Nous n'avions aucune certitude quant à ce que nous allions trouver. Un peu comme lorsque l'on essaie de prédire un séisme. Nous aurions aussi bien pu continuer à chercher cette solution pendant un siècle encore. Mais aujourd'hui, je me sens soulagé », indique Andrew Booker. Ne lui reste plus qu'à se pencher sur la dizaine de décompositions manquantes pour les k inférieurs à 1.000 !

Source : Nathalie Mayer, Futura

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 >