Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.


dimanche 28 avril 2013

La déesse des petites victoires


La déesse des petites victoires
Yannick Grannec
Editions Anne Carrière (23 août 2012)
468 pages
Prix des libraires 2013

Description de l'éditeur
Université de Princeton, 1980. Anna Roth, jeune documentaliste sans ambition, se voit confier la tâche de récupérer les archives de Kurt Gödel, le plus fascinant et hermétique mathématicien du XXe siècle.
Sa mission consiste à apprivoiser la veuve du grand homme, une mégère notoire qui semble exercer une vengeance tardive contre l’establishment en refusant de céder les documents d’une incommensurable valeur scientifique.
Dès la première rencontre, Adèle voit clair dans le jeu d’Anna. Contre toute attente, elle ne la rejette pas mais impose ses règles. La vieille femme sait qu’elle va bientôt mourir, et il lui reste une histoire à raconter, une histoire que personne n’a jamais voulu entendre. De la Vienne flamboyante des années 1930 au Princeton de l’après-guerre ; de l’Anschluss au maccarthysme ; de la fin de l’idéal positiviste à l’avènement de l’arme nucléaire, Anna découvre l’épopée d’un génie qui ne savait pas vivre et d’une femme qui ne savait qu’aimer.
Albert Einstein aimait à dire : « Je ne vais à mon bureau que pour avoir le privilège de rentrer à pied avec Kurt Gödel. » Cet homme, peu connu des profanes, a eu une vie de légende : à la fois dieu vivant de l’Olympe que représentait Princeton après la guerre et mortel affligé par les pires désordres de la folie. Yannick Grannec a réussi, dans ce premier roman, le tour de force de tisser une grande fresque sur le XXe siècle, une ode au génie humain et un roman profond sur la fonction de l’amour et la finalité de l’existence.

Biographie de l'auteure
Yannick Grannec est designer industriel de formation, graphiste de métier et passionnée de mathématiques.

jeudi 25 avril 2013

The Cartoon Guide to Calculus


The Cartoon Guide to Calculus
Larry Gonick
Editeur : William Morrow Paperbacks (27 décembre 2011)
256 pages

Description
Master cartoonist Larry Gonick has already given readers the history of the world in cartoon form. Now, Gonick, a Harvard-trained mathematician, offers a comprehensive and up-to-date illustrated course in first-year calculus that demystifies the world of functions, limits, derivatives, and integrals. Using clear and helpful graphics—and delightful humor to lighten what is frequently a tough subject—he teaches all of the essentials, with numerous examples and problem sets. For the curious and confused alike, The Cartoon Guide to Calculus is the perfect combination of entertainment and education—a valuable supplement for any student, teacher, parent, or professional.

Biographie de l'auteur
Larry Gonick has been creating comics that explain history, science, and other big subjects for more than forty years. He wrote his first guide, Blood from a Stone: A Cartoon Guide to Tax Reform, in 1977. He has been a calculus instructor at Harvard (where he earned his BA and MA in mathematics) and a Knight Science Journalism Fellow at MIT, and he is staff cartoonist for Muse magazine.

mercredi 17 avril 2013

Poker Maths Sup : Mathematics of Poker


Poker Maths sup
Bill Chen, Jerrod Ankenman
Micro Application (10 avril 2013)
528 pages

Commentaire du site Poker Gagnant
Le célèbre livre des fondamentaux des mathématiques du poker, et les meilleures stratégies qui en découlent.
Ce livre, Mathematics of Poker, est devenu mythique aux Etats-Unis. Certains l'ont appelé « l'OVNI des livres de poker ». C'est le seul qui traite des mathématiques fondamentales du poker de manière intelligible, écrit par des champions de poker diplomés en mathématiques.
Le monde du trading a été révolutionné dans les années 1990 par une approche mathématique des marchés, menée par des analystes quantitatifs. Le monde du poker est aussi passé par là. Depuis le milieu des années 2000, de plus en plus de décisions de jeu sont prises en vertu de trouvailles purement mathématiques. Appliquant les outils des mathématiques pures, mais aussi des statistiques et des finances, des joueurs plus scientifiques se sont rassemblés en communautés partageant leurs avancées dans les forums. Et ils obtiennent des résultats, puisque l'année de la parution de ce livre aux Etats-Unis, Bill Chen, un des deux auteurs a remporté deux bracelets aux World Series of Poker. Et trois ans plus tard, c'était au tour de son co-auteur, Jerrod Ankenman.
La mission de ce livre est de fournir au lecteur une introduction aux techniques quantitatives appliquées au jeu du poker, et plus spécialement au Hold'em no-limit. Il vise un but unique : l'optimisation du profit moyen. Il couvre plusieurs domaines mathématiques, mais comme le poker est un jeu d'interactions permanentes, il se concentre sur ce que l'on appelle la Théorie des Jeux. Il apporte ainsi de nombreuses réponses en termes de logique des enchères, de gestion du capital-jeu, d'accords de financement de joueurs, d'anticipation du jeu, etc.
A qui s'adresse ce livre ? A toute personne qui a le niveau mathématique de la classe de première… Et même si le lecteur n'a pas ce niveau, les auteurs rappellent dans les premiers chapitres les notions utilisées.

jeudi 11 avril 2013

Mathématiques pédestres : Le monde pythagorique


Mathématiques pédestres : Le monde pythagorique
Mauricio Garay
Editeur : Calvage et Mounet (27 septembre 2012)
Collection : La perle et le harnais
131 pages

Présentation de l'éditeur
Ce petit livre est le premier d'une série de textes indépendants qui retracent l'histoire des idées mathématiques et les ruptures épistémologiques qui en ont affecté l'évolution. Délaissant le ton professoral, l'auteur a choisi de nous parler avec des mots compréhensibles de tous, dans un style simple et réfléchi. Le "Monde pythagorique" est un mélange équilibré, subtil et savant d'histoire, de philosophie et de mathématiques, où l'astronomie et la musique trouvent aussi leur place. Mauricio Garay est un conteur magnifique, qui, par de délicates touches administrées avec maestria, nous fait revivre le grand maître, mais également ses disciples, ses contradicteurs et autres détracteurs, ceux qui l'ont aimé et ceux qui l'ont trahi. Pythagore nous apparaît alors dans toute sa splendeur, aux côtés de personnages non moins fascinants, comme Socrate, Platon ou Aristote et non moins mystérieux comme le scribe Ahmès ou l'énigmatique Euclide. Dans ce petit livre, de simples et ordinaires dessins accompagnés de subtils commentaires nous exemptent de formules graves et compliquées, et nous apprennent en peu de pages ce que d'autres auteurs expliquent ardûment et laborieusement en d'épais volumes. Ce livre nous fait aussi rêver avec l'histoire de Didon et du roi Larbas, avec le Tetraktys et Cyrus, le roi du monde, avec la racine de 2, et les polyèdres réguliers, avec Thalès et le Timée, mais aussi avec les Druides gaulois et leurs confrères écossais. Ce livre tranquille que l'on lit d'une traite, et que l'on reprend puis reprend ensuite pour le simple plaisir ou pour en apprécier l'échafaudage subtil et quintessencié est à mettre entre toutes les mains, des plus graciles aux plus ridées.

mardi 9 avril 2013

Raisonnez probabilités - Sans vous faire piéger !


Raisonnez probabilités - Sans vous faire piéger !
Pierre Spagnou
Ellipses Marketing (4 décembre 2012)
224 pages

Présentation de l'éditeur
L'illusion de la certitude est un obstacle permanent dans la recherche de la vérité, bien plus encore que l'ignorance. Pourquoi experts et novices sont-ils également maladroits quand il s'agit de manier des probabilités ? Pourquoi des événements extrêmement improbables se produisent-ils tout le temps ? Qu'est-ce qu'un effet cigogne ? Un effet cerceau ? Comment un aveu peut-il devenir une preuve d'innocence ? Pourquoi un test ADN ne devrait-il pas suffire à condamner un suspect ? Comment le rasoir d'Occam peut-il nous couper de la vérité ? Pourquoi un test positif suite à un dépistage implique-t-il généralement que la personne n'est probablement pas infectée ? Comment les astronomes peuvent-ils facilement se tromper à propos de la vie dans l'univers ? Pourquoi l'Intelligence Artificielle est-elle le contraire de la bêtise naturelle ? C'est à toutes ces questions et à beaucoup d'autres encore que l'auteur répond, avec très peu de formules et souvent avec humour, en utilisant les mathématiques enseignées au collège et au lycée. Le sujet intéresse aussi bien les amateurs que les experts en tous genres car nul n'est à l'abri de l'erreur en matière de probabilités. A l'aide d'une multitude d'exemples concrets souvent tirés de faits divers, ce livre propose une technique originale issue des recherches en Intelligence Artificielle, les réseaux bayésiens, pour apprendre à raisonner simplement sur les incertitudes sans se tromper.

lundi 8 avril 2013

Petits meurtres entre mathématiciens


Petits meurtres entre mathématiciens
Tefcros Michaelides
Collection : Plumes de science
Le Pommier (11 octobre 2012)
288 pages

Présentation de l'éditeur
Athènes, 1929 : le mathématicien Stefanos Kantartzis est retrouvé assassiné. Michael Igerinos, son ami de trente ans, est la dernière personne à l'avoir vu en vie... Alors qu'il observe le corps inerte de son ami, les souvenirs de Michael le ramènent à l'été 1900, au Deuxième Congrès International de Mathématiques qui se tint alors à la Sorbonne. C'est là que les deux hommes se rencontrèrent, mais c'est aussi là qu'Hilbert fit la présentation de ses fameux 23 problèmes, véritable tournant dans la recherche mathématique du XXe siècle. Cet exposé bouleversant hantera toute leur vie les deux mathématiciens qui n'auront de cesse de tenter de résoudre ces propositions.
Sur fond de thriller (la conclusion de l'ouvrage ne pourra que nous surprendre), Tefcros Michaelides nous projette dans les coulisses du monde mathématique du début du XXe siècle, suivant les traces de Russell, Hilbert, Poincaré et Gödel. Mais c'est aussi une formidable visite du Paris Belle Époque que nous offre l'auteur, les deux protagonistes sillonnant les rues de la Butte Montmartre alors en pleine effervescence artistique et intellectuelle. On y croise Toulouse-Lautrec évidemment, mais aussi Picasso, Max Jacob et de nombreuses autres personnalités fréquentant le Moulin Rouge, Zut et autres bistrots d'antan.
Un beau roman mêlant histoire des sciences, histoire de Paris à la Belle Époque et thriller mathématique.

Biographie de l'auteur
Tefcros Michaelides est docteur de l'Université Pierre et Marie Curie de Paris et a été décoré « Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques ». Il enseigne les mathématiques au Athens College, en Grèce. Il a publié de nombreux articles sur le rôle des mathématiques dans la littérature, depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours, et traduit de nombreux livres en grec, dont Le Théorème du Perroquet de Denis Guedj, mais aussi des ouvrages de Bill Bryson, Gregory Benford, Andrew Crumey et Gilles Dowek.

samedi 6 avril 2013

Le Dictionnaire de (Presque) Tous les Nombres Entiers


Le Dictionnaire de (Presque) Tous les Nombres Entiers
Daniel Lignon
Ellipses Marketing (27 novembre 2012)
720 pages

Présentation de l'éditeur
À quoi vous fait penser le nombre 13 ? Pour beaucoup c'est un nombre qui porte malheur… ou chance… Plus sérieusement, d'un point de vue mathématique, c'est un nombre premier. Mais savez-vous que c'est aussi un nombre de Fibonacci, un nombre de Fortune, que le carré de la somme de ses chiffres est égal à la somme des chiffres de son carré, qu'il y a 13 solides d'Archimède dont le fameux icosaèdre tronqué : c'est la forme d'un ballon de football… Qu'y a-t-il de commun entre 1 634 et 8 208, entre 28 et 496 ou entre 23 et 239 ? Les deux premiers sont égaux à la somme des puissances quatrièmes de leurs chiffres, 28 et 496 sont des nombres parfaits et les deux derniers ne peuvent pas s'écrire comme une somme de moins de neuf cubes. Le lecteur découvrira les nombreuses propriétés des nombres, qu'elles soient liées à leur écriture dans le système décimal, comme pour 1 634 et 8 208, ou intrinsèques et indépendantes de leur écriture donc plus intéressantes : c'est le cas des deux autres exemples cités plus haut (28 et 496, 23 et 239). Il y rencontrera le système de numération employé par les Shadoks, les solides de Platon, les nombres sociables, les jumeaux magiques, les nombres vampires, le cercle d'Euler, les nombres heureux, abondants ou colossalement abondants, les nombres premiers jumeaux, cousins ou sexy… Toutes les notions introduites seront, bien sûr, expliquées dans de nombreux encadrés. Au gré de cette promenade parmi les nombres entiers, on croisera aussi les mathématiciens les plus importants, toutes époques confondues : l'occasion de se rendre compte que l'histoire des mathématiques est avant tout une grande aventure humaine. En plus d'un glossaire, plusieurs index permettent de retrouver facilement la définition, le concept ou le mathématicien recherché.