Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

vendredi 13 septembre 2019

Rapématiques

Radouane Abassi (a.k.a. Issaba) est professeur de mathématiques à Épinay sur Seine, et également rappeur. Convaincu que le rap serait un excellent moyen d’attirer les jeunes vers ses cours, il a décidé de mixer le tout, en impliquant ses classes dans la composition et la réalisation des clips.

Voir les vidéos dans l'article de Romain Dujardin sur Images des mathématiques

jeudi 29 août 2019

Je passe à la télé! Enfin presque...

La partie amusante se situe à 01:15...


Eh oui! Il existe un autre Didier Müller qui enseigne les maths en Suisse et qui a un bouc! Bon il doit être 25 ans plus jeune, mais quand même, c'est assez surprenant. Heureusement qu'il n'est pas jurassien sinon bonjour les confusions!

Le reportage traitait de l'interdiction des téléphone portables dans le canton de Vaud. Là par contre il y a une vraie différence. Pourquoi interdire ce fabuleux outil, alors qu'on pourrait l'intégrer en classe de façon tout à fait intéressante? Il y a évidemment des problèmes, qui sont abordés dans le reportage, mais mes élèves adorent Kahoot! par exemple. Et je pense bientôt utiliser Photomath et Wolfram alpha. Personnellement, je pense que l'école a aussi pour rôle d'éduquer les jeunes à utiliser les nouvelles technologies. Les interdire, c'est juste s'accrocher à un passé révolu.

jeudi 22 août 2019

Ce que les cris des joueurs communiquent à l'adversaire

Peut-on prédire le gagnant d’un match de tennis ? La réponse se trouve dès le début du match et en écoutant leurs cris !

jeudi 25 juillet 2019

Êtes-vous vraiment à six degrés de séparation de n'importe qui sur Terre?

Seulement cinq intermédiaires entre vous et la reine d'Angleterre. Peut-être même moins avec Donald Trump, cela peut en laisser certains rêveurs. Mais en théorie seulement.

Lire l'article de Céline Hussonnois-Alaya sur BFMTV

vendredi 31 mai 2019

Le mystère des chambres 13 et 420

Lorsque vous partez en vacances, un petit détail ne vous a probablement pas échappé. Bon nombre d’établissements hôteliers n’ont aucune chambre portant les numéros 13 et/ou 420. Quels sont les problèmes relatifs à ces numéros ?

L’éternel mystère de la chambre 13

Pour beaucoup, dormir dans une chambre 13 est synonyme de malchance voire même de mort. En réalité, nombreux sont les mythes et croyances autour du numéro 13, un numéro qui porterait vraisemblablement malheur. À titre d’exemple, dans l’alphabet hébreu, la 13ème lettre, MEM, symbolise directement la mort. Et que dire du 13ème apôtre Judas dans la religion chrétienne, qui est non seulement un traître mais aussi le responsable direct de la mort de Jésus ?
C’est parce que le numéro 13 est banni dans bien des coutumes (et que la majorité des clients exigent qu’une suite portant un autre numéro leur soit attribuée) que les hôteliers du monde entier ont décidé de se priver d’une telle chambre.

Le drôle de syndrome de la chambre 420

Selon le Daily Mail, le chiffre « 420 » a un lien avec le cannabis. Le 20 avril (4/20 aux États-Unis) est un jour important pour les consommateurs de cannabis. En effet, tous les ans, un festival international « le Weed Day » pour la légalisation du cannabis est organisé à cette date précise.
Et le 20 avril à 16h20 chaque année, les festivaliers font passer leur message aux différents gouvernements du monde entier.
Cette tradition née aux USA a fini par s’exporter en-dehors des frontières américaines. Sollicitée par les consommateurs de marijuana, la chambre 420 a été progressivement exclue des hôtels de France et d’ailleurs.

jeudi 9 mai 2019

Un journal mathématique original: le Ladies' diary (1704-1840)

Le Ladies’ Diary est un périodique qui fut un des premiers lieux de communication mathématique en Grande-Bretagne. Cet almanach, publié pendant plus d’un siècle, connut une vie d’une durée exceptionnelle. Ses lecteurs en devinrent des contributeurs actifs en posant et résolvant des problèmes mathématiques chaque année. Alors qu’on pourrait penser qu’avec un tel titre la majorité des contributeurs devraient être des femmes, les hommes dominèrent très vite la section du journal consacrée aux questions et réponses. Quelques uns étaient des « praticiens des mathématiques » qui utilisaient des mathématiques dans leur profession, tels les arpenteurs ou les navigateurs. D’autres étaient enseignants de mathématiques. Toutefois, beaucoup de ces hommes se revendiquaient « philomathes », c’est-à-dire qu’ils étudiaient les mathématiques uniquement en tant qu’amateur. Cet article présente une vue d’ensemble des lecteurs qui ont posé et répondu à des questions mathématiques dans cet almanach de 1707 à 1840.

Lire l'article de Sloan Despeaux sur Images des mathématiques

mercredi 20 mars 2019

31 415 926 535 897 chiffres après la virgule

Pour fêter le pi-day (14 mars), Emma Haruka Iwao, employée au département Cloud de Google, vient d'enregistrer un nouveau record en parvenant à calculer... 31 415 926 535 897 décimales de pi ! Vous remarquerez que ce nombre de décimales correspond au début du nombre pi. Belle mise en abyme! Ce record a été homologué par le Guiness World Records. Le précédent record datait de novembre 2016 avec "seulement" 22,4 billions de décimales déterrées.
Pour calculer pi, Emma a utilisé une application appelée y-cruncher sur 25 machines virtuelles sur Google Cloud. «Le plus gros défi est qu’il faut beaucoup de mémoire et de stockage», explique Emma. Son calcul nécessitait 170 téraoctets de données, ce qui correspond à peu près à la quantité de données de l'ensemble des collections imprimées de la Bibliothèque du Congrès.
Outre le prestige de battre un record du monde, Google explique dans son billet que calculer des tonnes de décimales offre surtout la possibilité d'expérimenter la puissance de calcul des ordinateurs.

mardi 5 mars 2019

The man who won the lottery 14 times

How a rogue Romanian economist legally gamed the lottery and won millions of dollars around the world.

Lire l'article (en anglais) de Zachary Crockett sur The Hustle

lundi 4 mars 2019

Un couple gagne 26 millions $ à la loterie en utilisant les mathématiques

Être sûr de gagner le jackpot à chaque tirage ça vous dit? Si cela semble impossible, un couple d’Américains a trouvé le moyen de maximiser ses bénéfices à la loterie grâce à un principe simple: les mathématiques.
En 2003, Jerry et Marge, un couple d’Américains, reçoivent une brochure pour un nouveau jeu de hasard appelé Winfall. Très vite le mari, Jerry, diplômé en mathématique, se rend compte qu’il peut gagner à tous les coups. Car si au bout de plusieurs tirages le jackpot de 5 millions $ n’était pas gagné, la somme était repartagée aux participants qui avaient cinq, quatre ou trois numéros gagnants. Et la loterie annonçait à chaque fois quand ce tirage spécial aurait lieu.
Une aubaine pour Jerry qui s’est rendu compte que, selon les probabilités, s’il achetait pour 1.100 $ de tickets ce jour-là, il aurait au minimum une fois quatre chiffres identiques, ce qui lui rapporte 1.000 $. Il aurait également 18 ou 19 fois les trois chiffres corrects, soit l’équivalent de 900 $. Sur un investissement de 1.100 $, il était donc sûr de gagner 1.900 $! Lors de son premier essai, il a investi pour 3.600 $ de tickets et gagné 6.300 $!

Huit millions de bénéfices

Jerry parlera ensuite de son stratagème à sa femme et le couple a commencé à parier des centaines de milliers de dollars. Très vite, les deux petits malins créeront une sorte d’organisation où tous les membres de la famille étaient invités à investir 500 $. Une organisation qui comptera jusqu’à 25 membres. A ce moment, c’était 600.000 $ qui étaient investis à chaque tirage spécial. Les membres devaient travailler dix heures par jour pendant dix jours pour trier les tickets gagnants. Au total, le groupe aura gagné 26 millions $ (pour huit millions de bénéfices) avant qu’une enquête soit lancée à leur encontre par l’Etat du Massachusetts. Cette enquête montrera que la manœuvre de la famille n’avait rien d’illégale, mais elle signera également la fin de cette loterie.

Source : metrotime.be

vendredi 11 janvier 2019

Tatouage

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >