Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.


dimanche 3 septembre 2017

Pringles

jeudi 17 août 2017

Faire passer un canapé dans un virage, un problème de maths complexe

S'il n'est hélas pas encore possible de déterminer mathématiquement si votre canapé a une chance ou non de passer dans tel virage, des mathématiciens sont actuellement à l'oeuvre pour tenter de rendre vos futurs déménagements plus simples à préparer.

Lire l'article de Thomas Messias sur Slate.fr.

vendredi 21 juillet 2017

Analyse textuelle

Est-il possible, à partir des œuvres de plusieurs écrivains, de retrouver les courants de pensées ou les genres littéraires auxquels ils appartiennent ? Dit autrement, peut-on regrouper les auteurs qui s’intéressent aux mêmes sujets, aux mêmes thématiques ? Une possibilité est bien sûr de faire ce que l’on a appris en cours de français et de lire l’ensemble des œuvres littéraires avant de les comparer pour faire ressortir des groupes d’auteurs d’un même courant ou d’un même genre. Mais comment faire si l’on doit trier 18 auteurs à partir de leurs 317 œuvres ?

Lire l'article de François Husson sur Images des mathématiques.

vendredi 14 juillet 2017

Où est le centre des Etats-Unis ?

Lire l'article Map Projections and the Center of the US sur Wolfram blog.

jeudi 15 juin 2017

Logiciel AnaCrim : big data et coup de théâtre dans l'affaire Grégory

Nouveau bouleversement sur "l'affaire du petit Grégory" : 3 personnes ont été placées en garde à vue. Et le tout grâce à un logiciel, intitulé AnaCrim, utilisé par la police judiciaire, et reposant sur la théorie des graphes afin d'analyser les relations entre les témoins. analyse de graphes

COLD CASE. Le meurtre sordide du petit Grégory Villemin, il y a plus de 30 ans, aurait pu être une affaire non classée (appelées en anglais cold cases) de plus. C'était sans compter sans un coup de théâtre impromptu qui vient apporter un énième rebondissement au dossier : l'arrestation du grand-oncle, de la grand-tante, ainsi que de la tante par alliance de la victime. La clé de l'affaire ? Un type de traitement big data appliqué aux affaires criminelles, appelé AnaCrim (lien vers la fiche du traitement informatique sur le site de la CNIL) et utilisé par la gendarmerie ainsi que par la police judiciaire française afin de croiser tous les indices recueillis. Le programme aurait permis de découvrir un faisceau d'indices impliquant plusieurs suspects. Explications.

Analyste criminel : une nouvelle profession pour la gendarmerie et la police

Initialement développée par i2, puis rachetée par iBM, la solution AnaCrim est utilisé en France par le Service central du renseignement criminel (SCRC) depuis une dizaine d'années. Les méthodes sont standardisées à l'échelle européenne. "L'objectif : mettre en évidences les incohérences dans l'emploi du temps d'un témoin ou d'un mis en cause, des contradictions entre certains témoignages et les observations faites par les enquêteurs. Les analystes criminels ont ainsi minutieusement retranscris tous les éléments constatés par les enquêteurs sur le terrain ou les détails figurant dans une audition", a expliqué le colonel Didier Berger, chef du Bureau des affaires criminelles (BAC) de la gendarmerie à nos confrères du Parisien.

MÉTIER. Les analystes en recherches criminelles (ou ARC) sont en fait des officiers de police judiciaire spécifiquement formés à l'utilisation d'Anacrim. Ils sont formés spécifiquement à cette fin au Centre national de formation de police judiciaire, une partie des cours étant donnée par l'université de technologie de Troyes (UTT). Les futurs analystes y apprennent à appliquer les outils informatiques aux finalités d'une enquête policière. "Intégrer les données, rechercher et visualiser les liens entre les divers protagonistes, leur implication dans l'affaire, la chronologie des faits, et enfin l'interprétation des données", indique le programme de la formation.

Les big data pour cerner une affaire complexe faisant intervenir plusieurs complices

Le procureur général Jean-Jacques Bosc a tenu à éclaircir, jeudi 15 juin 2017 dans l'après-midi, les dernières découvertes de l'enquête au cours d'une conférence. Il y a présenté les dernières conclusions de l'analyse en écriture (analyse graphologique de la lettre manuscrite, et analyse syntaxique des deux lettres dactylographiées) sur les écrits envoyés par le "corbeau" de l'affaire. "L'analyse criminelle montre que plusieurs personnes ont concouru à la réalisation du crime", a-t-il révélé. Pour le Général de brigade Olivier Kim, cela représente un véritable "tournant dans l'exercice de la police judiciaire, qui a vu le travail conjoint de la cellule d'enquête de Dijon avec les Services centraux du renseignement national (SCRN)".

RECOUPEMENTS. Le Général Olivier Kim a ainsi pu préciser le fonctionnement d'Anacrim : "Des milliers de pièces à conviction ont pu être recoupées grâce à Anacrim" (...). "Mais Anacrim n'est qu'un support automatique qui ne fonctionne pas sans intelligence humaine. Le rôle des analystes a été fondamental afin de resituer les personnages-clés dans le temps et dans l'espace."

L'analyse de graphes pour soulever de nouvelles pistes

Concrètement ? L'analyse criminelle repose en grande partie sur la représentation visuelle par graphe, permettant d'identifier plus facilement les liens entre différents acteurs d'un réseau... ou les incohérences dans leurs déclarations pendant l'enquête. Pour chaque dossier, "on constitue une base de données avec tout ce que tout le monde dit et fait, ce volume global est ensuite transposé sur un gros schéma sur lequel on zoome en fonction de ses recherches", résumait un ancien Analyste criminel au journal L'Alsace. Il faut "tirer le fil de la pelote", concluait-il.
Ci-dessous, un aperçu des possibilités de l'analyse de graphes dans la lutte contre la criminalité et le terrorisme. Le programme ainsi "permet d'identifier immédiatement les liens entre différentes entités, même si elles n'ont pas de rapport évident entre-elles", ainsi que de "détecter les anomalies dans le graphe", comme l'explique la démonstration. On comprend alors comment ce type d'outil a permis de détecter les incohérences dans les déclarations des différents témoins, et de placer 3 suspects en garde à vue. Le procureur a toutefois indiqué ne pas savoir précisément "qui était l'auteur du crime" à ce stade.


Source : article de Sarah Sermondadaz sur Sciences et avenir.fr

mardi 6 juin 2017

Les mathématiques de la musique

samedi 22 avril 2017

Statistique bayésienne et archéologie

Nous présentons un modèle de statistique bayésienne permettant de construire une chronologie d’événements archéologiques. Ce type de modélisation permet d’intégrer à la fois des datations archéométriques, par exemple un âge radiocarbone, et l’ensemble des connaissances a priori telles que des dates historiques ou les relations stratigraphiques observées sur le site de fouille.

Lire l'article d'Anne Philippe et Marie-Anne Vibet sur Images des mathématiques.

lundi 27 mars 2017

Le scrutin de Condorcet randomisé - Science4All

lundi 6 mars 2017

« Algorithmes-rois » : 6 modèles mathémathiques destinés à prédire le futur

Saviez-vous que les policiers américains ont accès sur leurs tableaux de bord à des prédictions d’infractions ? Que le syndicat des juges français s’est récemment indigné de l’utilisation d’algorithmes dans le traitement des données liées aux décisions de justice ? Dans de nombreux domaines les algorithmes et leurs applications progressent sans cesse. On entend dans la bouche des ingénieurs de la R&D de Google ou d’IBM de curieux discours aux accents prophétiques, que l’on croirait tirés des romans d’Asimov ou de Philip K.Dick sur ce que sera le monde et l’humain du futur.
Mais tout ceci est bien sérieux, et nul besoin de s’en convaincre quand on sait que ces pitchs exaltés sont prononcés devant des parterres d’investisseurs aux portefeuilles gonflés. Et ces avancées concernent tout aussi bien le domaine public.
À la racine de ces projets, on trouve souvent une utilisation d’algorithmes complexes. La clé de l’utilisation de ces formules réside dans l’analyse réussie d’un ou plusieurs ensembles de données permettant de déterminer un choix ou préconiser une action. Bienvenue dans l’univers des predictive analytics, un domaine où l’algorithme est roi. Ci dessous, 6 exemples de prédictions algorithmiques.

Lire l'article sur epochtimes.fr

mardi 31 janvier 2017

Le ballon rond à l’épreuve des probabilités

Des chercheurs s’intéressent aux probabilités derrière les championnats de football et tentent de comprendre dans quelles situations la victoire finale d’équipes modestes est possible.
Le 7 mai 2016, le monde du football était en émoi : Leicester City se couronnait championne de la « Premier League » pour la première fois, deux ans seulement après avoir rejoint l’élite anglaise. Petite équipe au budget limité, sans grandes stars parmi ses joueurs, elle devançait les clubs de Manchester, Chelsea et autres Arsenal. Preuve qu’au foot, David peut encore battre Goliath. Talent fou ? Méforme des grosses cylindrées ? Coups de chance à répétition ? Une chose est sûre : le hasard fait aussi partie du football. Et qui dit hasard, dit mathématiques.

Lire l'article de Sebastián Escalón sur le journal du CNRS.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 >