Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

mercredi 29 juin 2011

Plus de cancers de la peau à votre gauche

Une étude récente soutient l'idée que dans certaines situations, surtout pour ceux qui prennent souvent la route (et avec la vitre baissée, car la vitre arrête les UVB qui, donnent des coups de soleil, au moins, mais peu les UVA). On a regardé 85 000 cas de mélanome malin et carcinomes aux États-Unis (de 1986 à 2006). On a remarqué que ces cancers dangereux interviennent plutôt sur le côté gauche (bras et visage) que sur le droit. 52 % sur la gauche et 48 % sur la droite pour le mélanome par exemple.
Cette tendance pourrait être liée au fait que l'on conduit à gauche. La différence semble faible, mais cela reste remarquable d'un point de vue statistique. Les hommes semblent plus frappés par cette différence. On ne peut pas être certain que c'est la conduite qui est à l'origine de cette différence. Les personnes qui avaient un cancer « au milieu » n'étaient pas prises en compte. Remarquons qu'on a trouvé l'inverse en Australie (conduite à droite).

Sources : Sur-la-Toile, Discovery News

jeudi 2 juin 2011

On ne peut avoir que 150 amis, même sur Twitter ou Facebook

Durant les années 90, l'anthropologue Robin Dubar a étudié les groupes sociaux de différentes sortes de primates. Il a remarqué quelque chose de très curieux. Les primates tendent à maintenir les contacts sociaux avec un nombre limité de congénères. Une autre curiosité : ceux qui ont les plus gros cerveaux ont un plus grand cercle d'amis. Il s'est demandé si le nombre d'amis que l'on pouvait suivre n'était pas lié au volume du cerveau.
Il a fini par pousser l'étude sur ce terrain et a compris que le maximum de contacts réguliers atteignait 150 individus. D'autres études ont montré que le nombre moyen maximum de « vrais contacts » (réguliers) était de 150. Depuis peu toutefois, les réseaux sociaux sont devenus virtuels et ont modifié la manière dont les gens communiquent. Certains ont plusieurs milliers d'amis ou de personnes qui suivent leurs tweets.
Des chercheurs de l'université d'Indiana ont toutefois suivi un réseau de gens qui utilisaient Twitter. Ils ont fait la nuance entre les « contacts » très lointains et les personnes avec qui on entretient des communications diverses. Il s'avère que lorsque l'on a trop d'amis, on devient vite submergés. Au bout d'un point de saturation, on limite nos échanges avec ceux qui nous semblent moins importants. Ce point de saturation est situé entre 100 et 200 selon les gens. La moyenne est donc encore une fois de … 150. Rien n'a changé.

Sources : Sur-la-Toile, Technology review